Fiche Personne
Chanteur/euse

Angélique Kidjo

Bénin
Site web : www.kidjo.com

Français

Inspirée par de grandes chanteuses telles Miriam Makeba ou Aretha Franklin, elle fait connaître la richesse de la musique africaine aux quatre coins de la planète.
Angélique Kidjo a remporté le prix RFI en 1991.

Angélique Kidjo, qui a notamment travaillé avec Gilberto Gil, Dave Matthews ou Santana, a l’art d’entrecroiser les traditions musicales de l’Afrique de l’Ouest avec le funk, le jazz ou le rythm & blues. En citoyenne du monde, elle explore de nouveaux horizons où s’enchevêtrent les influences de son Bénin natal et les sonorités des rythmes brésiliens. Avec son nouvel album, « Oyaya ! », elle visite la diaspora caribéenne à travers le calypso, la salsa ou le meringue pour un périple entre Bahia, Haïti, La Barbade ou Sainte Lucie.

Angélique Kidjo est parmi les plus jeunes artistes africaines à avoir connu aussi vite une carrière internationale. Artiste prolifique, elle a déjà produit une dizaine d’albums, dont quatre ont été nominés aux Grammy Awards, distinction la plus convoitée Outre-Atlantique.
À l’âge de six ans seulement, la jeune Angélique commence à chanter dans sa ville de Cotonou. En 1980, le producteur camerounais Ekambi Brillant lui produit son premier disque, « Pretty », faisant d’elle une star dans l’Ouest africain. À 23 ans, elle s’installe à Paris et prend des cours de chant classique aux Ateliers- Chansons de Paris, puis intègre le CIM, école axée sur le jazz, et entre dans le groupe allemand Pili Pili, grâce auquel elle se fait un nom. En 1986, elle enregistre l’album « Ewa Ka Djo » avec le saxophoniste hollandais Tom Barlage. En 1989, elle sort son premier album solo, « Parakou », puis « Logozo » en 1991. Pour la chanteuse c’est le début d’une notoriété internationale. En 1992, elle est nommée trois fois aux New Music Awards américains.
Son troisième album, « Aye », sort en 1994 suivi de « Oremi » en 1998. Installée désormais aux Etats-Unis, Angélique sort « Black Ivory Soul » en 2002 où sa musique prend des couleurs brésiliennes.
En 2004, « Oyaya ! » prend des accents caribéens avec un ton joyeux. L’artiste a sorti un nouvel album en 2006, « Djin Djin », pour lequel elle s’est entourée de nombreuses personnalités telles que Carlos Santana ou Alicia Keys. Dotée d’une grande culture musicale, Angélique Kidjo continue d’arpenter le monde en faisant découvrir son répertoire à qui le veut.

English

Born in Benin (West Africa), Angelique Kidjo is a Grammy award-winning music recording artist deemed « Africa’s premier diva » by Time Magazine. Kidjo’s internationally acclaimed repetoire includes collaborations with various recording artists such as Carlos Santana, Peter Gabriel, Bono, Alicia Keys, Josh Groban, Branford Marsalis, John Legend, and many more.
Disque(s)
Films(s)