Murmures

L’humanisme, trait d’union entre Senghor et Fanon
décembre 2011 | Faits de société | Littérature / édition | Sénégal
Source : lesoleil.sn

Français

D’aucuns ont épilogué pendant longtemps sur les différentes contradictions d’opinions, de philosophie entre deux personnes, Léopold Sédar Senghor, le poète politicien, et Frantz Fanon, le psychiatre rebelle, le défenseur de la cause algérienne. Les deux hommes n’ont jamais pu s’entendre, que ce soit sur la cause noire ou la défense des valeurs humaines. Ils ont un point de convergence majeur où toutes leurs œuvres, leurs visions du monde, de l’Homme se rencontrent et qu’ils appellent Humanisme, chacun sous un angle différent. C’est l’avis du professeur Amadou Ly de la Faculté des Lettres, qui animait une conférence à l’Institut français Senghor de Dakar, à l’occasion de la commémoration des dix ans de la disparition du président-poète. Le thème était « Léopold Senghor, Frantz Fanon : deux visions contradictoires ou une complémentarité contextuelle ».

Lire l’intégralité de l’article de Yathé N. Ndoye sur [www.lesoleil.sn]
Partager :