Noir comment ?

Documentaire de Marie Binet

Print Friendly, PDF & Email

Impasses, non-dits, secret : la blanche Marie découvre ce que sa mère lui cachait, son origine martiniquaise, son ascendance noire. Elle fait son enquête, va sur les traces d’une famille qui se révèle tentaculaire et pleine de chaleureuses surprises. Au fond, ce destin particulier illustre une France qui rejette bêtement le métissage de son origine, bêtement parce que la qualité du film est là, dans la richesse relationnelle que ce métissage comporte, dans les rires simples et l’accueil, dans le plaisir de reconnaître sa fratrie au-delà des apparences. Marie veut comprendre, et ira même rencontrer Ina Césaire et Raphaël Confiant qui montrent à quel point ce rejet répond au fantasme d’une pureté de la race, à la peur d’une dégénerescence. Et combien les barrières raciales sont encore présentes dans la société antillaise, subtilement entrelacées avec les barrières sociales.
C’est cette dialectique qui s’installe peu à peu comme une nécessité entre le général et le particulier qui fait l’intérêt de Noir comment ? et lui confère une résonance universelle. On a menti à cette enfant comme on ment à des peuples entiers, comme des peuples se mentent à eux-mêmes… Marie explique son histoire. C’est un peu trop construit : rencontres où on fait comme si c’était la première fois, fondus enchaînés et superpositions d’images, travellings en voiture sur des routes de campagne ou dans des trains pour placer les commentaires… Mais la sincérité l’emporte et l’on retient les visages, les regards, les destins.

///Article N° : 2455


Laisser un commentaire



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications