Fiche Personne
Metteur/se en scène

Philippe Adrien

France

Français

Philippe Adrien se tourne très vite vers le théâtre et devient comédien mais aussi assistant d’Yves Robert et Jean-Marie Serreau.
Dès 1965, il écrit ses propres pièces : En passant par la Lorraine, La Baye, jouée au festival d’Avignon en 1967, Albert 1er, Les Bottes de l’ogre, Le Défi de Molière, jouée au C.D.N. de Reims, La Funeste passion du professeur Forenstein.
Son parcours de metteur en scène alterne les textes dramatiques ? Molière (George Dandin, Dom Juan, Monsieur de Pourceaugnac, Le Malade imaginaire), Jarry (Ubu Roi), Claudel (L’Annonce faite à Marie), Beckett (En attendant Godot), Copi (L’Homosexuel), Werner Schwab (Excédent de poids, insignifiant : amorphe), Shakespeare (Hamlet et Le Roi Lear) ?, et les adaptations ? Kafka (Une visite, Rêves pour lequel il reçoit le Prix de la Critique), Hervé Guibert (Des Aveugles), Amos Tutuola (L’Ivrogne dans la brousse).
En 1981, il prend la succession d’Antoine Vitez à la direction du Théâtre des Quartiers d’Ivry.
En 1985, il fonde l’Atelier de Recherche et de Réalisation Théâtrale, à la Cartoucherie de Vincennes.
En choisissant de grands auteurs comme Brecht, Beckett ou Claudel, il révèle son goût pour une poésie dramatique aux forts accents philosophiques, religieux ou politiques. Mais il s’intéresse également aux auteurs contemporains (Copi, Armando Llamas, Hervé Guibert, Enzo Cormann, Werner Schwab…). Kinkali, d’Arnaud Bédouet, reçoit en 1997 le Molière du meilleur spectacle de création.
Depuis 1996, il dirige le Théâtre de la Tempête.
Il est professeur d’interprétation au Conservatoire National d’Art Dramatique depuis 1993.
En 2003/04, il reprend au Théâtre de la Tempête L’Ivrogne dans la brousse d’Amos Tutuola, puis y créé avec Geneviève de Kermabon Cadavres exquis d’après le répertoire du Grand-Guignol. En 2004/05, il crée Yvonne, princesse de Bourgogne de Witold Gombrowicz.