Murmures

L’agence N°1 des dames détectives : nouvelle série télé sur Arte tournée au cœur de l’Afrique
juillet 2011 | Divers | Cinéma/TV | Botswana
Source : Arte

Français

Tous les jeudis à 20h40 – Du 4 au 25 août 2011
Fière, indépendante et courageuse, Precious Ramotswe rêve d’ouvrir à Gaberones, la capitale du Botswana, la première agence de détectives privées dirigée par une femme, « l’Agence N° 1 des dames détectives ». Détective privée : aucune femme n’avait encore osé exercer ce métier au Botswana ! Mais Mma Ramotswe ne tarde pas à forcer le respect grâce à son intelligence, son esprit et à ses idées anticonformistes.

Excellence de l’interprétation et de la réalisation, beaucoup de charme, de malice, de générosité et de respect pour autrui : cette série est un divertissement au meilleur sens du terme. Le pilote est le dernier film tourné par Anthony Minghella (« Le Patient anglais », 1996, « Retour à Cold Mountain », 2003), décédé subitement en mars 2008. « L’Agence N° 1 des dames détectives » a remporté un vif succès lors de sa première diffusion aux États-Unis et au Royaume-Uni, tout comme les six épisodes qui ont suivi.

Le pilote et la série sont inspirés des romans de l’Écossais Alexander MacCall Smith, dont le personnage principal est une détective privée, Mma Precious Ramotswe.
Né en 1948 à Bulawayo (Rhodésie, aujourd’hui Zimbabwe), Alexander MacCall Smith est écrivain et juriste. Après des études en Écosse et au Zimbabwe, il se rend au Botswana pour y participer à la création d’une nouvelle faculté. Il écrit le premier volume d’une série parue en français sous le titre « Les Enquêtes de Mma Ramotse » en 1999, et il est désigné « auteur de l’année » en 2003.


L’héroïne de la série, Precious Ramotswe, est joyeuse, pragmatique et très futée, ce qu’apprennent vite à leurs dépens tous ceux qui ne la respectent pas en tant que femme, détective et africaine profondément attachée à son pays et à sa culture. Cette attitude respectueuse à l’égard du pays et des gens imprègne toute la série, qui a été tournée sur place et qui constitue la première grande production cinématographique et télévisuelle au Botswana.

Jill Scott, chanteuse américaine de R&B, est formidable dans le rôle de Mma Precious Ramotse.
Lauréate de plusieurs Grammys, elle est également reconnue depuis 2004 pour son travail d’actrice. Elle a notamment joué dans la série TV « Girlfriends » (2004), dans le téléfilm « Cavedweller » avec Kevin Bacon (2004) et dans « Dave », un documentaire musical de Michel Gondry (2005)


L’irascible Mma Grace Makutsi est interprétée par Anika Noni Rose, qui a surtout joué à Broadway, en particulier dans « Footloose » (1998), et « L’Opéra de quat’sous » (1999), ainsi que dans l’adaptation cinématographique de la comédie musicale « Dreamgirls » (2006) avec Jamie Foxx et Beyoncé Knowles.

Incarné à l’écran par Lucian Msamati, le personnage de JLB Matekoni est le soupirant de Precious Ramotswe.
Lors de la remise des Satellite Awards à Los Angeles, Lucian Msamati a reçu le prix du meilleur acteur de série dramatique pour son rôle dans « L’Agence N° 1 des dames détectives ». Il figure entre autres au générique de « Lumumba » (2000), un film de Raoul Peck, et du thriller « The International » (2009) de Tom Tykwer. Il a aussi tourné dans des séries comme « Breakfast » (2008 et 2011), « 10 Minute Tales » (2009), « Doctor Who » (2010) et « Ashes to Ashes » (2010).

Desmond Dube, qui joue ici BK, l’extravagant coiffeur propriétaire du « Last Chance Hair Salon », est un célèbre chanteur et acteur sud-africain.
En 2004, aux côtés de Don Cheadle, il a été l’un des principaux acteurs du film « Hôtel Rwanda » (2004), nommé aux Oscars. Sa prestation cinématographique la plus récente date de 2010 : il tenait le premier rôle dans « Hopeville ».
Partager :



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications