Murmures

L’écrivaine Calixthe Beyala nie avoir reçu de l’argent de la part du clan Gbagbo
juin 2012 | Faits de société | Littérature / édition | Côte d’Ivoire
Source : Internet

Français

Selon un communiqué diffusée par RFI : « Calixthe Beyala est dans le collimateur de la justice ivoirienne. Celle-ci soupçonne l’écrivaine franco-camerounaise de « recel de fonds volés » et de « blanchiment de capitaux » pour un montant de plus de 131 millions de francs CFA (environ 205 000 euros). Les faits qui lui sont reprochés remonteraient à la crise post-électorale de 2010 et 2011. Selon la justice ivoirienne, Calixthe Beyala aurait perçu cet argent sur ordre d’une fille de Simone Gbagbo, l’ex-première dame du pays ».

 
Calixthe Beyala, écrivaine franco-camerounaise (Format mp3 – 00″53) :

« Je n’ai jamais travaillé pour l’État ivoirien. »


D’après un communiqué publié sur le portail de Radio France Internationale (en lien).
Partager :