Fiche Structure
ICM (Images et Cultures du Monde)
Adresse : Festival Régional et International du Cinéma de Guadeloupe C/o CINE THEATRE DU LAMENTIN. Cité Jean Jaurès 97129 LAMENTIN
Pays concerné : Guadeloupe
Téléphone(s) : 0590 99 18 11 | 0690 44 13 62 (Cell)
Site web : www.lefemi.com

Français

ICM (Images et Cultures du Monde) est une Association Loi 1901.

Elle organise le FEMI (Festival International du Cinéma de Guadeloupe) au Lamentin.

L’ICM bénéficie du soutien du Conseil Régional de la Guadeloupe, de la DRAC Guadeloupe, du Ministère de l’Outremer, de la Direction Départementale Jeunesse & Sports, de la Délégation aux Droits des Femmes.


Le Festival a pour but de faire connaître aux enfants, aux jeunes et au grand public des films de qualité de la production internationale, de la Caraïbe et des pays du Sud. Il a pour objectif de contribuer à une meilleure connaissance des différentes cultures. Il favorise les échanges entre les professionnels.


1992
A la base de toute réalisation, il y a l’idée, une amitié, un partage et surtout une terrible volonté. Une idée folle entre quelques femmes : créer un festival du 7ème Art et ce, dans une île éloignée des pays producteurs de films, n’était-ce pas une utopie !

Mais, il est des utopies qui deviennent réalité, lorsque la pugnacité et les convictions font corps pour concrétiser l’égalité des chances, et à travers elles, célébrer ceux qui ont la folie d’entreprendre !!!…

Utopie, provocation ou prétention ?
En cette année 1992, deux Guadeloupéennes l’une venant du cinéma, l’autre du spectacle, de retour définitif de l’hexagone, créent le 1er Festival de Cinéma aux Antilles francophones.

D’autres les rejoignent pour donner vie à un rêve : créer un festival de cinéma d’auteur, où réalisatrices et réalisateurs de tous pays exposeraient leur regard sur un monde en changement.

Cette 1ère édition est soutenue d’emblée par le Ministère des DOM, le Centre National du Livre, la Drac Guadeloupe, avec l’aide technique de la direction du Festival de Films de Femmes de Créteil. Une volonté de donner à voir la vie d’autres femmes. D’en discuter aussi au cours de débats qui ont suivi chaque projection. Au fur et à mesure des ans, une équipe bénévole s’est formée, s’est renforcée, s’est professionnalisée, autour d’objectifs précis, à savoir :

1/ Faire découvrir au public guadeloupéen un cinéma d’auteur de qualité, un cinéma d’art et d’essai, dans une dynamique de festival durant 10 jours.

2/ Participer à l’émergence d’un cinéma antillais

3/ Réaliser des formations d’initiation aux métiers du cinéma

4/ Contribuer à l’éducation à l’image des collégiens et lycéens

5/ Faire de l’industrie cinématographique un moteur de développement culturel, économique et social dans les Caraïbes dans une dynamique de marché.

Vous vous demanderez pourquoi un espace littéraire dans un festival de Cinéma ? Mais pour nous, il ne peut y avoir d’images sans écriture, c’est donc naturellement que nous y avons pensé dès le début. Ce concept incluait aussi, autour des espaces d’échanges, un mini village d’exposition présentant des œuvres de créateurs (artisanat d’ici et des pays invités).

ØPari réussi pour les 4 premiers points et le cinquième demeure dans nos perspectives.