Fiche Structure
Université du Lac Tanganyika
Adresse : ASBL Q. Kigobe BP 5403 Mutanga BUJUMBURA
Pays concerné : Burundi
Téléphone(s) : +257 22 243645
Site web : www.ult.bi

Français

L’Université du Lac Tanganyika (ULT) est une institution privée d’enseignement supérieur située à Bujumbura, la capitale du Burundi.

HISTORIQUE ET EXPOSE DES MOTIFS

Le projet de création de l’Université du Lac Tanganyika (ULT), qui est une institution privée, remonte au mois de mars 1999. Il résulte des réflexions et des vues partagées par les membres fondateurs sur l’évolution du système éducatif burundais, l’avenir de ses serviteurs et bénéficiaires, dans un environnement national et international de plus en plus compétitif et par conséquent impitoyable à la médiocrité scientifique et professionnelle.

L’initiative de créer cette Université s’inscrit par ailleurs dans une logique de recherche d’un cadre institutionnel susceptible d’apporter des réponses adéquates aux multiples problèmes économiques, politiques et sociaux du Burundi et de la sous-région. En effet, la dynamique des systèmes économiques, politiques et sociaux (tous les trois étant logiquement liés), nécessite des ressources humaines bien formées qui soient à la hauteur de la gestion de ces systèmes dont l’évolution se complexifie dans le temps. La place de chaque société au sein de ce processus de développement est fonction des capacités des hommes à comprendre et à maitriser ces changements systémiques. Le projet de création de l’Université du Lac Tanganyika à caractère privé s’inscrit donc dans un cadre général et spécifique.

Cadre général

Le phénomène de la  » mondialisation  » des échanges économiques et financiers qui s’explique par un développement technologique rapide a comme conséquence la tendance à la normalisation de la sphère économique, politique et sociale. Cette normalisation impose des règles de gestion en matière économique et politique.

En matière économique

Les  » nouvelles  » règles de gestion économique s’inscrivent dans un contexte général de recherche de la compétitivité des différents espaces économiques. Cela suppose une amélioration permanente de l’infrastructure et de la superstructure de chaque espace économique. Pour les économies  » sous-développées « , la recherche de la compétitivité passe par une organisation d’un secteur privé viable qui maitrise les mécanismes de fonctionnement de l’économie au niveau national, sous-régional et mondial.

Ce nouvel environnement économique exige une nouvelle classe d’agents économiques et hommes d’affaires disposant des compétences techniques en matière économique de très bon niveau. Le projet de création de l’Université du Lac Tanganyika vise à répondre à cette impérieuse nécessité.

En matière politique

L’économique et le politique sont des sphères intimement liés. Les exigences du nouveau contexte économique impliquent une conception d’un nouveau cadre institutionnel susceptible d’améliorer la compétitivité des économies  » sous-développés  » en général et de celle du Burundi en particulier. Cela suppose une formation d’une classe d’hommes politiques qui maîtrisent les principaux systèmes politiques et économiques. Le projet de création de l’Université du Lac Tanganyika s’inscrit dans une logique de promotion de la méritocratie qui répond aux exigences de l’environnement politique et économique dominé par la compétitivité.

Cadre spécifique

Bien qu’on observe le phénomène de la mondialisation, on se rend compte que celui-ci coexiste avec la marginalisation de l’Afrique en général et du Burundi en particulier. La crise économique et politique qui frappe l’Afrique et la région des Grands Lacs dont le Burundi, ne peut être résolue que par des hommes compétents. Or, le système éducatif du Burundi est caractérisé par une forte pression sur les ressources humaines de telle sorte que l’encadrement des élèves et étudiants se dégrade progressivement.

Par ailleurs, la structure économique du Burundi révèle que le secteur privé est relativement faible au moment où les principaux bailleurs de fonds prônent le  » moins d’Etat  » en matière économique. La formation des entrepreneurs est donc le point de passage obligé pour faire face au chômage lié au désengagement de l’Etat. Ce dernier est à repenser par une nouvelle classe de cadres et agents bien formés en matière politique, administrative, relationnelle etc., pour répondre efficacement à la gestion des conflits qui sont de plus en plus violents. Leur médiation suppose des compétences particulières. La participation politique passe par des mobilisations auxquelles manque l’indispensable éclairage scientifique.

En outre, la compétitivité de l’espace économique du Burundi à l’échelle mondiale est très faible. Cela exige donc un cadre de formation des ressources humaines qui privilégie la coopération horizontale et verticale.

Recteur : Evariste NGAYIMPENDA.

English

HISTORICAL BACKGROUND AND MOTIVES

The first ideas of creating the Université du Lac Tanganyika (ULT) as private institution goes back to March 1999. It came as result of reflection and shared viewpoints by the pioneers on the evolution of Burundian education system, the future of the professionals and students in stiff competitive environment nationally and internationally. The same environment has become pitiless to scientific and professional mediocrity.

Also, the University was a logical way of responding to the need of institutional framework able to provide better solutions to the ever increasing economic, political, and social problems facing Burundi and the whole region. In fact, the evolution of economic, political, and social systems (which are logically linked each one another), requires talented human resources who can manage the systems whose evolution is more and more complex. The role played by each society in the development process depends on the capability of its people to understand and manage systemic changes. The project of creating the private Université du Lac Tanganyika is placed under the perspective of general and specific frame.

Rector: Evariste NGAYIMPENDA