Fiche Personne
Dessinateur/trice Ecrivain/ne Scénariste Caricaturiste

Yacouba (dit Kays) Diarra

Mali

Français

1946. Mali. Dessinateur / Scénariste.
Calligraphe, décorateur, dessinateur de bandes dessinées et illustrateur de contes pour enfants, Yacouba Diarra, dit Kays, est surtout connu comme dessinateur de presse. Ayant eu une enfance difficile, Kays se retrouva très jeune à la rue et dut se débrouiller tout seul dès l’âge de 16 ans. Il partit en Côte d’Ivoire dans les années 70 où il fut embauché par la société Ivoire Immédiat afin de faire des dessins sur des bus de transport. Il y rencontre Gérard Galtier, un linguiste français avec qui il démarre une amitié de plusieurs décennies. Grâce à celui-ci, il part étudier les beaux-arts en France de 1980 à 1984. Il commence sa carrière de caricaturiste au milieu des années 80 en collaborant au trimestriel Jamana, revue culturelle de la coopérative du même nom. Il y dessinait en particulier des caricatures et des petits strips. Il illustrait auparavant essentiellement des brochures et des livres scolaires. Par la suite, il deviendra le caricaturiste attitré de l’hebdomadaire Le Canard déchaîné où il remplace le très populaire Mamadou Diarra. Tiré à deux mille exemplaires, Le Canard déchaîné publiera également chaque année, une à deux compilations de ses meilleures caricatures. Kays est aussi depuis plus de vingt ans le caricaturiste vedette du quotidien Les échos. En parallèle, il a illustré plusieurs ouvrages aux Éditions Jamana dont La chèvre paysanne (1980), Le chemin de l’honneur, Les sanglots du Songhoy, La petite potière, Devoirs de vacances, La hyène et le charognard. Son parcours en matière de BD démarre en 1977 et 1978, puisqu’il lance avec Gérard Galtier, Kòtèba kura, un journal de bandes dessinées en bambara, qui connaîtra deux numéros. Par la suite, il continuera à publier de la bande dessinée dans Grin Grin pour laquelle il dessine la série Saro de 1990 à 1998 mais aussi L’aigle noir, de 1988 jusqu’en 1998. Il y lance aussi Les trois amis (n° 27 à 30), Karatou le truand (n° 24 et 25), Les curieux (n° 41 à 52). Durant les années 1993-1994, il participe au magazine de BD Donko (qui signifie la connaissance en bambara). Il dessine également deux albums de BD pour Le figuier : Comment le lièvre sauva les chèvres (1997), premier album de BD publié dans le pays et La revanche du chasseur (2001).
Livres(s)