Fiche Personne
Dessinateur/trice Peintre Scénariste Bédéiste

Jaspe Saphir Mfumu’eto

République démocratique du Congo

Français

Mfumu’eto, dit Papa Mfumu’eto 1er, est né à Matadi le 26 février 1963. Son nom signifie « notre chef » en tshiluba, une des quatre langues nationales du Congo. Après des études de peinture et d’architecture d’intérieur à l’Académie des Beaux Arts de Kinshasa, ce petit homme au visage malicieux a d’abord obtenu, avant de se consacrer à la peinture, une fantastique notoriété auprès de la population kinoise des quartiers populaires grâce à la BD. Il a en effet publié régulièrement, de façon quasi artisanale sur de simples feuillets (dont l’impression et le tirage sur du papier recyclé n’étaient pas leur qualité première), des BD en noir et blanc uniques en leur genre, à la fois par le trait faussement naïf choisi par leur auteur, et grâce aux savoureuses transcriptions langagières des petites gens campés à la va-vite dans toutes les situations possibles qu’ils devaient quotidiennement affronter pour survivre durant les années de guerre et de crise économique. Parmi les réussites de cette micro-édition distribuée sur les marchés et dans les rues de la capitale, on doit retenir  » NGUMA A MELI MUASI NA KATI YA KINSHASA « , paru en 1990. Une autre de ses fameuses séries sera consacrée à ridiculiser l’ancien dictateur Mobutu qu’il fait apparaître comme un personnage satanique dans  » Satan Aboyi Mobutu ! « ,  » Mobutu alingi asala Satan coup d’Etat?  » et  » Mobutu a ceinter mwasi na 2e monde « . Vient de publier des planches en noir et blanc dans le n° 5 de « Kin Label » et Asimba Bathy lui a consacré une pleine page de présentatioin dans le n° 6.


Style et thèmes :



Quelques années plus tard, Papa Mfumu’eto,  » bédéaste et grand prêtre de la peinture mystico-religio-secrète africaine « , comme il se qualifie lui-même, décide alors de se lancer également dans la peinture populaire, donnant naissance à une oeuvre étrange où il mélange sur ses toiles des éléments de la vie quotidienne kinoise agrémentés de textes plus ou moins mystiques qui font souvent référence à la magie noire. Voir le petit ouvrage qui lui est consacré en 2002 dans Les Carnets de la Création :  » Papa Mfumu’eto 1er, Peintre « , aux éditions De L’?il. Il a aussi créé une série de dessins pour le « Festival des Mensonges » à Avignon en 2007.


Alain Brezault



Exemples BD:


Nombreuses planches de petit format dans sa revue distribuée dans les rues de Kinshasa.
« Pesa ngai chance » :
4 nouvelles planches dans la revue « Kin Label » n° 5



Albums publiés:


 » Nguma a meli muasi na kati ya KinshasaA « ,
mini-album en 7 planches N/B (1990)
« Papa Mfumu’eto 1er, Peintre »
(Les Carnets de la création)



Magazines:


« La revue de Mfumu’eto »
(Fanzine)
« Kin Label » n° 5 et 6