Murmures

France Culture rend hommage à Frantz Fanon
novembre 2011 | Divers | Média

Français

Né à la Martinique en 1925 et mort en 1961, Frantz Fanon, psychiatre et militant anticolonialiste a laissé une oeuvre d’une étonnante actualité. Il a publié trois ouvrages majeurs : Peau noire, masque blanc (1952), L’An V de la révolution algérienne (1959) et Les Damnés de la terre (1961). Les problématiques du racisme et de la race occupent une place centrale dans ses premiers écrits politiques.

du lundi 5 au jeudi 8 décembre, 9h – 10h
LA FABRIQUE DE L’HISTOIRE par Emmanuel Laurentin

Avec mardi 6 décembre Racisme et Culture, un discours de Frantz Fanon prononcé en 1956, un documentaire de Séverine Liatard : En 1956, Frantz Fanon participe au 1er Congrès des écrivains et artistes noirs organisé par la revue dirigée par Alioune Diop, « Présence africaine ». Près de 600 personnes se pressent pour assister à ce congrès qui se tient à la Sorbonne. Frantz Fanon appartient à la délégation martiniquaise mais sa position est inconfortable. Alors qu’il est engagé auprès du FLN en Algérie, il n’a pas encore pris position publiquement sur le conflit algérien. De fait, le congrès lui-même garde le silence sur l’Algérie. Cependant, ses positions développées dans son intervention, « Racisme et culture » s’inspirent également de son expérience vécue de la société coloniale-raciste algérienne. dissusion et analyse de ce discours avec Matthieu Renault, Frantz Fanon, de l’anticolonialisme à la critique postcoloniale (Amsterdam) et Rafik Chekkat, Race rebelle (Syllepse).

vendredi 9 décembre, 10h – 11h
LES NOUVEAUX CHEMINS DE LA CONNAISSANCE par Philippe Petit

Frantz Fanon avec Magali Bessone, maître de conférences en philosophie morale et politique, auteure de l’introduction des Oeuvres de Frantz Fanon (La Découverte), Françoise Vergès, présidente du Comité pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage, L’homme prédateur : ce que nous enseigne l’esclavage sur notre temps (Albin Michel) Matthieu Renault, Frantz Fanon, de l’anticolonialisme à la critique postcoloniale (Amsterdam).

du lundi 5 au vendredi 9 décembre, 20h30 – 20h55 FEUILLETON
Pages arrachées à Frantz Fanon, extraits choisis par Daniel Maximin

Cinquante ans après sa mort, la pensée de Frantz Fanon est toujours vivante. Et si le monde n’est plus à l’heure des illusions de l’ère des indépendances, les structures de la domination et de l’aliénation restent fondamentalement inchangées.

Et samedi 10 décembre,14h – 15h UNE VIE, UNE OEUVRE

Frantz Fanon (1925-1961), l’homme qui interroge par Françoise Estèbe

Avec Gérard Chaliand, spécialiste des problèmes politiques et stratégiques du monde contemporain, Alice Cherki, psychiatre et psychanalyste, auteure de Frantz Fanon (Seuil), Romuald Fonkoua, rédacteur en chef de « Présence Africaine », Benjamin Stora, historien, Michel Wieviorka, sociologue.
Partager :