Fiche Spectacle
THéâTRE
Pour en finir avec Bérénice
Pays concerné : République démocratique du Congo
Contributeur(s) : Faustin Linyekula

Français

direction artistique Faustin Linyekula
[République démocratique du Congo]

Faustin Linyekula revisite Bérénice avec de jeunes artistes congolais. Un texte remanié, une langue bouleversée, une tragédie chamboulée, entre danse, théâtre, musique et performance. Création au Quai à Angers avant d’être présentée au Festival d’Avignon 2010.

En 2009, Faustin Linyekula met en scène Bérénice à la Comédie-Française, texte qui entre en résonnance avec les questions régulièrement posées dans son travail : identité, nom, exclusion… suite à cette expérience, il décide de ramener Bérénice au Congo, de retravailler avec des comédiens congolais et d’interroger cette langue que ne maîtrisent pas 80% des Congolais mais qui pourtant régit la vie publique du pays, ramenant ainsi toujours à son passé colonial. sur scène, les jeunes Africains jouent à s’approprier les scènes d’un livre abandonné auquel il manque des pages. Les vers raciniens ressurgissent, par bribes, dans le quotidien de ce Congo des années 2000, détournés par une histoire trop lourde, contaminés par une actualité amnésique… Il s’agit véritablement d’en finir avec Bérénice.

Faustin Linyekula est artiste invité au CNDC et travaille pendant deux ans avec les étudiants de la Formation d’artiste chorégraphique de l’école supérieure du CNDC à la création d’une pièce qui sera présentée lors de la biennale schools, rencontres internationales des écoles de danse, en mai 2011. Cette création sera issue de la rencontre entre ces jeunes étudiants-artistes français et des artistes congolais, à Angers et à Kisangani, ville natale du chorégraphe.

Direction artistique : Faustin Linyekula
Interprètes : Innocent Bolunda, Madeleine Bomendje BIAC, Daddy Kamono Moanda, Joseph Pitshou Kikukama, Véronique Aka Kwadeba, Pasco Losanganya Pie XIII et Faustin Linyekula.
Assistant à la mise en scène : Robain Lomandé Moise
Musique : Flamme Kapaya
Régie lumière : Virginie Galas
Production : Studios Kabako / Virginie Dupray, assistée de Jean-Louis Mwandika et Eddy Mbalanga.
Coproduction : Festival d’Avignon, Centre national de danse contemporaine Angers, Nouveau Théâtre d’Angers-Centre dramatique national Pays de la Loire, Théâtre national de Chaillot, Festival Theaterformen Braunschweig Hannover. Avec le soutien de l’Alliance Franco-Congolaise de Kisangani.