Fiche Structure
ASBL Mashua
Adresse : Lubumbashi
Pays concerné : République démocratique du Congo
Téléphone(s) : +24381 17 19 697 +24399

Français

Le 03 Août 1989, le centre culturel Français avait lancé, en partenariat avec la SNCC, une structure ferroviaire dénommée TRAIN CULTUREL DU KATANGA sur le parcours suivant : Lubumbashi, likasi, Lubudi, Luena, Bukama, Kabondo-Dianda, Kamina, Kabongo, Kabalo, Nyunzu et Kalemie, au bord du célèbre lac Tanganyika. La mission avait été prolongée jusqu’à Moba par bateau et de Lubumbashi à Kasumbalesa-Musoshi en bus.

Suite aux pillages de triste mémoire ( 1991), ce train composé d’un wagon-bibliothèque, d’un wagon-cinéma, d’un wagon-spectacles, d’un wagon-magasin, d’une voiture-couchettes avec compartiments, ainsi que d’un véhicule 4 x 4 de marque saviem, a cessé d’exister.

Après 23 ans de désespoir, une lueur pointe à l’horizon grâce à l’écoute de la délégation Wallonie-Bruxelles, bureau de Lubumbashi, favorable à la relance du TRAIN CULTUREL DU  KATANGA dont la coordination est confiée à l’ASBL MASHUWA de Lubumbashi.

Article 01 : création



  • A l’occasion de la journée mondiale du développement culturel, il a été crée, le mercredi 21 mai 2014, une Association sans but lucratif dénommée «  MASHUWA » ( qui signifie train). Elle est apolitique et non confessionnelle.


Article 02 : siège social



  • Le siège social de l’ASBL «  MASHUWA » est fixé au n°17, Avenue Maniema dans la commune de Lubumbashi, il peut toute fois être transféré à un autre endroit sur demande de la majorité des membres effectifs de l’association.


 Le 03 Août 1989, le centre culturel Français avait lancé, en partenariat avec la SNCC, une structure ferroviaire dénommée TRAIN CULTUREL DU KATANGA sur le parcours suivant : Lubumbashi, likasi, Lubudi, Luena, Bukama, Kabondo-Dianda, Kamina, Kabongo, Kabalo, Nyunzu et Kalemie, au bord du célèbre lac Tanganyika. La mission avait été prolongée jusqu’à Moba par bateau et de Lubumbashi à Kasumbalesa-Musoshi en bus.

Suite aux pillages de triste mémoire ( 1991), ce train composé d’un wagon-bibliothèque, d’un wagon-cinéma, d’un wagon-spectacles, d’un wagon-magasin, d’une voiture-couchettes avec compartiments, ainsi que d’un véhicule 4 x 4 de marque saviem, a cessé d’exister.

Après 23 ans de désespoir, une lueur pointe à l’horizon grâce à l’écoute de la délégation Wallonie-Bruxelles, bureau de Lubumbashi, favorable à la relance du TRAIN CULTUREL DU  KATANGA dont la coordination est confiée à l’ASBL MASHUWA de Lubumbashi.

Article 01 : création



  • A l’occasion de la journée mondiale du développement culturel, il a été crée, le mercredi 21 mai 2014, une Association sans but lucratif dénommée «  MASHUWA » ( qui signifie train). Elle est apolitique et non confessionnelle.


Article 02 : siège social



  • Le siège social de l’ASBL «  MASHUWA » est fixé au n°17, Avenue Maniema dans la commune de Lubumbashi, il peut toute fois être transféré à un autre endroit sur demande de la majorité des membres effectifs de l’association.


 Article 03 : But



  • Le but de cette association est de participer à la décentralisation des activités culturelles «  concentrées » dans la capitale du Katanga en vue de servir des populations tant ferroviaires que rurales quasi majorité de la province.


Article 04 : objectifs



  • L’association s’assigne les objectifs suivants :




  1. Promouvoir la culture et le tourisme en renforçant les liens d’amitié, de fraternité et de convivialité entre les communautés locales, les peuples autochtones et les populations étrangères ;


  2. Revaloriser les potentialités culturelles, touristiques, artistiques, morales et traditionnelles de la province ;


  3. Fédérer les créations artistiques pour leur visibilité dans les divers sites mal connus ;


  4. Protéger le patrimoine culturel et artistiques des peuples méconnus ;


  5. Encadrer les hommes  et femmes de culture à travers leurs corporations respectives ;


  6. Susciter le mécénat et rentabiliser les biens et produits culturels ;


  7. Développer les relations de coopération, de collaboration et de  partenariat avec les organisations gouvernementales et non gouvernementales tant nationales qu’internationales pour  un meilleur développement culturel ;


  8. Répondre aux attentes d’une consommation culturelle dans les localités traversées par les structures ferroviaires, routières, lacustres ou fluviales.


  9. Créer un réseau de bibliothèques de lecture publique au Katanga ;


  10. Promouvoir tous les modes d’accès à l’information en les mettant à la portée de tous publics visités avec leurs expériences appartenant à des champs d’activités spécifiques.


Article 05 : durée

L’association est créée pour une durée indéterminée.

Article 06 : champ d’action



  • L’association exerce ses activités sur toute l’étendue de la province du Katanga. Elle pourra les étendre dans d’autres provinces de la RDC où existent les chemins de fer et même en dehors du pays en cas de nécessité.


Article 07 : activités



  • Les activités culturelles suivantes seront organisées :




  1. Bibliothèque circulante ;


  2. Ciné-forum, vidéo-forum, audio-forum et vidéo d’art ;


  3. Conférences –débats.


  4. Représentations théâtrales et théâtre-débat ;


  5. Récitals de poésie ;


  6. Musiques et danses traditionnelles, modernes et contemporaines ;


  7. Expositions d’arts traditionnels, plastiques et culinaires ;


  8. Salons littéraires, concours littéraires et collectes de manuscrits d’écrivains des entités parcourus ;


  9. Matinées et journées de réflexion, colloques et congrès culturels ;


  10. Ateliers des bandes dessinées


  11. Séminaire de formation en animation culturelle et d’initiation à la dissertation française ;


  12. Tourisme culturel et caravane des dix mots de la francophonie.


Article 08 : Adhésion



  • Toute personne physique ou morale, sans distinction de sexe, de race, de religion, de tribu, d’ethnie, de nationalité ou d’apparence politique, qui accepte les clauses des statuts du règlement d’ordre intérieur peut adhérer à l’association en remplissant un bulletin de renseignements dûment signé moyennant les frais d’adhésion.



















3

4



Toutefois, la cooptation et la désignation sont acceptées avec l’accord, du  des membres de l’assemblée générale. L’association étant une composante de la société civile, les acteurs des partis politiques n’exerceront aucune responsabilité au comité de coordination. 

Article 09 : Exclusion



  • Tout membre ayant violé les règles de bonne conduite et de moralité sera exclu de l’association à l’issue d’une réunion du comité de coordination siégeant au 2/3 de la majorité ou sur décision de l’assemblée générale selon la gravité de la faute commise. Aucune indemnisation et aucun remboursement des frais d’adhésion ou des cotisations ne seront consentis à un membre exclu ou démissionnaire.


Article 10 : démission



  • Tout membre voulant quitter l’association est libre d’en exprimer le désir  par écrit. S’il veut réintégrer l’institution, sa demande écrite devra recueillir l’aval du comité de coordination. D’autres formes de sortie sont : le décès, la maladie, l’empêchement définitif…