Fiche Personne
Musique

Mariama

Chanteur/euse
Allemagne, Sierra Leone

Français

Mariama ressemble à notre nouvelle planète, à ce monde ouvert où les identités sont en mouvement, où les appartenances sont toujours multiples, emmêlées, intriquées.

Sa voix a le grain et l’élan des voix d’Afrique de l’Ouest, la douceur et la limpidité des voix pour lesquelles on a inventé le lied, jadis en Allemagne. On y entend aussi l’écho des divas du jazz ou de Tracy Chapman, la gouaille des grandes faiseuses de tubes de Londres ou de New York, la profondeur spirituelle du reggae ou de la soul old school. Libre, inspirée, sensible.

Ses chansons ont la tendresse des consolations, la lumière des printemps radieux, la chaleur du soleil d’après-midi. Ce n’est pas un hasard si la seule autre vocation qu’elle aurait pu poursuivre, avant de se consacrer entièrement à la musique, était la médecine traditionnelle chinoise. Elle le dit clairement : « Guérir les corps ressemble à la musique, qui aide les gens à trouver un lien avec leurs émotions. Mais je ne me voyais pas mener une vie sédentaire dans un hôpital à soigner des malades. J’ai préféré la musique. »

Mariama est née au Sierra Leone et a grandi à Cologne. Une métisse germano-sierraléonaise ? Pas seulement : « J’ai un grand-père né à Prague, l’autre né en Guinée, ma grand-mère allemande a des ancêtres norvégiens et français. » Depuis l’enfance, elle vient en France voir sa famille. Elle ne parle pas de langue africaine mais parle parfaitement français. Si sa mère écoutait Jacques Brel, elle a tôt aimé Josephine Baker, cette Américaine devenant star en France.



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications