Murmures

Le cinéma cubain prévoit plus de 20 titres en 2011
décembre 2010 | Projets culturels | Cinéma/TV | Cuba
Source : Bulletin Cubaculture

Français

La Havane (PL) – La cinématographie cubaine prévoit, pour 2011, plus de 20 longs-métrages, courts-métrages, documentaires et séries animées, produits par l’Institut de cinéma. Des œuvres réalisées par de nouveaux et reconnus cinéastes.

Selon l’annonce des sources de cette institution lors d’une conférence de presse, entre les nouveautés se trouvent Sumbe, d’Eduardo Moya ; La piscina, l’opéra prima de Carlos Machado ; Verde, verde, d’Enrique Pineda Barnet ; Marina, Enrique Álvarez, dont l’action se déroule dans la ville de Gibara, et Juan de los muertos, d’Alejandro Brugués (Personal belongings), un film de zombies, le premier de ce genre dans l’île.

Le vétéran Juan Carlos Tabío proposera le documentaire Cimarrón, basé sur l’œuvre homonyme de l’écrivain et poète cubain Miguel Barnet, alors que Jorge Luis Sánchez tournera Irremediablemente juntos, une adaptation de la pièce de théâtre De La Habana a Pogolotti, d’Alexis Vázquez.

La compagnie de théâtre infantile La Colmenita sera à l’écran avec son premier long-métrage, Y sin embargo se mueve, dirigé par Rudy Mora, avec une musique du chanteur Silvio Rodriguez, qui fera une brève apparition à l’écran.

Les studios d’animation compteront 10 nouveaux titres, dont le long-métrage La edad de oro, qui reprendra plusieurs histoires de la revue infantile du même nom fondée par l’écrivain et illustre indépendantiste cubain José Martí, à la charge des cinéastes Homero Montoya, Nelson Serrano, Jesús Rubio et Bárbaro Joel Ortiz.

En plus de ces projets, 20 autres sont programmés, entres eux : Vuelo prohibido, de Rigoberto López (Roble de olor) ; La película de Ana, de Daniel Díaz Torres, ou Esther, de Gerardo Chijona.
Partager :