Fiche Personne
Ecrivain/ne Historien/ne Universitaire

Joseph Ki-Zerbo

Burkina Faso

Français

Historien et homme politique burkinabè né le 21 juin 1922 à Toma (Haute-Volta, aujourd’hui Burkina Faso) et décédé le 4 décembre 2006 à Ouagadougou.

Il passe son baccalauréat à Bamako (Mali), et ses notes excellentes lui valent une bourse d’études à Paris en 1949. Premier africain agrégé d’histoire à la Sorbonne dans les années 50, il fonde l’Association des étudiants de Haute-Volta en France. Professeur d’histoire à Orléans puis à Paris, il côtoie de nombreux intellectuels d’avant-garde de l’époque.

En 1957, il s’installe à Dakar où il enseigne et entre en politique en créant le MLN (Mouvement de libération nationale), qui mène campagne dans plusieurs pays d’Afrique occidentale. Joseph Ki-Zerbo expose ses idées sociales et politiques dans de nombreuses publications sur l’histoire et la culture africaines. En 1972, paraît sa célèbre Histoire de l’Afrique noire, des origines à nos jours qui devient l’ouvrage de référence en histoire africaine. Il y réfute la description – alors courante en Europe – de l’Afrique comme un continent sans culture et sans histoire.

Exilé de nombreuses années suite à une condamnation par un tribunal populaire révolutionnaire, il revient au Burkina Faso en 1992.
Il a été, tour à tour, membre du conseil exécutif de l’Unesco, professeur d’histoire à l’Université de Dakar, directeur du Centre d’études pour le développement africain (CEDA) de Ouagadougou, homme politique et député à l’Assemblée nationale du Burkina Faso.

Bibliographie sélective
1964 : Le Monde africain noir (Paris, Hatier)
1972 : Histoire de l’Afrique noire (Paris, Hatier)
1991 : Histoire générale de l’Afrique, ouvrage collectif (Paris, Présence africaine/Edicef/Unesco)
2003 : A quand l’Afrique ?, Entretiens avec René Holenstein (Editions de l’Aube, prix RFI Témoin du monde 2004).
2005 : Afrique Noire, avec Didier Ruef (Paris, Infolio éditions)

Filmographie
En 2004, le réalisateur burkinabé Dani Kouyaté a réalisé avec Joseph Ki-Zerbo un documentaire intitulé Joseph Ki-Zerbo, Identités/Identité pour l’Afrique.



CURRICULUM VITAE DU PROFESSEUR JOSEPH KI-ZERBO

Né le 21 juin 1922 à Toma (Burkina Faso)
Elève aux séminaires de Pabré et Faladiè
Décédé le 04 Décembre 2006 à Ouagadougou (Burkina Faso)
Fils de Alfred Diban KI-ZERBO et de Thérèse Folo Kl
Surveillant au Lycée TERRASSON de FOUGERES (Bamako/Soudan
Français)
Candidat libre au Baccalauréat (Bamako)
Journaliste à AFRIQUE NOUVELLE (Dakar)

1949-1953 : Etudes d’Histoire à la Sorbonne
1953-1955 : Diplôme de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris
1956 : Agrégation d’Histoire (Sorbonne)

QUELQUES POSITIONS ET FONCTIONS OFFICIELLES ET PRIVEES
1950-1956 : Co-Fondateur et premier Président de l’Association des Etudiants de HAUTE-VOLTA en FRANCE. Co-Fondateur et premier Président de l’Association des Etudiants Catholiques, Africains, Antillais et Malgaches
1958-1966 : Allié politique de Patrice LUMUMBA et Kwame N’KRUMAH
1956-1963 : Professeur à Orléans, Paris, Dakar, Conakry et Ouagadougou
1963-1967 : Directeur Général de l’Education, de la Jeunesse et des Sports de HAUTE-VOLTA
1972-1978 : Membre du Conseil Exécutif de l’UNESCO
1968-1973 : Professeur à l’Université de Ouagadougou
1967-1979 : Secrétaire Général du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES)
1980-1996 : Président du Centre d’Etudes pour le Développement Africain (CEDA) – Ouagadougou
1986-1992 : Président du Centre de Recherches pour le Développement Endogène (CRDE) – Dakar
1986-1992 : Chercheur à l’Institut Français de l’Afrique Noire – IFAN (Université Cheikh Anta DIOP de Dakar)
1975-2005 : Président de l’Association des Historiens Africains
1992-2005 : Directeur du Centre d’Etudes pour le Développement Africain (CEDA) – Ouagadougou
1970-2006 : Député à l’Assemblée des Députés du Peuple et à l’Assemblée Nationale

QUELQUES TITRES HONORIFIQUES
1964 : Docteur Honoris Causa de l’Université du Ghana ;
1997 : Lauréat du Prix « Right Livelihood Award » Stockholm – Prix Nobel Alternatif
1999 : Médaille d’argent d’Avicennes de l’UNESCO en reconnaissance de sa contribution à l’Histoire Générale de l’Afrique
2000 : Prix Kadhafi des droits de l’homme et des peuples
2001 : Docteur Honoris Causa de l’Université de Padoue, Italie
2003 : Prix RFI « Témoin du monde » obtenu pour le livre : « A quand l’Afrique ? » (2003)
Membre d’honneur à vie du Comité Exécutif du Conseil pour le Développement de la Recherche en Sciences Sociales en Afrique (CODESRIA)
2006 : Commandeur de l’Ordre International des Palmes Académiques du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) ; Commandeur des Palmes Académiques à titre posthume

QUELQUES POSITIONS ET FONCTIONS DANS LES ORGANISATIONS INTERNATIONALES
Conseil d’Administration de l’Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche (UNITAR) (Années 1970 – 1978) ; Vice-Président du Conseil International de la Philosophie et des Sciences Humaines (1980) ; Vice-Président dans le Bureau du Conseil International pour la Rédaction de l’Histoire Générale de l’Afrique (UNESCO) ; Membre du Conseil de l’Université des Nations Unies (Tokyo) (Années 1980)

DIRIGEANT D’ORGANISATIONS POLITIQUES DE 1958 à 2005
Mouvement de Libération Nationale (MLN) ; Union Progressiste Voltaïque (UPV) ; Front Progressiste Voltaïque (FPV) ; Convention Nationale des Patriotes Progressistes/Parti Social Démocrate (CNPP/PSD) ; Parti pour la Démocratie et le Progrès / Parti Socialiste (PDP/PS)

Joseph KI-ZERBO a participé à la création et a été un membre actif du Collectif des Organisations Démocratiques de Masse et des Partis Politiques (un regroupement de partis d’opposition et d’associations de la société civile). Il a créé la formule bien connue en langue nationale dioula : « Naan lara, an saara ! » (Si nous nous couchons, nous sommes morts !)
Livres(s)