Fiche Personne
Réalisateur/trice Monteur/se Assistant/e monteur/se

Souleymane Mahaman

Niger

Français

Parfois crédité sous le nom de
Souleymane MAHAMANE

Souleymane Mahaman est né le 07 mai 1958 à Dosso.

Après ses études au Lycée il fréquenta l’Institut National de l’Audiovisuel France (INA) en 1982 où il a obtenu le diplôme d’Enseignement des Arts et Techniques Audiovisuel, spécialité montage. Il a effectué plusieurs stages à l’EIB Bordeaux (1992), l’INA de Paris (1994), CIRTEF Cotonou (2002).
Assistant monteur sur « Médecin de Gafiré », Chef monteur de « Kokowa » de Moustapha Alassane, Assistant de production et monteur du film « Lélée, l’aînée de la famille » d’Abdoua Kanta, Souleymane Mahaman a réalisé plusieurs films documentaire et fiction dont entre autres :
Documentaires : Alphadi, la mode au Niger (1990), Zanné l’architecture de Zinder (1990), Asolé la pierre de l’aïr (1991), A travers un miroir (1991) Mention Spéciale du Jury de la section regards sur les TV africaines aux 8e journées du Cinéma Africain et Créole 1994, Ingall autrefois, Ingall aujourd’hui (1992), Bianou, une passion, une fête (1992), Femmes du Sahel (1995) Prix Festival Marema Italie 1998, Choc des cultures (1994) 3e prix UNESCO au 1er Festival des Télévisions Africaines : Naïrobi (Kenya) 1994, Gogé (instrument de musique traditionnelle) (1996), Le sabre de Balla (1997) Mention du Jury sportel, Monaco 1997 meilleur Ralenti sportif, Les malheurs de N’Gom (2001) Mention du Jury sportel, 2001, Monaco meilleur ralenti sportif, Village nomade (2005), Médaille de Bronze, Grand Prix documentaire Monte Carlo, Monaco 2005 ;
Fiction : Fils à papa (série télévisée de 10X20mn) (2004), Souéba (série télévisée de 12X26mn) (2008).

En 2005, Souleymane Mahaman a réalisé en direct les 5èmes Jeux de la Francophonie à Niamey au Niger. Il a obtenu la Médaille de Chevalier d’ordre du mérite du Niger en 1999.
Films(s)