Fiche Personne
Chanteur/euse Joueur/se de n’goni

Issa Bagayogo

Mali

Français

« Techno Issa » est le roi du kamélé n’goni, instrument à cordes du sud du Mali, mais il chante aussi. Sa voix est assurément magique, puisque après l’avoir entendue, un ingénieur du son français a décidé d’aller le retrouver à Bamako. La rencontre a eu lieu, et elle a donné naissance à ce mélange de spontanéité musicale et de samples, ponctué de chants d’oiseaux et d’éclats du quotidien. Quand la tradition se trouve soulignée d’un trait électronique subtil, cela donne Issa Bagayogo et sa grâce dansante.
Issa Bagayogo est né au sud du Mali en 1961, dans le petit village de Korin. Il vient d’une famille de forgerons et de cultivateurs et a appris à chanter avec son oncle. Il joue d’abord du daro, un instrument qu’il a lui-même fabriqué, puis découvre le kamélé n’goni, la guitare traditionnelle des Wassoulou, dont il ne se sépare que lorsqu’il va au lit. Il tente sa chance à Bamako en 1991 où il travaille en tant qu’ « apprenti chauffeur » (« un apprenti chauffeur » est un chauffeur qui n’a pas son permis). Il conduit des « dourouni », ces véhicules bâchés de transports en commun et enregistre deux cassettes qui passent inaperçues. La rencontre de l’ingénieur du son Yves Wernet et du guitariste Moussa Koné relancent sa carrière. Suivront deux disques à succès Sya et Timuktu qui sacrent la mariage réussi de la techno et du mandingue.