Murmures

Karin Albou reçoit le Prix littéraire Beur FM Méditerranée 2011
mars 2011 | Prix | Littérature / édition | Algérie

Français

pour son roman « La grande fête » paru aux éditions Jacqueline Chambon.
Beur FM, première radio de France des Maghrébins et des Français d’origine maghrébine, organise depuis 1997 son prix littéraire. Ce prix récompense un ouvrage de l’année écoulée, publié en langue française par un auteur français ou maghrébin. Il a pour principale ambition de faire découvrir au public le plus large la richesse de la culture maghrébine.

Dans un village de l’Est algérien, des femmes découvrent sur la plage le cadavre d’un nouveau-né. Les soupçons se portent sur une famille. Afin de couper court aux rumeurs, le père mourant souhaite que sa plus jeune fille, Hanifa, se marie. Il doit aussi la protéger de la loi des hommes. Car en Algérie les femmes, considérées comme des mineures à vie, ne peuvent vivre sans la protection d’un tuteur légal, qu’il soit père, frère ou époux. C’est la décennie noire, la guerre civile entre l’armée et les groupes islamistes qui terrorisent la population isolée des villages. C’est aussi l’Aïd el-Kébir, la fête du Mouton, célébrant cet épisode : un père doit amener son enfant au sacrifice sur ordre de Dieu. Hanifa doit se marier au plus vite, car son père ne sait s’il pourra passer son dernier Aïd, sa dernière « grande fête » en famille. Mais voilà, Hanifa est amoureuse…
Partager :


Lumière sur 50 femmes et hommes, de 1900 à nous jours:

Aller soutenir ce projet bilingue avant le 1er juillet!