Fiche Personne
Réalisateur/trice Acteur/trice Scénariste

Nouri Bouzid

Tunisie

Français

Né en 1945 à Sfax.
Il étudie à partir de 1968 le cinéma à l’INSAS (Institut National des Arts du Spectacle et Technique de Diffusion) à Bruxelles. En 1972 il y obtient son diplôme de fin d’études avec un court métrage, « Duel ». La même année, il entame son activité professionnelle comme stagiaire sur « Rendez-vous à Bray » d’André Delvaux. Dès son retour en Tunisie 1972-73, il fréquente la Télévision Tunisienne (RTT).
Il a été arrêté et emprisonné pendant plus de cinq ans (1973-79) pour délit d’opinions et pour appartenance au groupe radical Perspectives. Il a vécu la torture, l’enfermement, l’enfer. Sorti de prison, il travaille comme assistant réalisateur sur plusieurs films tunisiens et étrangers. Son premier long métrage L’homme de cendres (1986) est sélectionné à Cannes, Namur et couronné dans plusieurs festivals. En 1989, Les sabots en or confirment le talent de Bouzid. En 1993, il présente à la Quinzaine des réalisateurs Bezness, qui sera projeté ensuite à Namur. Bent Familia était également sélectionné au FIFF en 1997. En plus de son activité de réalisateur, Nouri Bouzid collabore à l’écriture de nombreux succès du cinéma tunisien comme Halfaouine – l’enfant des terrasses (Ferid Boughedir, 1990), La nuit de la décennie (Babaï Brahim, 1990), Le sultan de la médina (Moncef Dhouib, 1992), Les silences du palais (Moufida Tlatli, 1994), La saison des hommes (Moufida Tlatli, 2001).

Il participe, en 1994, à la fondation d’une école de cinéma, l’EDAC, où il enseigne depuis.

English

Director, screenwriter, Nouri Bouzid was born in 1945 in Sfax, Tunisia.

He studied at INSAS (Brussels) in 1968 where he becomes a student of André Delvaux. From his encounter with producer Ahmed Attia was born his first feature film, « L’homme de cendres », screened in Cannes in 1986. Director, actor and poet, he has had a distinguished career, winning numerous prizes : « Les sabots on or », « Poupées d’argile », « Et Shehrazade s’est tuée par des paroles indicibles », « Bezness », « Bent familia », « Making off ». In 1994 he participated in founding a film school, EDAC, where he has been teaching since.

________

ARABIC
النوري بوزيد من مواليد مدينة صفاقس سنة 1945 وخريج المعهد الوطني للفنون ببروكسال. عمل مخرجا مساعدا في أفلام تونسيّة وأجنبيّة عديدة، واشتغل على السيناريو والحوار في أخرى. وقد مثّل شريطه « ريح السدّ » الذي توّج في مهرجان قرطاج 1986 نقطة التحول الحقيقيّة لمسيرته. وحقّق إثره نجاحات عديدة بأفلامه الستّة الطويلة التي عقبته و جاءت لتؤكّد موهبته وأسلوبه المميّز


Source:
www.jcctunisie.org/jcc2012/ar/films-co_detail.php?id_film=18
Films(s)