Fiche Personne
Réalisateur/trice Scénariste

Pierre Beuchot

France

Français

Cinéaste français, né en 1938 dans la banlieue parisienne, Pierre Beuchot fait ses débuts comme assistant de Jean-Daniel Pollet, Georges Rouquier, Jean-Paul Rappeneau, André Téchiné et Alexandre Astruc. Il réalise, en 1968, un portrait de Paul Nizan intitulé « Le Prix d’une révolte », toujours inédit à la télévision. En 1972, il adapte pour son premier court-métrage une nouvelle de Philippe Sollers : Requiem. Puis, après un autre court-métrage, « Marjorie ne viendra pas », il collabore à « Grands Ecrans », une émission de télévision consacrée au cinéma pour laquelle il réalise une douzaine de films sur des cinéastes, auteurs, acteurs, écoles et genres cinématographiques. En 1976, il rentre à l’INA où pendant une dizaine d’années il réalise une série de films autour de réflexions sur l’image d’archive et de sa confrontation avec des textes littéraires, et où il travaille avec les principaux producteurs (Denis Freyd, Claude Guisard, Thierry Garrel…). Il réalise en 1984, le film « Le Temps détruit, lettres d’une guerre 1939-40 » présenté à l’ouverture du festival de Cannes en 1985 et couronné du prix de la SCAM. Après plusieurs films autour de l’écrivain Pierre-Jean Jouve, la réalisation de documentaires et la co-réalisation avec André Harris de trois films, il revient, en 1997, à la réalisation de portraits d’écrivains (Léopold Sedar Senghor, Robert Walser, Sade et Francis Ponge).

Source : ARTE Pro
Films(s)