Murmures

Rokia Traoré lance Roots à Bamako
septembre 2011 | Divers | Musique | Mali

Français

« Il n y a pas de salles au Mali, comment peut-on faire des spectacles ? Les conditions sont difficiles, la sonorisation et les appareils pour donner un bon spectacle sont rares. Donc je ne vois pas comment je peux faire des concerts au Mali », a déclaré Rokia Traoré à Bamako Hebdo.

Ses deux concerts du 16 et 17 septembre 2011 à l’Institut français de Bamako sont consacrés à Roots.

« Roots, a-t-elle indiqué à Kassim Traoré, est un projet né des activités de la fondation Passerelle que j’ai créée. C’est un projet musical, avec la singularité et l’originalité qui caractérisent mes débuts. Selon beaucoup de gens, c’est un magnifique voyage à travers lequel voix et cordes rendent hommage à la tradition mandingue. Pour mener à bien ce projet, j’ai décidé de travailler avec une orchestration très réduite, dont le rôle sera de porter des voix de femmes. »

« C’est un concert de musique acoustique dépouillée, le spectacle Roots est soutenu par des mélodies très délicates, taillées dans une expression et un ton mesuré, avec une reprise de chansons de cantatrices maliennes et africaines et un morceau de Bob Marley. Au chœur de l’orchestre, il y a Kadiatou Sangaré, Fatim Kouyaté et Bintou Soumbounou dite BBS. Moi-même, je joue la guitare et le Gongoma, Mamah Diabaté joue le n’goni, la kora est l’affaire de Mamadyba Camara, et le bolon est joué par Habib Sangaré. Les mêmes joueront les deux spectacles. »

Ensuite, Roots sera en tournée en Europe, France et Italie, pour une trentaine de concerts.
Partager :