Fiche Personne
Réalisateur/trice Scénariste Assistant/e réalisateur

Marc Barrat

Guyane Française
Site web : www.marcbarrat.com

Français

Né en Guyane, à l’âge de 15 ans, Marc Barrat quitte sa terre natale pour la France. En 1987, après des classes de Lycée et un baccalauréat obtenu à Montpellier, il s’inscrit à l’École supérieure de Réalisation audiovisuelle (ESRA) de Paris. À partir de 1990, il travaille comme assistant réalisateur sur des spots publicitaires et de nombreux longs-métrages pour le cinéma et la télévision, dont « Jean-Galmot Aventurier » et « Le Vieux qui lisait des Romans d’amour », deux films tournés en Guyane. Parallèlement à ce parcours d’assistant réalisateur, il se lance dans la réalisation avec son premier court-métrage : « Le blues du Maskilili » qu’il écrit, produit et réalise en 1998. Tourné en Guyane ce film de 20 minutes sera sélectionné dans une vingtaine de festivals français et étrangers, primé à cinq reprises, et recevra le prix de qualité 1999 du CNC. En 2001, le Ministère de la santé lui confie la réalisation d’une série de 5 court-métrages de prévention pour la lutte contre le Sida en Guyane, intitulé « Alex et Bladas ».
L’impact positif de cette première campagne multi-diffusée conduit le Ministère de la santé à lui commander une deuxième série de 3 courts métrages pour 2002, et enfin une troisième série « Témoignages » de 5 films en 2004.
En plus de RFO, ces derniers films seront aussi diffusés par Canal + en avril 2005. À l’occasion de ce travail de commande, il fait la connaissance d’Apsita Berthelot-Cissé, scénariste avec qui il co-écrit ces 13 courts-métrages. En 2003, fort de cette rencontre, il propose à sa co-scénariste de développer un traitement de long-métrage qu’il a écrit et qui reprend le thème principal du court-métrage « Le blues du Maskilili. » Cette nouvelle collaboration donne la première version d’une continuité dialoguée intitulée Décantation. En septembre 2003, ce scénario figure parmi les lauréats des « Trophées du Premier scénario, promesse de nouveaux talents », concours organisé par le Centre National de la Cinématographie (CNC). Le texte réécrit, portera le titre « ORPAILLEUR ». Après avoir initié et coécrit le documentaire « Amazone flows », fin 2008, après une longue période de recherche de financement, il peut enfin réaliser son premier long-métrage « ORPAILLEUR », produit par la société Mat films avec la participation entre autres de Canal + et France 3 Cinéma.