Fiche Spectacle
Théâtre
THéâTRE
Parenthèse de sang (La)
Sony Labou Tansi
Pays concerné : République du Congo
Contributeur(s) : Jean-Paul Delore

Français

De Sony Labou Tansi
Mis en scène par Jean-Paul Delore
Avec :
Germain Basset, François Curtillet, Léa Drouet, Élodie Grumelart, Abdelslam Laroussi-Rouibate, Douce Mirabaud, Florian Santos, Aurélie Sorrel-Cros

Ca commence. Ca commence mais ça ne finit plus […] Ca commence comme un match de football […] C’est la vie vue de dehors de la vie. Or les jeux de fin de monde sont jeux d’enfants ; rien qu’on pourrait prendre au tragique, avec cet ami qui vous affirme que la situation est à la limite distrayante. Mais pas d’Afrique s’il vous plaît, pas d’Afrique dans ce match de foot bas qui oppose deux parenthèses : les onze du sang contre les onze des entrailles. Evidemment la situation est distrayante et la règle élémentaire du football nous la connaissons tous : jamais de passe à un joueur marqué.
Maintenant que tous les joueurs sont marqués, à qui faire cette passe de viande ? A qui faire cette passe d’état civil ? Cette passe d’identité en clair ? Nous vous la faisons. Tant pis pour qui la perdra. L’arbitre est un ancien fou. Il siffle à l’envers.
Sony Labou Tansi dans « La Parenthèse de sang », prologue / éditions Hatier.

Voici donc une farce macabre. L’irruption d’un commando pour une expédition punitive dans une famille bourgeoise, qui sous la torture continue de laver son linge sale, présentée ici sous forme d’une mise en espace musicale. Une partition parlée, chantée pour huit acteurs et un musicien bruiteur avec hallucinations sonores et plastiques, l’occasion d’une incursion brutale dans l’univers méchant et tourmenté de Sony Labou Tansi.



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications