Fiche Personne
Journaliste Président/e de la République

Mobutu Sese Seko

République démocratique du Congo

Français

Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu Wa Zabanga (né le 14 octobre 1930 ? decédé le 7 septembre 1997), connu antérieurement sous le nom de Joseph-Désiré Mobutu, a été le second président de la République démocratique du Congo de 1965 à 1997 (le pays ayant été rebaptisé Zaïre de 1971 à 1997). Il fut surnommé « Le Léopard de Kinshasa ».

Après son passage dans l’armée, dont il sort sous-officier, il devient journaliste pour le quotidien libéral de Léopoldville L’Avenir en 1957.

En juillet 1960, il devient secrétaire d’État du gouvernement indépendant de Patrice Lumumba. Il est chef d’état-major en 1960, et fait arrêter Lumumba qu’il livrera au Katanga de Moïse Tshombe où il sera assassiné, dissout dans de l’acide

Le 25 novembre 1965 il fait un coup d’État contre Joseph Kasa-Vubu, premier président de l’ancien Congo belge.

Joseph-Désiré Mobutu instaure un régime autoritaire à parti unique et en devient le maréchal-président. En 1971, « l’année des 3 Z », il renomme à la fois le pays, le fleuve et la monnaie sous le nom de Zaïre. La même année, il impose un costume traditionnel, crée une version zaïroise du costume occidental : « l’abacost » (à bas le costume) et il oblige les zaïrois à choisir un nom africain (non chrétien), ce qu’il fait lui-même en devenant Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu Wa Zabanga, c’est à dire « Mobutu le guerrier qui va de victoire en victoire sans que personne ne puisse l’arrêter ». Mobutu a aussi imposé le lingala, sa langue maternelle à Kinshasa par l´enseignement dans les écoles. Auparavant la langue africaine majoritaire dans la capitale était le kikongo.

En 1990, comme dans de nombreux autres pays d’Afrique centrale, le mécontentement populaire est grandissant et, en avril 1990, Mobutu autorise le multipartisme (l’opposition pourra dès lors le pousser au départ).

En 1994, malgré le partage du pouvoir avec le président du parlement, le pays s’enfonce dans la crise. Celle-ci s’aggrave avec l’arrivée de réfugiés rwandais responsables du génocide au Rwanda, fuyant à partir de 1996 la progression de l’Alliance des Forces démocratiques pour la Libération du Congo, bras armé congolais du Front patriotique rwandais et de l’Ouganda, emmenés par Laurent-Désiré Kabila. Ceux-ci entrent à Kinshasa le 17 mai 1997, entraînant la chute définitive du pouvoir et la fuite de Mobutu Sese Seko, malgré une dernière tentative de négociation pour le partage du pouvoir parrainée par Nelson Mandela. Après avoir été soigné pendant de longs mois en Suisse et en France, Mobutu Sese Seko meurt le 7 septembre 1997 à Rabat d’un cancer de la prostate quatre mois après son renversement et l’accession au pouvoir de Laurent-Désiré Kabila, père de l’actuel chef de l’État congolais (2006), Joseph Kabila. Il laisse un pays économiquement exangue, en conflit avec de nombreux pays voisins et en pleine guerre civile.


Source : wikipedia.org

English

Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu wa za Banga (October 14, 1930 ? September 7, 1997), known commonly as Mobutu, or Joseph Mobutu-Sese Seko, born Joseph-Désiré Mobutu, was the President of Zaire (now the Democratic Republic of the Congo) for 32 years (1965 ? 1997). He rose to power after a coup d’état.

In 1965, now Lieutenant-General Mobutu seized power from President Kasavubu, following another power struggle between Kasavubu and his prime minister Moise Tshombe.

Flag of ZaireMobutu declared himself president for five years. He quickly centralized power, put down an attempted coup in October 1967 and was elected president in 1970, in an election where he was the sole candidate. Embarking on a campaign of pro-Africa cultural awareness, Mobutu renamed the country the Republic of Zaire in October 1971. Africans were ordered to drop their Christian names for African ones, and priests were warned that they would face 5 years’ imprisonment if they were caught baptizing a Zairean child with a Christian name. Western attire and ties were banned, and men were forced to wear a Mao-style tunic known as an abacost.

In 1972, Mobutu renamed himself Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu Wa Za Banga (« The all-powerful warrior who, because of his endurance and inflexible will to win, will go from conquest to conquest, leaving fire in his wake »), Mobutu Sese Seko for short (pronounced /məˈbuːtu ˈseze ˈsekoʊ/). Note that the latter portion of this name has been transliterated in a wide variety of ways.

Mobutu died on September 7, 1997 in exile in Rabat, Morocco, from prostate cancer which had been developing since 1962. He is buried in Rabat, in the Christian cemetery known as « Pax. »


Source : wikipedia.org
Films(s)