Fiche Personne
BD

Mahfoud Aïder (Slahfoud)

Dessinateur/trice, Scénariste
Algérie

Français

Aïder débute à 17 ans en 1968 dans le journal M’Quidèch.

Il y crée de 1969 à 1973 Les aventures de Kouider. Après avoir travaillé dans le privé, il participe en 1979 au lancement de la revue de BD historique Tarik soutenu par le Musée du Moudjahid pour lequel il crée Les aventures de Kalitous Lazhar.

Trois numéros en deux versions – arabe et français – sortent. Après Tarik, il participe aussi aux revues Fantasia (1987, avec un épisode de Sindbad le marin), L’album de bandes dessinées et Baroud.

Dans les années 80, il crée le journal Sindbad et collabore aussi à Tim (1989, la revue ne sera jamais diffusée). Il publie aussi des planches de BD au sein de El Moudjahid (1971), Alouane (1972) mais aussi pour le journal koweïtien El Arabi Assaghir (avec la série Kalitous) et celui tunisien, Kaous Kouzah (où, avec la journaliste Larbi Khalfoun, il crée le personnage de Nadjib) au milieu des années 80.

À la même époque, il fonde le magazine Scorpion avec Mustapha Tenani et collabore à Boa (1988, supplément illustré de l’hebdomadaire Révolution africaine) et au journal du soir Horizons pour lesquels il publie des planches de BD.

Enfin, il est également de l’équipe qui fonde et dirige l’un des plus grands journaux satiriques du continent, El Manchar en 1990, journal qui tira jusqu’à 200 000 exemplaires avant de disparaître en 2000.

Aïder a publié plusieurs albums, en particulier les deux tomes de Ça c’est du sport ! en 1982 et 1984, mettant en scène un piètre footballeur, Ali Bitroul (vendus chacun à 50 000 exemplaires), mais aussi Le rêve de Yasmina et Histoires pour rire (Enal, 1984)…

Il sort aussi en 1990 La machine infernale (El-ala al-djahanamia) au Liban, un ouvrage sur le combat du peuple palestinien et le premier tome de l’album Les Aventures de Sindbad le marin en 1985 (réédité en 2002 ; le second tome ne sortira jamais), un personnage qu’il avait créé pour la revue Pango, qui ne connaît qu’un seul numéro.

Enfin, en 2002, sort l’un de ses autres albums, Aïcha et Bendou (Enag), recueil de planches humoristiques publiées dans El Manchar entre 1998 et 1999.

Il a aussi écrit le scénario de l’album Les Mésaventures du djinn Faraon (Enal, 1985, dessins d’Abdelhalim Riad), Échec aux léopards (Enal, 1986 ; dessins d’Ahmed Hebrih, une version en arabe sortant en parallèle) et de La route de l’espoir (dessins de Mansour Amouri) publié par Pif en 1983.

Depuis, Mahfoud Aïder continue à dessiner dans la presse et a participé au collectif Dessine-moi l’humour (2006). En matière de bandes dessinées, il participe à la revue El Bendir, fondée en 2009 et a publié chez Dalimen Éditions, sous le nom d’Aladin, un album-recueil de ses planches et dessins de presse, Les aventures de Sindbad El Harrague (2011).

Le Festival International de la bande dessinée d’Alger lui a décerné son prix d’honneur lors de l’édition de 2011.