Fiche Personne
Réalisateur/trice Producteur/trice Scénariste Producteur/trice délégué/e Formateur/trice

François Woukoache

Cameroun

Français

Réalisateur et producteur belgo-camerounais.

Biographie récente
François L. Woukoache est un cinéaste né au Cameroun, auteur de plus d’une vingtaine de films (fictions et documentaires), d’une série de contes pour enfants et de plusieurs émissions télévisées. Après des études supérieures scientifiques en France, il suit des études de cinéma en Belgique à l’INSAS. En 1991, il réalise son premier film Melina, un documentaire tourné au Cameroun en 1994, il réalise Asientos, un documentaire sur la mémoire de la traite des esclaves. Après un court métrage La fumée dans les yeux tourné à Bruxelles en 1997, il réalise son premier long métrage de fiction Fragments de vie en 1998 au Cameroun. La même année, il tourne Nous ne sommes plus morts au Rwanda sur le génocide des Tutsis du Rwanda. Cinéaste engagé, François L. Woukoache s’installe au Rwanda à la fin des années 1990. Il crée une ONG locale KEMIT, et mène depuis lors un travail de réflexion et de mémoire à travers : 1) la mise en place d’actions de formation en cinéma à l’Université Nationale du Rwanda (où il supervise la réalisation des deux premiers courts métrages de fiction du pays en 1999); 2) la réalisation de films (Témoignage Astérie rescapée du génocide; Humura ; Icyizere, l’espoir…), 3) la création d’un Fonds documentaire audiovisuel sur la mémoire du génocide qui sert à un travail de sensibilisation à la réconciliation et aux droits humains dans les communautés à travers le pays. Entre 2003 et 2005, le réalisateur Belgo-Camerounais a conçu et coordonné le projet Igicucu n’Urumuri (L’ombre et la Lumière ») une initiation au cinéma dans les écoles et les collèges du Rwanda. François L. Woukoache est également l’auteur du court métrage La dame du 4e étage et du moyen métrage Kongossa tourné en 2009 au Cameroun. Depuis 2013, il coordonne le projet Faces of life qui forme des femmes rwandaises issues de milieux défavorisés à l’utilisation des arts visuels comme moyens d’expression critique et de transformation sociale. François L. Woukoache a reçu les récompenses suivantes : FESPACO – Ouagadougou (1997): Prix du meilleur film documentaire, Festival Cinema Africano de Milan (Mars 1996) : Premio Agip (Meilleur court métrage) et Prix C.M.D.- Ecrans d’Afrique (prix de la critique), Festival International du film d’Amiens (novembre 1995) : Prix A.C.C.T. et Mention Spéciale du jury documentaire, Zanzibar International Films Festival (2001) : Prix du meilleur montage et Mention Spéciale du Jury, Rencontres Nord-Sud de Télévision de Genève (mai 1996) : Mention Spéciale du jury, Black Film & Video Network – Toronto (Août 1996) : Award of recognition, Prix Kodak-Jane Gueronnet au 12è Bilan du film ethnographique de Paris (mars 1993).
« ……Témoigner d’une autre manière était le documentaire de François L. Woukoache; « Nous ne sommes pas morts plus », tourné au Rwanda en vidéo en 1998, quatre ans après le génocide. …..Le film le plus fort que j’ai vu à Berlin, il fait preuve d’un optimisme modéré qui, compte tenu des circonstances, exige un extraordinaire courage » – Amy Taubin ; villagevoice.com Février 2001
« … Je dois souligner « Nous ne Sommes plus de morts », un véritable grand film… En le regardant, nous, les Allemands sommes emmener à penser à notre propre histoire de l’Holocauste. » Ulrich Gregor, Directeur du International Forum of young Films, Festival International du Film de Berlin; Février 2001

Né le 26 Février 1966, à Yaoundé (Cameroun), François L. WOUKOACHE a fait ses études primaires et secondaires au Cameroun et en France sanctionnées par un Baccalauréat scientifique série C ; Étude de Mathématiques, Physique et informatique à l’Université de Jussieu Paris VII.
Cinéaste et producteur, il a été formé à l’Institut National Supérieur des Arts du Spectacle de Bruxelles (INSAS, Bruxelles), où il a obtenu un Diplôme de réalisateur en cinéma et télévision. Woukoach est engagé depuis 1998 dans un travail de formation, de production et de diffusion audiovisuelle au Rwanda : d’abord à l’université Nationale puis au sein de l’asbl KEMIT. Le réalisateur camerounais a aussi mis un place un Fonds documentaire audiovisuel sur la mémoire du génocide. Il est l’auteur de dix-neuf films (6 fictions & 13 documentaires), d’une série de contes pour enfants et de deux émissions télévisées

