Murmures

Lettre ouverte de Rachid Bouchareb au Festival de Cannes
mai 2010 | Faits de société | Cinéma/TV | Algérie

Français

Hors-la-loi ne sera présenté que le 21 mai (donc en fin de Festival) mais le film de Rachid Bouchareb fait déjà l’actualité depuis maintenant 3 semaines, à travers une polémique née des critiques d’un député UMP.

Pour se défendre, le réalisateur a envoyé une lettre ouverte au Festival de Cannes :

« Depuis trois semaines, une polémique précède la présentation à Cannes de mon film Hors-la-loi, alors que ceux qui participent à cette polémique n’ont pas vu le film… Devant de telles passions et dans un souci d’apaisement, il m’apparaît important de rappeler deux choses :

– Hors-la-loi est un film de fiction, une saga qui raconte l’histoire de trois frères algériens et de leur mère sur une période de plus de trente-cinq ans, du milieu des années trente à l’indépendance de l’Algérie en 1962.

– Il faut qu’il soit possible que le cinéma aborde tous les sujets. Je le fais en cinéaste, avec ma sensibilité, sans obliger quiconque à la partager. Après les projections, il sera temps que le débat public se déroule. Attaché comme je le suis à la liberté d’expression, il me paraît normal que certains puissent être en désaccord avec mon film, mais je souhaite que ce désaccord s’exprime dans un cadre pacifique et dans la sérénité du débat d’idées.

Pour le monde entier, la France est une terre de liberté et je suis particulièrement fier d’y montrer mon film, dans le plus prestigieux des festivals. Je souhaite que cette projection se fasse dans le respect mutuel et dans un climat serein. »

Rachid Bouchareb
Partager :