Fiche Structure
Arts et Médias d’Afrique (Fest’Africa)
Association organisatrice du festival Fest’Africa
Adresse : 29 rue Eugène Jacquet Batîment C/02 59000 Lille
Pays concerné : France
Téléphone(s) : 03 20 06 21 59 | +235 29 40 79 (Chad)
Site web : www.festafrica.org

Français

L’Association Arts et Médias d’Afrique (A.M.A) a été fondée en 1992 à Lille par deux journalistes africains, Nocky Djedanoum et Maïmouna Coulibaly, respectivement originaires du Tchad et de Côte d’Ivoire.
Tous deux, diplômés de l’École Supérieure de Journalisme de Lille (ESJ), ont été indignés devant l’inexistence d’un « établissement » représentatif de la littérature africaine en France.
Un des fondateurs, Nocky Djedanoum expliquait à l’époque : « les Français ne s’intéressent pas à la littérature africaine.

Les difficultés que rencontrent les maisons d’éditions (à publier des auteurs africains) tiennent pour une grande part au manque de public.
Notre but a donc été de sensibiliser une frange de la population à la culture d’Afrique noire, qui apporte beaucoup à la France, ne serait-ce qu’en se servant de la langue française ».

Le projet, au départ est axé sur la littérature africaine. Par la suite, A.M.A va y inclure des activités pluridisciplinaires.
Ainsi, les arts plastiques, le théâtre, la musique, la danse… ont été associés, l’oeuvre littéraire, demeurant le domaine de prédilection de l’association. C’est donc dans le souci de pallier ce manque que Nocky Djedanoum lance le premier festival intitulé « Lettres d’Afrique » en 1993.

Les festivals organisés par l’association ont pris la dénomination Fest’Africa, dès 1994. Fest’Africa signifie tout simplement : Festival de littérature et des arts africains.
Objectifs

L’association Arts et Médias d’Afrique s’est fixée plusieurs objectifs :
– Organiser à Lille un festival, FEST’AFRICA, de rencontres littéraires et artistiques avec les créateurs d’Afrique et la diaspora noire (écrivains, peintres, comédiens, cinéastes etc.).
– Contribuer à une large diffusion des oeuvres des créateurs africains et de la diaspora noire.
– Promouvoir les échanges culturels entre les créateurs d’Afrique, de la diaspora noire et ceux de la Région Nord-Pas-de-Calais.
– Susciter une réflexion sur le développement de l’Afrique, à travers différentes tables-rondes, rencontres-débats.
– Contribuer à l’épanouissement de la vie culturelle dans la métropole lilloise et dans la région Nord-Pas-de-Calais.

Le souci de l’association est d’arriver à faire de ce festival un véritable rendez-vous avec l’Afrique, la diaspora noire et le monde des créateurs, et de revendiquer une image autre que le folklore… Une image qui est lentement et sûrement en train de séduire la population de la région.