Murmures

Un site renaissant sur Edouard Glissant
mars 2011 | Inaugurations | Internet | Martinique

Français

Le 3 février dernier, Edouard Glissant tirait sa révérence, laissant derrière lui une oeuvre colossale, mais aussi une communauté de lecteurs qui, soyons-en sûrs, est appelée à s’élargir. En 2006, il avait voulu que son site Internet officiel puisse être un moyen d’initiation à ses écrits et de diffusion de sa parole. Le site a existé pendant trois ans, mais les vicissitudes des hébergements et des migrations de domaines faisant, l’outil a disparu en 2009. En hommage à Edouard Glissant, je remets aujourd’hui ce site en ligne, avec le souhait appuyé qu’il puisse devenir un trait d’union actif entre les « glissantiens », mais aussi quelque chose comme un outil mis au service d’une Relation tangible. A chacun de s’en saisir comme une promesse de lien, habitée de la trace humaniste du « passeur des mondes ». Le site est désormais accessible à l’adresse www.edouardglissant.fr et dans quelques jours à l’adresse initiale de son lancement, www.edouardglissant.com.

C’est en octobre 2006 que naissait le site officiel d’Edouard Glissant, avant de disparaître temporairement en 2009, en raison de la cessation d’activité de l’hébergeur dont il dépendait alors. Nombreux ont été surpris de cette éclipse, mais ainsi est faite la vie des sites Internet quand ils sont soumis à l’aléatoire fluctuation des plates-formes d’hébergement. Il aura fallu depuis lors effectuer un certain nombre d’ajustements techniques pour connaître aujourd’hui cette sorte de renaissance du site. Le décès d’Edouard Glissant et l’émoi international qu’il a provoqué rendent plus que jamais nécessaire cette nouvelle mise en ligne, définitive celle-là. La mission d’un trait d’union entre les fervents de cette oeuvre solaire, ainsi que l’office d’une diffusion large de son message humaniste, seront de nouveau les ferments de cette nouvelle formule du site, accessible désormais sous deux adresses, en.fr dans l’immédiat et en.com dans quelques jours.
Au moment où nous sommes tous encore dans l’émotion de ce départ d’Edouard Glissant, c’est aux circonstances de l’élaboration du site que je repense, puisque l’écrivain, qui m’avait demandé de m’y atteler (ce qui fut pour moi un honneur) m’avait grandement aidé de ses conseils et de ses indications, en 2006. Je me souviens de longs après-midis passés alors rue Saint-Guillaume à l’interroger sur tel ou tel détail biographique, ou à lui présenter les états d’avancement de l’interface du moment. Je me souviens de la bienveillance qui fut la sienne, de son haut niveau d’exigence, de son accueil toujours chaleureux, de l’incroyable enrichissement que constituait le moindre échange avec lui. Je me souviens de la ferveur du colloque de Carthage qui avait marqué, un an auparavant, la genèse du projet de ce site officiel et de l’imprimature reçue en ouverte générosité de la part du poète. Je me souviens du soutien indéfectible de Madame Glissant quand, encore un an en arrière, elle m’avait permis de concrétiser le projet d’une participation de l’écrivain à une discussion publique organisée avec Pierre Oster dans le cadre d’un colloque Saint-John Perse en Sorbonne. C’est par conséquent, on le comprendra aisément, avec reconnaissance et respect que je suis en mesure aujourd’hui de remettre à disposition de tout un chacun ce très modeste site Internet, qui n’a pour seul objet que de faire partager une passion et une ferveur glissantiennes qui nourrissent tant de lecteurs par le vaste Tout-monde. Que chacun s’en saisisse, et puisse son usage s’avérer d’une quelconque utilité dans la sensibilisation des uns et des autres à l’oeuvre incandescente d’Edouard Glissant.

Loïc Céry, dir. IFUPE
Partager :