Fiche Personne
Griot/e musicien/ne

Babacar Sambe

Sénégal

Français

Babacar Sambe est né à Dakar en 1945. Dès l’âge de 14 ans, il lance, avec quelques amis, Le Rio Orquesta, ensemble musical tourné vers la musique afro-cubaine.
Il ne la quittera plus au point d’en devenir un fin connaisseur et même musicologue. D’orchestre en orchestre, de Dakar à La Havane (ou il passe 10 ans) et Paris, il joue dans les petits groupes et les plus grands, en un mot il apprend son métier de salsero. On trouve son nom sur plusieurs albums distribués à Cuba, en Afrique, aux Etats Unis en tant que chanteur, percussionniste ou choriste .
Depuis son arrivée à Paris en 1971, il.se consacre quasi-exclusivement à la musique. Ses amis sont Pape Seck (fondateur d’Africando), Medoune Diallo (D’Africando aussi, qui à accompagné son parcours initiatique à la musique afro-cubaine), Azuquita avec lequel il lui arrive encore de se produire ou encore Alfredo Rodriguez avec lequel il a enregistré un album chez Bellot Records.
Peu après son arrivée dans l’hexagone, il crée son propre orchestre SABOR INTERNACIONAL, une charanga riche de musiciens venus d’horizons les plus divers, ce groupe peut donc, à juste titre se revendiquer comme le plus ancien de la scène latine parisienne .
Plus de la moitié de la formation actuelle est constituée par les mêmes musiciens du début tels que le pianiste Jocelyn Delanay ou encore Max Cornelie. D’autres grands noms »parisiens » de la musique afro-cubaine l’ont depuis rejoints. Citons notamment le célèbre tresero Fino Gomez, le flûtiste Mario Masse ou le violoniste Jean-Luc Pino. Mais c’est seulement à 54 ans que Babacar s’est décidé à laisser une trace discographique. En 1999 il a sorti son premier album  » Bartolo  » , et en 2003 son deuxième opus  » Musica Negra « . Une pepite qui marie à merveille la sensualite et la langueur musicale africaine et la folie festive des rythmes latinos.