Fiche Personne
Réalisateur/trice Acteur/trice Producteur/trice

Nour El-Sherif

Égypte

Français

Acteur producteur et réalisateur égyptien.

Parfois crédité sous le nom de
Nour Al-Cherif
Nour El Cherif
Nour El-Cherif


Né le 28 avril 1946. Mort le 11 août 2015.
Nour El-Sherif (en arabe : نور الشريف‎) est un acteur égyptien. Son nom de naissance est Jeber Hairan Arab [Mohammad Gaber Mohammad Abdallah selon la biographie de l’Institut du Monde Arabe, Paris, en 2015] (en arabe :محمد جابر حيران عرب).

L’acteur égyptien Nour El-Shérif s’est éteint au Caire le 11 août à 69 ans après un long combat contre le cancer des poumons.
Né en 1946 au Caire, Nour El-Shérif, de son vrai nom Mohammad Gaber Mohammad Abdallah, était, depuis près de quarante ans, l’une des stars du cinéma égyptien.

Diplômé de l’Institut supérieur des Arts dramatiques du Caire en 1967, le rôle de Kamal Abdel Gawad le révèle la même année dans « Le Palais des désirs » de Hassan al-Imam, adapté de la trilogie cairote de Naguib Mahfouz. En 1970, dans « Le Mirage » de Anwar al-Chennawi, il tient le rôle difficile d’un jeune homme inhibé qui échoue dans sa virilité auprès de sa femme. En 1972, il joue le rôle d’un jeune gardien isolé face à Souad Hosni et Mahmoud Morsi dans « Ma femme et le chien » de Saïd Marzouk.
En 1975, il est l’étudiant contestataire emprisonné dans « Al-Karnak » de Ali Badrakhan.
En 1975 également, il se lance dans la production avec sa femme, l’actrice Poussi. L’aventure commence avec « Le Cercle de la vengeance » de Samir Seif. En 1980, il produit « Un coup de soleil », premier film de Mohamed Khan, devenu depuis l’un des cinéastes majeurs de la nouvelle vague égyptienne.
Youssef Chahine lui confie en 1982 son propre rôle dans « La Mémoire » et le propulse sur la scène internationale en 1997 dans « Le Destin », où il incarne le célèbre philosophe et théologien rationaliste Averroès.
En 1982 également, il tourne dans « La Jalousie mortelle », qui marque le début d’une longue et étroite collaboration avec Atef al-Tayeb, dont il produira, en 1983, le deuxième long métrage, « Le Chauffeur de bus », considéré comme l’un des chefs-d’œuvre du cinéma égyptien, dans lequel il joue. Ils tourneront ensemble huit films, dont « Nagui Al-Ali » (1992), où il incarne le célèbre caricaturiste palestinien, et « Une nuit chaude » (1995), où il joue le rôle d’un chauffeur de taxi. Ce film a reçu le Grand Prix à la 3ème Biennale des cinémas arabes à Paris en 1996.
En 2000, il passe à la réalisation avec son premier long métrage, « Les Amoureux ».
En 2006, il tourne dans « L’Immeuble Yacoubian » de Marwan Hamed, adapté du roman éponyme de Alaa El Aswany.

Présent dans quelque 200 films, il a joué le rôle principal dans quelques pièces de théâtre et dans une centaine de feuilletons télévisés, dont « Haroun Al-Rachid », « Omar Ibn Abdel Aziz » et « La Famille du Hajj Metwalli ». Sa carrière a été couronnée de nombreux prix.

L’IMA lui rend hommage le 13 octobre 2015 en présentant au public français son dernier film, « A l’heure du Caire » (2014) de Amir Ramsès, où il joue le rôle d’un père atteint d’Alzheimer. Ce film lui a permis d’obtenir le Prix d’interprétation masculine au Festival International du Film Arabe (FIFA, Oran) en juin 2015.
Nour El-Shérif, a été le Président du Jury de la 8e Biennale des cinémas arabes à Paris – 2006.

Source:
www.imarabe.org/hommage-nour-el-sherif

English

Nour El-Sherif (Arabic: نور الشريف‎) (born April 28, 1946) is a contemporary Egyptian actor. His birth name is Mohamad Jeber Hairan Arab (Arabic:محمد جابر حيران عرب) [Mohammad Gaber Mohammad Abdallah according to the biography by the Institut du Monde Arabe, Paris, in 2015].

El-Sherif was born in the working-class neighbourhood of Sayeda Zainab in Cairo (Arabic: السيدة زينب‎).

El-Sherif was married to Poussi (1972 – 2006) and together they had two daughters, Sarah and Mai. He also played soccer before choosing acting as a career.

Nour El-Sherif is sometimes credited as Nour El Cherif and Nour El-Cherif.

http://en.wikipedia.org/wiki/Nour_El-Sherif
Films(s)