Murmures

TRANS-MAGHREB
mars 2010 | Appels à contributions / candidatures | Cinéma/TV | Algérie

Français

Un projet initié par l’association Belle-Ville et Katia Kameli, artiste vidéaste et productrice franco-algérienne. Diplomée de l’école nationale des Beaux-Arts de Bourges puis membre du Collège-Invisible, post-diplôme des Beaux-Arts de Marseille. En 2006 elle décide de mettre en place une plateforme de production pour artistes et jeunes réalisateurs algériens en initiant le Workshop Bledi in progress.

En collaboration avec
Aflam (Marseille)
Iréne production (Maroc),
Long et court (Tunisie)

En partenariat et avec le soutien de
Air France
L’ ambassade de France en Algérie
La fondation Azalai et CulturesFrance
L’ école supérieure d’arts et médias de Caen

Contexte
Suite au projet Bledi in progress : Workshop Tournage/Montage à Alger, réalisé en mars-avril 2006 et aux résultats plus que convaincants, nous proposons une nouvelle édition de cet atelier.
Lors de Bledi in progess, nous avons aidé à réaliser et produit avec Stephane Broc et Myriam Acuyguer, 5 films de jeunes algériens :
Baloon d’Abdelkader Ensaad
Babel de Khaled Benaissa
Les baies d’Alger d’Hassen Ferhani
Prends le bus et regarde d’Amina Zoubir
Le tombeau de la mémoire de Guyslane Cherffedine

Les films cités ont tous trouvé une visibilité dans de nombreux festivals et expositions internationales. Mais avant tout, cet atelier a modifié les perspectives de la majorité des participants. Depuis, Khaled Benaissa a participé à la Femis d’été, a réalisé d’autres films et monté sa société de production à Alger. Hassen Ferhani a lui aussi fait la Femis d’été et étudie maintenant à l’école de cinéma libre à Paris. Amina Zoubir a participé à plusieurs expositions, a réalisé de nouvelles vidéos et a reçu son Master en nouvelles Images à l’université de Paris 8.

Description du projet et principaux objectifs
L’expérimentation mise en place à Alger mérite d’être développée et déployée à plus grande échelle.
Il s’agit aujourd’hui de décloisonner ce projet Franco-Algérien et de l’ouvrir à l’ensemble du Maghreb, de dynamiser les échanges culturels et artistiques entre ces pays limitrophes.

Trans-Maghreb porte le nom de l’autoroute en construction qui desservira le Maroc, l’Algérie et la Tunisie.

Trans-Maghreb est une plateforme de formation, de réalisation et de production de vidéos.
Nous voulons permettre à de jeunes cinéastes, vidéastes (Algériens, Marocains et Tunisiens) d’accéder à un savoir et à des techniques contemporaines grâce à la présence d’intervenants professionnels.
Il nous importe de les aider à construire leur regard, qu’il appartienne à la fiction, au document, à la poesie.

Sélection et approche pédagogique
Nous allons diffuser un appel à projet de scénarios dans les pays impliqués, via les universités, les écoles d’arts, les associations artistiques et divers réseaux cinématographiques (Festival du court-métrage de Tanger, Festival du cinéma Méditerranéen de Montpellier, Ecole supérieure des arts visuels de Marrakech, Ecole des Beaux-Arts
d’Alger, Association Court-Métrage de Tunisie…).
Nous réunirons un collège composé de représentants des structures partenaires afin de sélectionner 6 scénarios (2 dans chaque pays) réalisables dans le contexte proposé.
Nous proposerons aussi à 4/5 participants algériens ayant proposé un scénario/projet non retenu, de participer à cet atelier comme assistants afin qu’ils puissent bénéficier des connaissances techniques apportées par les intervenants. Ils seront chargés de réaliser le Making-off de Trans-Maghreb.

Les équipes techniques (photographie, son et montage) seront composées par l ‘association Belle-Ville et en fonction des disponibilités des techniciens durant la plateforme.
Nous souhaitons aussi faire intervenir d’autres artistes, réalisateurs régionaux sur de plus courtes durées.
Intervenants envisagés (à confirmer selon leur disponibilité) :
Kader Attia (artiste franco-algérien)
Ito Barrada (artiste franco-marocaine)
Malek Bensmail (réalisateur algérien)
Ali Benkirane (réalisateur marocain)
Tarik Teguia (réalisateur algérien)
Merzak Allouache (réalisateur algérien)

Planning détaillé pour 1 mois d’ atelier
Ce projet est une plateforme d’échange de connaissances. Dès la première semaine, nous proposerons aux participants des séances d’analyse de vidéos et de films afin d’ouvrir et d’élargir un dialogue entre eux et les intervenants.

Semaine 1:
– Rencontre de tous les participants et présentation des projets retenus. Développement des scénarios et découpage. Manipulation du matériel par de petits exercices coordonnés par un intervenant.
– Camera, 1/2 journée par équipe.
– Prise de son et introduction au mixage, 1/2 journée.
– Montage, 1/2 journée par équipe.
– Plan de travail des équipes de tournage.
– Vérification des autorisations de tournage local

Semaine 2/3
– Tournage 2/3 jours par équipe.
– Dérushage et discussions autour des choix opérés pendant le tournage.
– Pré-montage
– Analyse des différentes possibilités de montage.

Semaine 4
– Finalisation des montages et mixage son.
– Copie sur différents formats de sauvegarde.
– Réalisation d’une compilation des différents travaux sur DVD.
– Projection des réalisations dans un cinéma à Alger.

Diffusion
Une soirée de projection sera organisée dans l’une des salles de cinéma d’Alger.
Chaque stucture partenaire ainsi que les réalisateurs des projets seront sensibilisés à cette phase du projet. Chacun possède un réseau de diffusion significatif et international qui permettra de faire écho à Trans-Maghreb (Festival du court-métrage de Clermont, Cinemed, Festival de Namur, Festival de Tanger, Festival de Carthage, Rencontre cinématographique de Bejaïa, Transat Video, Aflam…)
Partager :