Murmures

Appel à contribution pour un projet d’ouvrage collectif
octobre 2010 | Projets culturels | Littérature / édition | Cameroun

Français

Un hommage à l’homme de culture aux multiples facettes

Cet ouvrage collectif se propose de rendre un hommage mérité à l’homme de culture aux multiples facettes qu’aura été Francis Bebey, Grand Prix de la Chanson Francophone, lauréat de trois prix de musique de film, membre du jury du Concours International de guitare Alirio Diaz, Grand Prix littéraire de l’Afrique Noire, etc.
Cet hommage, il convient de le souligner, était attendu avec quelque impatience du public et du lectorat de Bebey, depuis le fatidique 28 mai 2001 où ce musicologue, musicien et écrivain de talent s’en est allé.
Loin de l’avoir détourné de cette passion, le journalisme – sa première activité professionnelle – ses charges de fonctionnaire international à l’UNESCO lui ont plutôt souvent donné l’occasion d’approfondir sa curiosité de la chose musicale et d’y exprimer son talent. Lorsque Bebey commence son aventure scripturale en 1967, il est déjà un nom qui compte dans la galaxie culturelle africaine et internationale du XXe siècle. Ses œuvres littéraires seront traduites en plusieurs langues. Et au moment de sa disparition, l’écrivain laisse une bibliographie substantielle et variée, qui a depuis longtemps retenu l’attention de la communauté universitaire, à en juger par les nombreux travaux qui lui sont consacrés au Cameroun, en Afrique et dans le monde.

Axes de réflexion

Notre projet sera l’occasion de revisiter l’héritage culturel de Francis Bebey, afin de mettre en évidence ses apports dans la connaissance et l’élaboration de la culture africaine moderne, tant sur le plan musical que sur le plan littéraire.
Rappelons cependant que l’œuvre de Bebey est une œuvre totale, qui forme rigoureusement un tout, et que toute catégorisation, toute taxinomie ne peut que trahir. L’artiste lui-même aura en effet jeté les passerelles, entre la littérature et la musique, par la chanson bien sûr. Malheureusement un projet comme celui-ci impose un compartimentage de la totalité.
La réflexion pourrait donc s’inscrire dans trois registres qu’on s’efforcera de revisiter : l’œuvre théorique, la création musicale et la création littéraire.

1) Revisiter l’œuvre théorique

L’on se penchera ici sur les essais de Bebey, notamment sur ses travaux en musicologie. Mais aussi sur les nombreuses conférences qu’il aura données, sur ses articles de presse et les interviews accordées à divers médias. Parce qu’ils touchent aux différents domaines des activités et des préoccupations de Francis Bebey, tous sont susceptibles d’apporter un éclairage utile sur l’artiste humaniste qu’il aura été et sur son œuvre.

2) Revisiter la création musicale

[…]l’œuvre musicale de Francis Bebey se présente comme un champ de recherche et de réflexion d’une richesse incommensurable.
Ses choix en instruments de musique, anciens ou modernes, africains ou occidentaux, les rythmes et les mélodies de ses compositions, ses étonnantes techniques vocales, ses qualités de parolier et ses apports à la musique africaine contemporaine seraient, sans que l’énumération soit exhaustive, autant de pistes à explorer.

3) Revisiter la création littéraire

En une trentaine d’années de carrière d’écrivain, au cours desquelles l’artiste n’a pas un seul instant cessé de vivre dans la musique, Francis Bebey n’aura pas laissé à son lectorat moins de douze titres où se mêlent romans et nouvelles, contes et poèmes, auxquels il faut ajouter une comédie inédite, Congrès des griots à Kankan, jouée à Lausanne en 1995. L’héritage littéraire de l’écrivain pourrait ainsi être relu sous l’angle génélogique, thématique, narratologique, poétique et aussi du point de vue de sa réception critique.


Date-limite de recevabilité des contributions : 15 février 2011
Partager :