ACTIVITES DE FORMATEUR ET D’ENSEIGNANT EN CINEMA
– 1998-2001 : Enseignant cinéma et audiovisuel à l’Ecole de Journalisme et de Communication de l’Université Nationale du Rwanda
– 2004- 2009 Conception et Coordination du projet « Les ateliers cinématographiques de Kigali » au Rwanda : formations en cinéma et audiovisuel, production et diffusion de films
– Mars 2005 : Formateur cinéma (atelier réalisation et montage de courts métrages) lors des ateliers « Arts Azimuts 4 » organisé par la Centre Universitaire des arts de l’Université Nationale du Rwanda. Supervision de l’écriture, de la réalisation et montage du court métrage « Isugi ».
– Mars 2004 : Formateur cinéma (atelier réalisation et montage documentaire) lors des ateliers « Arts Azimuts 3 » organisé par la Centre Universitaire des arts de l’Université Nationale du Rwanda ;
– Mars 2000 : Formateur Atelier cinéma à l’Institut Goethe de Yaoundé
– Mars 1993 : Formateur à l’École Internationale de Bordeaux (France) : Module de scénarisation et réalisation documentaire
– 2003 – 2005 Conception et Coordination du projet « Igicucu n’Urumuri (L’ombre et la lumière) » au Rwanda : Initiation au cinéma en milieu scolaire et diffusion de films dans les écoles et pour la population en générale ;

