Fiche Personne
Ecrivain/ne

Luis Bernardo Honwana

Mozambique

Français

Luís Bernardo Honwana a étudié le droit au Portugal. En 1975, il a été nommé directeur de cabinet du Président du Mozambique nouvellement indépendant sous Samora Machel, puis, en 1981, secrétaire d'État à la Culture. Il a été membre du conseil exécutif de l'UNESCO de 1987 à 1991 et président du comité intergouvernemental de l'Organisation pour la Décennie mondiale de la culture et du développement. Entré à l'UNESCO en 1995, il a été nommé directeur de son nouveau bureau en Afrique du Sud. Depuis son départ à la retraite de l'UNESCO en 2002, il poursuit des recherches dans le domaine des arts, de l'histoire et de l'ethnolinguistique. Son recueil de nouvelles Nós matámos o cão tinhoso publié en 1964 est une oeuvre de référence de la fiction mozambicaine de la période coloniale. La nouvelle principale, Nous avons tué le chien teigneux raconte dans les années 1950, au temps de la colonisation portugaise, les déambulations claudicantes d'un chien teigneux aux yeux bleus, dans une bourgade du sud du Mozambique, qui attirent l'attention des autorités. Le chien devra être tué. Mais qui exécutera la sentence ? Cette nouvelle, publiée alors que son auteur était âgé alors de 22 ans, est à double lecture. Sous des apparences anodines (le style très simple, le point de vue d'un enfant sur la mort d'un vieux chien), il dénonce les méfaits de la colonisation portugaise et le sort réservé aux natifs. Les illustrations de Stassen, pour l'édition française, ajoute à cette simplicité d'accès sans en ôter la profondeur. Nous avons tué le chien teigneux, Chandeigne, 2006 (illustrations de Jean-Philippe Stassen)