Fiche Personne
Chanteur/euse

Naneth

Gabon

Français

Informations fournies par l’artiste ou son représentant :

Naneth est sur le banc de l’école avec son groupe du lycée E.L.R.A.C lorsqu’elle commence à monter sur la scène. Et de ses scènes celle qui fera débuter sa carrière est assurément celle qu’elle fera en 1995 en avant-première du rappeur D-ABUZ System au Centre Culturel Français.

En 1996, le baccalauréat en poche, elle prend le chemin de l’université et celui de MBALA, l’orchestre de l’université Omar Bongo Ondimba. C’est ainsi que la remarque Geroges KAMGOUA, propriétaire d’un studio de production (Kage Pro) et producteur, qui lui proposera d’apparaître sur sa compilation, Bantou Mix, qui sera d’ailleurs la première compilation de rap et de r’n’b du Gabon. Naneth y apparaîtra avec un titre, »Johnny », et sur deux featurings »A ma mère »du rappeur Encha’a et » Quel est ton nom »du toasteur Professeur T.

C’est avec ce premier travail qu’elle fera l’avant-première des Poétic Lover au Gymnase Omnisports Omar Bongo en 1997. Cette même année avec son groupe E.L.R.A.C elle est vainqueur du concours XIPPI/MCM AFRICA avec le titre » Lance roquette antichar ». Même si le groupe enregistre un album au studio XIPPI à Dakar il ne sortira jamais car il n’y aura pas de mécènes au Gabon pour supporter le lancement de l’album.

Et là, une nouvelle tombe : Pierre Claver AKENDENGUE recherche des choristes. On est en 1998. Naneth voit en cette nouvelle une occasion à ne pas rater et file droit chez l’artiste qui lui fera passer un test qu’elle réussira. Cette collaboration est encore effective. L’écriture et le chants de Naneth sont, d’ailleurs, profondément influencé par AKENDENGUE : elle fait partie de la nouvelle génération revendicatrice, dénonciatrice et poètes de l’Afrique. Elle continue de l’accompagner dans toutes ses tournées (Luanda, Rome, Bataclan?).

Deux ans après (en 2001), sollicitée par Georges KAMGOUA pour apparaître sur les ch?urs d’une chanson du groupe naissant de rap Eskarpp Anhor, produit par Didier PING, elle pose finalement une chanson »LBV mon blues »sur la compilation Mémoire Vive distribué par ProMédia. Cette chanson sera classé numéro 3 sur Couleur Tropical de l’animateur Claudy SIAR sur RFI.

Elle enchaînera, par la suite, prestation au concert promotionnel de Mémoire Vive (2002), participation en qualité d’interprète et parolière sur le troisième album de l’orchestre MBALA, Couleurs (2002), et prestation au concert live de la chanteuse afro-zouk gabonaise Joseph Françoise et Francky Vincent (2002).

Elle s’essaye à d’autres horizons et donc à d’autres collaborations en accompagnant sur scène le groupe de rap gabonais, Movaizhaleine, à son premier concert à Libreville avec en invité Daara J. Elle les accompagnent également au Festival hip-hop Kankpe au Bénin en 2003.

Dans la continuité de ses collaborations, elle sera choriste au concert live à Libreville du groupe de zouk-rnb 3FB avec Jacky Rapon et au concert live de l’artiste camerounais Donny Elwood au Centre Culturel Français de Libreville.

Son premier album, le PRESENT, sorti le 08 juin 2005 au Centre Culturel de Libreville, lui permet d’être l’une des finaliste du PRIX RFI MUSIQUES DU MONDE 2005.