Murmures

Acte 2 de l’émission « Afrique(s), une autre histoire du XXe siècle »
octobre 2010 | Divers | Cinéma/TV | France

Français

Un Débat animé Par Fabrice D’Almeida Point de départ de la discussion qui suivra la diffusion du premier volet : la curieuse discrétion concernant la commémoration du cinquantième anniversaire des indépendances des Etats africains. Cela est-il en rapport avec la violence récurrente qui traverse l’Afrique depuis l’époque coloniale ? Pour répondre à cette question, les invités de Fabrice d’Almeida passeront toutes les idées reçues au tamis de leur expérience. Ce débat montrera que, dans la mondialisation, les pays d’Afrique bénéficient d’atouts qui peuvent donner aux peuples les plus pauvres des raisons d’espérer.

Les invités : Jacques Toubon, président de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration et secrétaire général du Cinquantenaire des indépendances africaines ; Elikia M’Bokolo, historien, coauteur de la série documentaire Afrique(s) et directeur d’études à l’EHESS ; Marguerite Abouet, auteure avec Clément Oubrerie de Aya de Yopougon, une BD de la collection « Le Bayou », chez Gallimard ; Alain Mabanckou, écrivain et professeur de littérature à Ucla.

Synopsis de Acte 2 1945-1964 – L’Ouragan africain

En 1945, les vainqueurs célèbrent la fin de la guerre et créent l’organisation des nations unies. Malgré les grands principes proclamés, les peuples africains subissent toujours le joug colonial. Face à cette injustice, des soulèvements ne vont pas tarder à embraser l’ensemble du continent. en 1947, à Madagascar, une insurrection est noyée dans le sang. Au kenyan, c’est la révolte des Mau-Mau qui est brutalement réprimée, tandis qu’en Afrique du sud l’installation du régime d’apartheid entraîne, en premier lieu, une lutte non violente.
Dans le même temps, des partis politiques se constituent, qu’ils soient modérés ou révolutionnaires. en 1951, le leader Kwame Nkrumah remporte les élections au Ghana, alors même qu’il se trouve en prison. t out le continent africain se prend à rêver d’une vague capable de renverser les vieux empires. Bientôt, la fièvre de l’indépendance se propage sur le continent comme une traînée de poudre. La France, marquée par la fin de la guerre d’Indochine et le début de celle d’Algérie, octroie à ses colonies une large autonomie interne. Dans la foulée, la Belgique et le Royaume-Uni cèdent aux mouvements d’émancipation. Mais, au cœur du continent, la fête tourne à la tragédie. Malgré les indépendances et l’espoir qu’elles ont fait naître, la paix et l’unité sont encore loin…
Partager :