Fiche Personne
Dessinateur/trice Illustrateur/trice Scénariste Bédéiste

Alphonse Mendy

Sénégal

Français

Alphonse Mendy, alias TT Fons, est né à Dakar, et a grandi à Pikine où il habite encore 50 ans plus tard. Il devient journaliste-caricaturiste en 1982, suite à un concours de recrutement d’où il est sorti premier. Parallèlement à ses dessins politiques, il créé à la fin des années 80 une B.D. populaire dans le journal satirique dakarois, Le Cafard libéré. Le héros de cette BD humoristique, Goorgoorlu ( » se débrouiller  » en wolof), auquel s’identifient les Sénégalais, a très vite conquis un large public car Goorgoorlu et sa famille sont confrontés aux innombrables problèmes quotidiens que vivent les habitants des quartiers pauvres de Dakar. Les planches publiées dans Le Cafard libéré, ont été éditées en albums à partir de 1991 aux Editions Clair Afrique :  » Pour la dépense quotidienne  » ,  » Goorgoorlou et Serigne Maramokho Guissané « ,  » 1993, l’année Goorgoorlu « ,  » Goorgoorlu et la dévaluation « , « Goorgoorlu, la fin du PAS « ,  » Goorgoorlu survivant de la dévaluation « ,  » Goorgoorlu: Le cauchemar « ? Au fil des pages de ses deux dernières BD,  » Les années hip  » et  » Les années hop « , T.T. Fons parvient à témoigner des évolutions les plus significatives de la société sénégalaise durant ces dernières années, notamment l’irruption de la jeunesse urbaine dans l’espace public et politique.
En 2001, TT Fons quitte Le cafard libéré et créée sa propre structure, Ateliers Fons, spécialisée dans le graphisme et la communication visuelle, ce qui lui permet de répondre à différents appels d’offres, de travailler dans la publicité et d’illustrer plusieurs ouvrages (Les petits chercheurs, ed. Damalys, 2008).
Il lance un magazine de BD fin 2002,  » GOOR Mag « ,qui ne sortira que 9 numéros avant de disparaître.
Entre 2002 et 2005, il co-produit la série télévisée Goorgoorlou, adaptation de la BD du même nom pour la Radiodiffusion Télévision Sénégalaise (RTS). TT Fons a également participé au collectif (avec Samba Ndar Cissé et El Hadji Sidy Ndiaye) : Hé waay copain, Visions de l’avenue Ponty (ed. Clairafrique, 1998) et, en Algérie, La bande dessinée conte l’Afrique (Dalimen éditions, 2009) qu’il coordonne. De nos jours, TT Fons est une référence dans le neuvième art du continent.

Style et thèmes :

Un dessin très lisible, sans fioritures graphiques et une adaptation télévisuelle réalisée par Moussa Sene Absa en sketchs de 4 à 5 mn scénarisés en franco-wolof qui a battu tous les records d’audience, ont fait de Goorgoorlu, le premier héros populaire sénégalais. T.T. Fons à réussi son pari de composer, à travers les aventures de cette famille typique, un portrait ironique et mais juste de la société urbaine sénégalaise confrontée à l’art de la débrouille. Goorgoorlu a poursuivi la publication de ses dessins, en couleurs cette fois, dans l’hebdomadaire sénégalais Nouvel Horizon. Membre du Jury pour les Prix Africa e Mediterraneo 2007-2008. Il a été invité au dernier Festival International de la BD à Alger en 2009 et il a participé à l’album collectif « La BD conte l’Afrique » publié en septembre 2009 par les éditions Dalimen.

Alain Brezault


Exemples BD :

In  » Le Cafard libéré « 
 » Nouvel Horizon « 
 » GOOR Mag « 


Albums publiés :


 » Les années hip «  (1997)
 » Les années hop «  (2000)
« Goorgoorlou survivant de la Dévaluation » (Ed. Atelier Fons)
« La BD conte l’Afrique » (2009) (Editions Dalimen, Alger)

Magazines :


 » Le Politicien « 
 » Le Cafard libéré « 
 » Nouvel Horizon « 
 » GOOR Mag « 
 » Afrik’Arts «