Fiche Structure
Centre Culturel Blaise Senghor Dakar
Adresse : Mr Papa Baba Ndiaye, Directeur BP 7001 Dakar – Médina 6, Boulevard Dial Diop, en face du Lycée Blaise Diagne DAKAR
Pays concerné : Sénégal
Téléphone(s) : +221 33 824 66 00 | +221 33 824 98 39

Français

Présentation du Centre

Le Centre Culturel Régional de Dakar Blaise Senghor au regard de sa vocation est chargé de la mise en œuvre de la politique culturelle de l’Etat sur le territoire de la région de Dakar. Il a été créé en 1972 et est situé au cœur de la Capitale. Il polarise des quartiers à forte densité de populations et des établissements scolaires et universitaires de très grande importance.

Le Centre Culturel Régional de Dakar, Blaise Senghor exécute la politique culturelle de l’Etat du Sénégal à travers les compétences transférées du Ministère de la Culture, il intervient dans les 4 départements de la région: Dakar, Pikine, Guédiawaye, Rufisque.

– Le CCRBS est aménagé, Equipé, Fonctionnel et Opérationnel
– Les performances du personnel sont améliorées durablement
– Une offre de services diversifié accessible et de qualité est dispensée
– Le genre est lisible et promu dans le programme
– Les femmes entrepreneurs ont été identifiées et organisées
– Les capacités techniques et en gestion des femmes ont été entrepreneurs renforcées
– Le centre est bien positionné et visible dans l’environnement régional.

Le centre culturel Blaise Senghor (CCBS) de Dakar est une structure décentralisée du Ministère de la Culture et du Patrimoine historique classé, chargée de l’exécution de la politique culturelle de l’Etat, à vocation régionale.

Directeur :
Mr Papa Baba Ndiaye

Responsable bibliothèque / Responsable secteur cinéma :
Sada KANE


SPECIFICITE
Le CCBS est créé en 1976.
Il est situé au 6, boulevard Dial Diop, entre les quartiers de Fass, Colobane, Grand Dakar, Ouagou Niaye, de la zone A et B.
Le Centre culturel Blaise Senghor est implanté au cœur de la capitale du Sénégal, Dakar, qui regroupe en son sein des entités culturelles diversifiées. 1/3 de la population du pays vit à Dakar.

Chaque trimestre, un programme est élaboré, tenant compte de l’expression des besoins des artistes, des acteurs culturels et des populations.

LES RESSOURCES MATERIELLES

La bibliothèque
Le Centre culturel Blaise Senghor dispose d’une bibliothèque qui possède 12.700 ouvrages.

Elle est divisée en deux secteurs :
* le secteur enfants qui regroupe des ouvrages composés d’albums, de contes, des bandes dessinées, des documentaires, du théâtre, de la poésie, des revues notamment planète-jeunes et planètes-enfants.
* le secteur adulte qui regroupe les ouvrages généraux, de philosophie, de religion, de littérature, de géographie, d’histoire, des collections, des romains de conte, de poésie et de théâtre ;

L’unité audiovisuelle
Le Centre possède une unité audiovisuelle qui est composée d’une cabine de montage, qui comprend :
* la configuration qui supporte les appareils ;
* une table de montage ;
* 3 moniteurs et 1 quatrième enregistreur ;
* une partie d’effets et une partie son ;
* l’éditeur qui sert à faire le montage ;
* 2 unités de caméra bétacam ;
* des pieds projecteurs.

L’unité audiovisuelle sert à aider les artistes notamment les talents nouveaux, à monter des clips vidéo. Elle contribue à la visibilité culturelle au niveau national. Elle a eu à faire des documentaires sur les journées culturelles de Sédhiou, sur la musique traditionnelle telle que le « taxuraan », sur le Festival des Minorités de Kédougou, sur les danses « djalonké », « bédik », « boudik ». Elle utilise un matériel analogique qui est en place depuis 1999, don de la coopération japonaise.

le studio de répétitions
Le Centre culturel Blaise Senghor dispose aussi d’un studio de répétition qui n’a pas les possibilités d’enregistrer. Le matériel est composé :
* d’une table de mixage de 16 pistes ;
* d’un amplificateur de 300 watts ;
* de deux enceintes ;
* de deux hauts-parleurs de 38 cm ;
* d’une batterie ;
* de 3 micros.
Le studio a soutenu des artistes musiciens, devenus célèbres aujourd’hui au Sénégal dans leur carrière musicale tels que Alioune Mbaye NDER, Marie Ngoné DIONE, Tidiane Dieuf DIEUL, le groupe CEDDO des HLM, des groupes de rap etc. Le plus souvent, pour aider les musiciens dans leurs séances de répétition, le centre ne demande qu’une somme forfaitaire pour le défraiement du technicien son.

la salle d’imprimerie
Le C.C.B.S possède une salle d’imprimerie qui dispose d’une machine de marque gestener 354. La salle est gérée par un imprimeur de formation assisté de 3 aides. L’imprimeur travaille en partenariat avec le Centre culturel. L’imprimerie produit des affiches, des jackets de cassettes, etc.