FILMOGRAPHIE
– 2017 : « Ntarabana, Documentaire, Cameroun/Rwanda, 2017, 1h29 – VOstf. Produit par Zala’Men Productions (Yaoundé), Kemit (Kigali), Association Temps d’Image.
– 2010 : « A journey with King faisal Hospital, Kigali » série Documentaire, 48 x 15 minutes, DVCAM, cproduit par by King faisal Hospital, Kigali.
– 2010 : « K-DANCE 2010 » émissions télévisée sur la danse, 5x26mn; produit par RDB
– 2009 : « Reconciliation in Rwanda » Documentaire, 25 minutes, DV coproduit par la Commission Nationale pour l’Unité et la Réconciliation du Rwanda
– 2009 « La dame du 4ème étage » court métrage de fiction, 20 minutes adaptée de la pièce de Gertrude Obinong, 35mm, couleur une coproduction ZALA’MEN Productions (Yaoundé), P.B.C. Pictures (Liège)
– 2009 « Kongossa » fiction, 52 minutes couleur, DVCam, une coproduction ZALA’MEN Productions (Yaoundé), P.B.C. Pictures (Liège)
– 2008 : « Business opportunities in Bugesera » Documentaire, 26 minutes, DV produit par District de Bugesera & l& GTZ Rwanda.
– 2008 : « K-DANCE » émissions télévisée sur la danse, 13x26mn; produit par FESPAD/ Ministère de la Culture
– 2008 : « Festival Arts zimuts 1 » émissions télévisée, 4x13mn; produit par le Centre Universitaire des Arts & KEMIT a.s.b.l.
– 2007 : « Dream tomorrow » fiction télévisée, DVCAM produit par Kemit a.s.b.l.
– 2007 : « Ubuzima bw’umugore » fiction, 30 minutes, DV produit par PSI Rwanda
– 2007 : « Iryo Nabonye tour in prisons » Documentaire, 25 minutes, DV produit par le Centre Universitaire des Arts
– 2005-2006 : « ICYIZERE, l’espoir » Documentaire, 3 x 52 minutes, DV produit par Kemit a.s.b.l.
– 2006 : « FESPAD 2004 » Documentaire, 25 minutes, DV
– 2006 : « ARTS AZIMUTS 4 » Documentaire, 13 minutes, DV coproduit par Kemit a.s.b.l. et le Centre Universitaire des Arts
– 2004 : « HUMURA » Documentaire, 26 minutes, DV coproduit par Kemit a.s.b.l. et le Centre Universitaire des Arts
– 2004 : « Témoignage de Astérie, rescapée du génocide de 1994 » Documentaire, 15 minutes, produit par Kemit a.s.b.l.
– 2004 : « ARTS AZIMUTS 3 » Documentaire, 23 minutes, DV coproduit par Kemit a.s.b.l. et le Centre Universitaire des Arts
– 2002 : « KARAME MWANA » Documentaire, 15 minutes, DV
– 2001 : « IBITEKEREZO BY’ ABANA » Fiction, série de contes pour enfants 8 x 13 minutes, DV coproduit par Kemit a.s.b.l. et le Centre Universitaire des Arts
– 2000 : « NOUS NE SOMMES PLUS MORTS » Documentaire de création, 126 minutes, Béta SP tourné en DVCam coproduit par Parenthèse Films (Paris), P.B.C pictures sprl (Bruxelles), Gsara (Bruxelles), Cap-Vert Almadies (Paris), Télévision Rwandaise / FESTIVALS-AWARDS : Zanzibar International Films Festival (2001) : Prix du meilleur montage et Mention Spéciale du Jury / Festival International du film de Berlin (2000) / Festival International Filmer à tout prix (Bruxelles 2000) / Lagunimages (Cotonou 2000) / Institut Goethe (Yaoundé 2000) / Fespaco 2001 / Cinéma du Réel (Paris 2001) / Festival International de Tübigen 2001; etc.
– 1998 : « FRAGMENTS DE VIES », fiction, 35 mm, 87 minutes, couleurs. coproduit par P.B.C pictures sprl (Belgique), ZALA’MEN Productions (Cameroun), Indigo Filmproduktion (Allemagne), CREA’SON (France) / FESTIVALS-AWARDS : Festival International du film de Berlin (2000) / Festival de New-York (2000) / International Mils Valley (San Francisco 2000) / Festival International de Londres (Novembre 2000) / Fespaco 2001 / Festival International de Tübigen ; etc.
– 1997 : « LA FUMEE DANS LES YEUX », fiction, 20minutes, 16mm, couleur. Une coproduction ZALA’MEN Productions (Yaoundé), P.B.C. Pictures (Liège) / FESTIVALS-AWARDS : New York Film Festival 1999;
* Institut Goethe (Yaoundé 2000) / Festival international du film de Cannes 2001 / Fespaco 2003 / Festival International du film d’Amiens 2003 ; etc.
– 1995 : « ASIENTOS » documentaire de création 52mn, 35mm couleur; une coproduction P.B.C. Pictures (Liège) Indigo Filmproduktion (Berlin), R.T.S (Dakar) Gsara (Bruxelles), ZALA’MEN Productions (Yaoundé) / FESTIVALS-AWARDS : FESPACO – Ouagadougou (1997) : Prix du meilleur film documentaire / Festival Cinema Africano de Milan (Mars 1996) : Premio Agip (Meilleur court métrage) et Prix C.M.D.- Ecrans d’Afrique (prix de la critique) / Festival International du film d’Amiens (Novembre 1995) : Prix A.C.C.T. et Mention Spéciale du jury documentaire / Rencontres Nord-Sud de Télévision de Genève (Mai 1996) : Mention Spéciale du jury / Black Film & Video Network – Toronto (Août 1996): Award of recognition
– 1991 – 1992 : « MELINA » documentaire de création, 52mn, 16mm couleur; coproduit par ZALA’MEN Productions (Yaoundé) et Qwazi qWazi filM (Bruxelles) / FESTIVALS-AWARDS : Prix Kodak-Jane Gueronnet au 12è Bilan du film ethnographique de Paris (mars 1993) / Fespaco 1993 ; etc.

AUTRES ACTIVITES
– Novembre 2008 : Tournée de conférences aux Etats-Unis : Université de Stony Brook (New York), Université de San Francisco, Université de Yale, Université de SUNY Oneonta (New York) ;
– Avril 2001 : Concepteur et organisateur des « Journées de la Mémoire » à Yaoundé (Cameroun) sur le thème « Mémoire du génocide rwandais » : conférences-débats, projections de films, émissions radio et télé, etc.
– 2000 – 2007 Conception et Coordination du projet « EPOH, l’Avenir » au Rwanda : Documentation audiovisuelle des juridictions Gacaca ; Constitution d’un Fonds documentaire audiovisuel sur la mémoire du génocide; Diffusions actives et participatives, formations audiovisuelles ;
– Avril 1997 : Speaker à la Conférence annuel de l’African Litterature Association (ALA) à Michigan State University East Lansing – Michigan (USA)
– 1997-1998 : Membre de la Commission Consultative de la Fédération Panafricaine des Cinéastes
Etc.

