Fiche Personne
Réalisateur/trice Scénariste

Michel Gondry

France

Français

Né à Versailles en 1963 où il a grandi dans l’influence constante de la musique (Martin son grand-père a inventé l’un des tous premiers synthétiseurs, le Clavioline, et son père vendait des guitares électriques), tout petit Michel Gondry voulait être peintre ou inventeur.

Après ses études primaires et secondaires, il entre dans une école d’arts appliquées (Olivier-de-Serres à Paris), où il peut développer ses talents de graphiste et où il fait également la connaissance d’amis qui deviendront ses partenaires dans le groupe de pop-rock Oui Oui, où Michel officie en tant que batteur et dans lequel joua Etienne Charry, qui poursuit depuis la séparation du groupe, en 1992, une carrière de chanteur solo. Oui Oui sortira au total deux albums (« Chacun tout le monde » et « Formidable ») et plusieurs singles dont « La ville », qui sera mis en images par Gondry lui-même, tout comme « Les cailloux » et « Ma maison ».

Des clips dans lesquels transparaîent déjà l’univers halluciné de Michel, fortement influencé par ses souvenirs d’enfance et toute l’imageries enfantine des années 60 (Le théme de l’enfance est constant dans la plupart des travaux de Gondry). C’est d’ailleurs grâce au clip de « La ville » que Michel Gondry se fait vraiment remarquer : Björk le voit sur MTV et s’entiche immédiatement des visions du jeune réalisateur.

Human Behaviour, le premier single de la carrière solo de la jeune Islandaise sera donc le premier clip qui marque le début d’une longue collaboration entre les deux artistes. Suivront en effet les vidéos de « Army of Me », « Isobel », « Hyperballad », « Joga » et surtout le délirant « Bachelorette » pour lequel, lesté de moyens financiers conséquents, Gondry se lance dans l’incroyable saga d’une jeune femme prise au piège de son autobiographie.

Rapidement demandé par le monde entier, Michel Gondry réalise des clips pour Neneh Cherry, Massive Attack, Daft Punk, Beck, IAM, les Stones, Lenny Kravitz, Etienne Daho, Stardust… (la liste est encore longue)

De plus les talents visionnaires, l’aisance narrative et l’univers délirant dont fait preuve, de clip en clip, Michel Gondry, attirera très vite les publicitaires, qui voient en lui le messie de l’image des années 90. Il signera ainsi quelques grands spots de pub pour Gap, Smirnoff, Air France, Nike, Coca Cola, Adidas ou Polaroid et reussisant au passage l’obtention du titre, dans le « Livre Guinness des records », du réalisateur le plus récompensé au monde pour une seule pub, en l’occurrence un spot réalisé pour les jeans Levi’s « Drugstore ».

Après avoir passé un an à Los Angeles, où il cogite notamment sur une adaptation du « Frelon vert », un comics des années 60, Gondry se voit proposer par Charlie Kaufman, le scénariste de « Dans la peau de John Malkovich » (réalisé par Spike Jonze), le script de « Human nature ». Banco ! Très en phase avec son univers visuel et mental, le film n’est pas sans rappeler les ballades silvestres de Björk dans « Human Behaviour ». Michel Gondry présentera son premier long en séance spéciale au Festival de Cannes.

Source :
www.michelgondry.com

English

Date of birth: 8 May 1963 (Versailles, France).

Michel Gondry’s first feature was the 2001 « Human Nature », which was shown at Cannes. « Eternal Sunshine of the Spotless Mind » won him an Oscar for Best Original Screenplay, shared with Charlie Kaufman and Pierre Bismuth. Next came « The Science of Dreams » and « Be Kind Rewind », shown at the Sundance and Berlin film festivals. He directed an episode of « Tokyo » (Cannes 2008) and « The Thorn in my Heart » (Cannes 2009). In 2010 he adapted « The Green Hornet » then shot « The We and the I » (Cannes 2012 – Directors’ Fortnight) in 2011 in the Bronx.

Like many of his colleagues, French filmmaker Michel Gondry began his career as a television ad director, and with music videos for artists such as the Rolling Stones, Björk or Daft Punk. The director, screenwriter and producer presented his feature film debut, « Human Nature », in 2001. He received an Academy Award for his film « Eternal Sunshine of the Spotless Mind ». His films « The Science of Sleep » and « Be Kind Rewind » both screened out of competition in the Berlinale Competition programme. His documentary « Dave Chapelle’s Block Party » was presented in 2006 in Panorama, where his animation « Is the Man Who Is Tall Happy? » will celebrate its European premiere in 2014. In addition, Michel Gondry has most recently directed such diverse productions as « The Green Hornet », starring Seth Rogen and Christoph Waltz, « The We and the I », and « Mood Indigo » [L’écume des jours], starring Roman Duris and Audrey Tautou.

Filmography
2014 : Is the Man Who Is Tall Happy?
2013 : L’écume des jours (Mood Indigo)
2012 : The We and the I (At the Directors’s Fortnight, Cannes)
2011 : The Green Hornet
2010 : L’Épine dans le cœur
2007 : Soyez sympas, rembobinez (Be Kind Rewind)
2006 : La Science des rêves (The Science of Sleep)
2006 : Dave Chappelle’s Block Party
2004 : Eternal Sunshine of the Spotless Mind
2001 : Human Nature

Source:
www.quinzaine-realisateurs.com/michel-gondry-r13587.html
www.berlinale.de/en/das_festival/preise_und_juries/preise_internationale_jury/index.html

_____________

DE

Michel Gondry, Frankreich
Wie viele seiner Kollegen begann der französische Filmemacher Michel Gondry seine Karriere mit dem Inszenieren von Werbespots sowie Musikvideos für Künstler wie die Rolling Stones, Björk oder Daft Punk. Sein Spielfilmdebüt gab der Regisseur, Drehbuchautor und Produzent 2001 mit « Human Nature ». Für « Vergiss mein nicht! » wurde er mit einem Oscar ausgezeichnet. Mit « Science of Sleep – Anleitung zum Träumen » und « Abgedreht » war er bereits zweimal außer Konkurrenz im Wettbewerb der Berlinale vertreten. Den Dokumentarfilm « Dave Chappelle’s Block Party » präsentierte er 2006 im Panorama, wo nun 2014 auch « Is the Man Who Is Tall Happy? » seine Europapremiere feiern wird. Zuletzt inszenierte Gondry außerdem so unterschiedliche Spielfilme wie « The Green Hornet » mit Seth Rogen und Christoph Waltz, « The We and the I » und « Der Schaum der Tage »[L’écume des jours] mit Roman Duris und Audrey Tautou.

Source:
www.berlinale.de/de/das_festival/preise_und_juries/preise_internationale_jury/index.html