LES RESSOURCES HUMAINES DU CENTRE CULTUREL REGIONAL
Le personnel du CCBS se compose de 25 agents : 6 fonctionnaires, 14 contractuels, 4 stagiaires, 2 bénévoles.

LES INFRASTRUCTURES
Le Centre culturel Blaise Senghor comporte en son sein un certain nombre d’infrastructures dont un jardin, deux podiums extérieurs, une cour intérieure, une salle de spectacle d’une capacité de 300 spectateurs, et un patio. Tous ces locaux abritent des spectacles de musique, de danse, de théâtre ou servent de lieux de répétitions aux différents ballets affiliés au C.C.B.S. et aux compagnies de théâtre. Le Centre culturel Blaise Senghor possède aussi une salle d’exposition réservée essentiellement aux artistes plasticiens.

Le Centre culturel Blaise Senghor compte aussi un restaurant dénommé espace Demba Ndiaye. Le personnel du restaurant se compose d’une cuisinière, d’un serveur, et d’un caissier. Ce personnel peut être renforcé en cas de forte demande.

Cyberpop/Bombolong
Le Centre culturel Blaise Senghor abrite en son sein les bureaux de l’Ecopole de Dakar qui y occupent 3 salles. C’est un projet d’Enda Tiers Monde, avec un programme dénommé enda cyber POP. L’écopole y est implanté depuis 1998. Le Cyberpop/Bombolong est né d’un partenariat entre l’Organisation non gouvernementale Environnement et Développement du Tiers monde (Enda Tiers Monde) et le Centre de Recherche pour le Développement international Canada (CRDI/Canada) dans le cadre de l’initiative acacia « Communautés et Sociétés de l’information en Afrique ».

Association FEST’ART
Le Centre culturel Blaise Senghor abrite aussi le bureau de l’association FEST’ART.
Créée en janvier 2000 dans le souci d’impulser une nouvelle dynamique au théâtre sénégalais, l’association culturelle FEST’ART est un centre de création et de diffusion artistique. Elle regroupe en son sein d’éminents hommes de théâtre, issus de diverses compagnies et institutions aux fins de gérer des organisations d’intérêt commun.

L’association a pour but de contribuer au développement du théâtre sénégalais. Le bureau exécutif est constitué de 6 membres et le conseil artistique de 8 membres.


Les locaux du Centre culturel régional
Ils sont propres et bien entretenus. Les locaux de grande capacité sont la salle de spectacle qui peut contenir jusqu’à 300 personnes, la bibliothèque qui possède 12.700 ouvrages, la salle d’exposition d’une capacité de 200 personnes, la cour intérieure de même capacité. Les deux podiums extérieurs peuvent contenir chacun 1000 personnes. La patio a une capacité de 50 à 60 places assises et est surtout utilisé pour les séances dénommées « les rendez-vous de Blaise Senghor » ou « JATAAYU Blaise » organisés le plus souvent les vendredis et qui permettent aux troupes folkloriques d’avoir une première prestation scénique au Centre culturel.

LES SERVICES ET PRODUITS CULTURELS PROPOSES PAR LE CCR
Le Centre culturel Blaise Senghor propose un certain nombre de services culturels à son public et à ses populations ciblés.

C’est ainsi que les musiciens émergents peuvent utiliser le studio de répétition pour préparer leurs spectacles contre une contribution symbolique de 1.000 FCFA/heure.
Le Centre culturel Blaise Senghor offre la possibilité à sa clientèle de filmer ses manifestations, de réaliser des documentaires et clips grâce à son unité audiovisuelle à des prix promotionnels.
Les élèves des lycées et collèges de Dakar et de la banlieue peuvent s’abonner à sa bibliothèque qui comporte 12.700 ouvrages se rapportant à divers domaines de la science, de la littérature, etc.
Le Centre culturel Blaise Senghor loue souvent ses espaces pour organiser des séminaires, des conférences, des spectacles à entrée payante. Mais aussi aux particuliers qui veulent organiser des soirées dansantes, etc.
Le Centre culturel régional établit des accords de partenariat avec les artistes pour co-organiser des festivals tels que le « fest’art », « kaay fecc », etc.
L’espace restaurant du Centre culturel Blaise Senghor propose des menus diversifiés et à des prix abordables, une cuisine de qualité gérée par des professionnels.

L’agenda du CCBS est très diversifié, il comprend :
* des spectacles pour enfants ;
* du folklore notamment les rendez-vous du vendredi après-midi à Blaise Senghor autrement appelés : « JATAAY BLAISE » ;
* de la musique avec des concerts à entrée gratuite ;
* des conférences avec les lycées et collèges environnants ;
l’organisation de journées internationales comme celles de la danse et du théâtre ;
* des expositions d’art plastique ;
* des séances de contre ;
* des projections de films.