Fiche Personne
Ecrivain/ne Philosophe

Zirignon Grobli

Côte d’Ivoire
Site web : www.zgrobli.net

Français

Né en 1939 à Gagnoa en Côte d’Ivoire, Grobli Zirignon est envoyé comme boursier (1952) en France où il fait ses études secondaires et supérieures…
Après une licence en philosophie à l’Université de Caen, il se rend à Paris-Sorbonne où il s’inscrit en Maîtrise. Il se présentera sans succès à l’agrégation de philosophie, d’ailleurs plus intéressé par son  » initiation  » à la psychanalyse entreprise en 1965 après avoir découvert Freud par ses écrits.
C’est sur la fin de sa psychanalyse que le désir lui vient de s’essayer à la peinture, pour réparer ses carences d’enfant africain qui n’a pas fait l’école maternelle !

Sa passion pour la peinture et ses premières ?uvres attirent l’attention des connaisseurs qui lui permettent de participer dans le cadre des Salons annuels de la Société des Artistes Français et de la Société Internale des Beaux-Arts au Grand Palais des Champs-Elysées (1975,76,77).

Acquisition d’un tableau par la  » Commission de la Création artistique  » pour le fonds d’Art Contemporain, (Masque II), en 1976. Prix Dumoulin d’originalité en 1977. De 1974 à 77, expositions collectives et privées.
L’appel du Pays et retour en Côte d’Ivoire en 1977 où il est embauché comme Psychothérapeute au Centre de Guidance Infantile, ici commence, par nécessité thérapeutique, son intérêt pour l’art-thérapie sanctionné par un premier film réalisé avec madame Atta, une collègue.

Le désir d’épargner les réactions d’agressivité résultant des difficultés d’insertion, à sa propre famille, ainsi qu’aux enfants dont il a la charge, l’ont poussé à approfondir son intérêt pour l’art-thérapie et engager une réflexion plus poussée sur cette pratique. Résultat : sa communication  » L’activité plastique comme support de prise de conscience en psychothérapie  » faite à Vienne en 1996 dans le cadre du Premier Congrès Mondial de Psychothérapie. En 1998, il participe au Séminaire sur la Psychanalyse et Décolonisation à l’UNESCO avec une communication  » l’Art et la Décolonisation « .

C’est ainsi que, parti de la philosophie, Grobli se trouve aujourd’hui engagé dans la recherche et dans la pratique en art-thérapie. Ses préoccupations actuelles : faire la promotion du Centre d’art-thérapie qu’il vient de créer afin que ses découvertes servent à l’Humanité d’aujourd’hui confrontée aux guerres et conflits de toutes sortes.
Livres(s)