EN PROJET
Films :
– « MBOKO » Long métrage de fiction, scénario original en collaboration avec Alain Patrice Nganang & Gertrude Obinong ;
– « Full Contact » Long métrage de fiction, librement adaptée de la pièce de Gertrude Obinong : « Le secret »
Scénarios de longs métrage et Romans (en écriture) :
– « La Reine Mère » en collaboration avec Gertrude Obinong
– « Un cadavre Vagabond » en collaboration avec Marie-Félicité Ebokéa-Buchholz
– « Le petit plantain » en collaboration avec Gertrude Obinong
– « Crépuscule » Long métrage de fiction, scénario original
– « Congossa » Long métrage de fiction, librement adaptée de la pièce de Koulsy Lamko: « Comme des Flèches »
– « Un cadavre Vagabond » scénario de Marie-Félicité Ebokéa Buchholz

AUTRES ACTIVITES
1998-2001 : Formation audiovisuelle et cinéma à l’Université Nationale du Rwanda + Supervision de la réalisation des deux premiers courts métrages de fiction rwandais « Entre deux mondes » et « Kibérinka » réalisé par un collectif de quatre jeunes étudiants rwandais.
Avril 2001 : Organisation des « Journées de la Mémoire » à Yaoundé (Cameroun) sur le thème « Mémoire sur le génocide rwandais ».
Eté 2001 : Réalisation de la série télévisée « Ibitekerezo by’ abana » contes pour enfants en Kinyarwanda sur les thèmes : Unité et réconciliation

Théâtre:
Direction artistique de la pièce « Le secret » de Gertrude Obinong

Autres:
Création à Kigali (Rwanda) d’un Centre de Documentation audiovisuel et de Diffusion de la mémoire du génocide (en cours)

Disponibles chez P.B.C. Picture:
* NOUS NE SOMMES PLUS MORTS, 2001, documentaire, 126 mins
* FRAGMENTS DE VIES, 2000, fiction, drame, 86 mins
Réal: François L. Woukoache
* Prod : PBC pictures, Zala’Men, Indigo Films, Créa’son, avec le soutien de la Communauté française de Belgique, de l’ACCT
LA FUMEE DANS LES YEUX
1998, fiction, drame / comédie, 21 mins
Réal: François L. Woukoache
C’est la fin de l’été 1997. Fela est mort et Kabila à pris le pouvoir au Zaïre. A Bruxelles, Malou vient passer le week-end chez Bwési, un jeune cinéaste africain. Tout semble s’annoncer sous les meilleurs hospices, mais Malou est une fille du genre « voulant ne voulant pas, voulant quand même ».
* Prod : PBC pictures / Zala’Men Productions / Parenthèse Films

ASIENTOS
1995, documentaire, 52 min.

Melina
1992, documentaire 52min.
Réal: François L. Woukoache
Un cinéaste Bamikélé filme les cérémonies de fin de deuil de son père, décédé deux ans auparavant. Au fil du film se dessine le portrait d’un homme, qui vers la fin de sa vie laissa présager un doute. Doute laissé à ses e­nfants, pour une réflexion sur ce double héritage, traditionnel et chrétien.
* Prod : François L.Woukoache

Source:
Informations fournies par l’artiste ou son agent
www.pbcpictures.com/bin/htdoc.cgi?id=0004367_pbc_bio

English

Cameroonian-Belgian filmmaker

Born in 1966 in Yaoundé (Cameroon).
Film-maker and producer, he graduated from INSAS (Brussels, Belgium). Woukoache has been engaged since 1998 in a work of training, production and audiovisual diffusion in Rwanda: first in the National university then in asbsl KEMIT. The Cameroonian director has also put in place an audiovisual documentary fund on the genocide’s memory. He is author of twenty films (6 fictions and 14 documentaries), a series of stories for children and two TV broadcastings.
Films(s)