Murmures

CAMEROON ART CRITICS (CAMAC) : CAMAC CONVENTION
juin 2012 | Projets culturels | Média | Cameroun
Source : Internet

Français

Programme provisoire :

8h-9h : appel et installation des congressistes
9h-10h30 : présentation du bilan des 2 ans de Camac par le président et discussions
10h30-11h : pause café
11h-12h30 : programmation des activités de la saison 3 (aout 2012-aout 2013)
12h30-13h30 : pause déjeuner
13h30-15h : atelier sur le style journalistique dans les espaces « culture » des médias (par Félix Ebole Bola, secrétaire général de la South Media Corporation)
15h-15h30 : pause café
15h30-17h30 : table-ronde avec pour thème « Le journalisme culturel aujourd’hui et demain » (intervenants: Roger Owona, rédacteur en chef des magazines Nyanga et Weekend Tribune ; Joseph Owona Ntsama, chroniqueur au mensuel Mosaïques ; Télesphore Mba Bizo, reporter à la CRTV Poste national ; Stéphanie Dongmo, chroniqueur culturel, Secrétaire général de la Cameroon Art Critics).

Exposé des motifs :

Le 16 juillet 2010, la Cameroon Art Critics (Camac) voyait le jour à Yaoundé. Cela suivant la volonté d’une poignée de journalistes culturels camerounais résolus à donner à la culture une place plus importante et de qualité dans les médias. Dès le départ, elle réussit à s’attirer non seulement des membres venant de rédactions les plus huppées du Cameroun, mais surtout de divers médias (presse écrite, radio, télévision, internet). A la demande de l’équipe dirigeante, un partenariat fut rapidement noué avec le Goethe Institut qui accepta d’accompagner les premiers pas ainsi que la progression de la jeune association.

Deux ans plus loin et après la mise en place d’une antenne dynamique à Douala, le temps nous semble venu de faire le point et de repartir sur de nouvelles bases. Cela au cours d’une journée que nous avons baptisée CAMAC CONVENTION. Journée au cours de laquelle l’on fera le bilan des activités de l’association et se projettera vers l’avenir. Occasion aussi de renouer avec l’esprit de l’initiative qui consiste à se donner les moyens pour être plus performant. C’est ainsi qu’à coté du forum avec les membres seront ajoutés un atelier sur le style journalistique particulier aux rubriques culturelles dans les médias ainsi qu’un débat sur la place du journalisme culturel aujourd’hui dans les médias camerounais ainsi que son avenir.

C’est à l’effet de donner une idée de cette journée et des compétences et ressources qu’elle mobilisera que ce projet a été rédigé. Avec l’espoir qu’il saura convaincre les éventuels partenaires et permettre in fine aux membres de la CAMAC de fixer le cap et ainsi mieux accompagner la culture camerounaise qui comme chacun le sait est dynamique et variée.
Présentation

La Cameroon art critics (CAMAC) est une association de journalistes camerounais à but non-lucratif qui existe depuis le 16 juillet 2010 avec le soutien du Goethe Institut Kamerun. L’association est née de la volonté de rassembler les journalistes spécialisés dans la couverture des faits culturels en vue de promouvoir l’excellence dans le journalisme culturel au Cameroun. Sa mission principale est de contribuer à développer la critique comme discipline, en mettant l’accent sur les bases méthodologiques. L’association compte, en juin 2012, une quarantaine de membres répartis à Yaoundé et à Douala où une antenne régionale existe depuis février 2011.

CAMAC est administrée au quotidien par le Comité exécutif composé de trois (3) membres élus par l’Assemblée générale pour deux ans. Il s’agit de :

Président : Parfait Tabapsi, journaliste au mensuel Les Cahiers de Mutations ;
Secrétaire général : Stéphanie Dongmo, journaliste indépendante ; ancien chef de la rubrique Arts, spectacles et médias au quotidien Le Jour
Trésorière générale : Pélagie Ng’Onana, journaliste indépendante, ancien chef de la rubrique Culture aux quotidiens La Nouvelle Expression et L’Actu.
À ces trois, s’ajoute la présidente de l’antenne régionale de Douala Monique Ngo Mayag, journaliste au quotidien Mutations.

En deux ans d’existence, CAMAC a réalisé plusieurs activités dont les plus significatives sont :

– Un atelier de formation sur la critique cinématographique du 16 au 18 juin 2011 a l’Institut Goethe de Yaoundé avec Jean-Marie Mollo Olinga, critique de cinéma camerounais et Klaus Eder, secrétaire général de la Fédération internationale de la presse cinématographique (FIPRESCI). Cela en partenariat avec le Goethe Institut Kamerun.

– Un atelier sur le journalisme culturel du 20 au 24 novembre 2010 en marge des RETIC animé par Laure Malecot, journaliste culturelle française exerçant dans une radio à Paris. Cela en partenariat avec les Rencontres théâtrales internationales du Cameroun (RETIC)

– Un atelier sur la critique théâtrale du 16 au 19 novembre 2011 animé par l’auteur dramatique et administrateur de la Compagnie Feugham Kouam Tawa

En janvier 2010, CAMAC a noué un partenariat avec le mensuel culturel Mosaïques. Depuis lors, ses membres produisent gratuitement des articles dans ce journal. Mosaïques est ainsi devenu le support de communication privilégié de la CAMAC.

D’après une information diffusée par la Cameroon Art Critics (Camac).
Partager :