Tous les articles

Tous les articles en lien avec Sur le chemin de l’indépendance

  • Paris fait les grands auteurs
    Auteur de trois ouvrages publiés aux éditions du Serpent à plumes, Jean-Luc Raharimanana est devenu  » la référence malgache  » – une fois passé le seuil de l’éditeur parisien.As-tu déjà proposé tes manuscrits à un éditeur…
  • Le débat littéraire serait-il une impossibilité en Afrique ?
    Auteur togolais publié chez L’Harmattan pour ses essais et Gallimard pour ses romans, Samy Tchak pose un regard extrêmement critique sur l’édition africaine.Quel avantage à publier chez un éditeur français, un  » grand éd…
  •  » L’universel est là, pas là-bas « 
    Aminata Sow Fall fait partie des classiques de la littérature africaine. A l’exception d’un roman, tous ses ouvrages sont publiés en Afrique. Elle est aussi à l’origine d’une petite structure éditoriale sénégalaise, les …
  • De l’utilité du droit en édition
    Les soucis que rencontrent les éditeurs africains sont aussi ceux des éditeurs belges ou suisses, explique Maître Emmanuel Pierrat, spécialiste du droit de l’édition et avocat de près d’une cinquantaine d’éditeurs africa…
  • Partir pour vivre libre
    Le premier roman de Fatou Diome, Le ventre de l’Atlantique, (éd. Anne Carrière, 2003) marque par sa sincérité et sa liberté de ton. Entretien avec une  » délinquante intellectuelle « .Voilà que votre premier roman a un suc…
  • Le Ventre de l’Atlantique
    Fatou Diome a été l’une des  » surprises de la rentrée « , pour reprendre une expression du monde littéraire parisien. Une pleine page dans Le Monde des Livres, et voilà que les ventes montent en flèche, que l’auteure devi…
  • African psycho
    Le monstre n’est plus le même dans les romans africains. Ce ne sont plus les dictateurs qui occupent ce rôle ambigu, suscitant attirance et répulsion, mais les enfants de la rue, enfants-victimes, enfants-rejetés et enfa…
  • À la recherche de la Muse et des illusions perdues
    J.M. Coetzee (Prix Nobel 2003) et Ben Okri investissent le territoire européen. Là où Coetzee développe une écriture du recul et de l’indifférence, Okri joue le baroque et l’ironie.Ce n’est pas un triptyque et pourtant, …
  • Les traîtresses de la race
    Facile d’accès et de lecture, on imagine aisément Le Sang est toujours rouge de l’anglo-jamaïcaine Leone Ross adapté en une de ces séries télévisées de chroniques urbaines, version Black London : trois femmes, étudiante,…
  • La Fosse aux serpents
    Les 500 pages des Chroniques abyssiniennes (Albin Michel, 2000, en poche J’ai Lu, 2002) avaient propulsé Moses Isegawa une fois pour toutes en  » grand écrivain africain « , accessoirement le seul écrivain africain de lang…
  • Dernières parutions
    La Source de joies, de Daniel Biyaoula. Présence africaine, 2003, 248 p. Cinq amis d’enfance se retrouvent lors des vacances au pays du sixième d’entre eux. Malgré l’ironie pinçante caractéristique de l’auteur, le roman…
  • Traduire le pluriel
    Sans traductions, la littérature africaine peut-elle prétendre à être une « littérature mondiale »?La question de la circulation des textes africains renvoie en premier lieu au problème de la diffusion et de la distributio…
  • Dialogue et quête de l’Autre
    Pour l’auteur zimbabwéen Chenjerai Hove, traduit en français par Jean-Pierre Richard, le traducteur est avant tout un créateur et un passeur de frontière. Son œuvre est désormais accessible en français, en danois, en sué…
  • « Traduire d’une écriture à une écriture »
    Dans la biographie de Jean-Pierre Richard, traducteur littéraire depuis 1982 et responsable du DESS de Traduction littéraire professionnelle de l’université Paris 7, William Shakespeare, Lord Byron et Rudyard Kipling côt…
  • Deuils au féminin
    Pour faire le deuil du père ou de la mère, Ken Bugul et Leïla Sebbar choisissent la voie romanesque. Michèle Rakotoson aborde la question du sida par le deuil d’un ami. Le cinquième roman de Ken Bugul surprend. De l’autr…
  • Cola Cola Jazz
    Héloïse et Parisette, la Française et la Ti-Bravienne, deux demi-sœurs qui incarnent en même temps le double et le contraire, l’une blanche, l’autre noire, à l’image des moitiés de noix de cola auxquelles renvoie le titr…
  • Nouveautés en Poches
    Voici le Somalien Nuruddin Farah, le Sud-Africain J.M. Coetzee ou l’Ougandais Moses Isegawa plus aisés d’accès ! A noter également dans les livraisons de livres de poche, des romans de Patrice Nganang, Raharimanana, Boub…
  • « Je ne parle pas la langue de mon père »
    La notion d’exil est centrale dans vos ouvrages, elle construit toute votre œuvre. Est-ce la chose qui vous pousse à écrire ? Oui. Dans Lettres parisiennes, j’ai examiné à la loupe le déclencheur de l’écriture romanesqu…
  • « Des Mozart qu’on assassine »
    Dans son dernier roman, Johnny Chient Méchant, Emmanuel Dongala transpose les voix de deux jeunes Africains plongés dans une guerre civile : l’enfant-soldat et la future intellectuelle, le bourreau et la victime.Johnny C…
  • Nouveautés jeunesse : à vos albums !
    Quelques coups de cœur parmi les nouveautés jeunesse de cette année. Les livres édités chez les éditeurs africains peuvent être commandés sur internet grâce au nouveau service de diffusion rapide www.afrilivres.com.Les t…
  • « En état de guerre contre les pauvres »
    Pour son premier film, Rabah Ameur Zaïmèche est revenu à la cité des Bosquets où il a grandi, « fils de patron au milieu de fils d’ouvriers, ce qui m’a construit », précise-t-il. La vente des parts de la société familiale …
  • Dire l’homme d’Alger à Kaboul
    De Yasmina Khadra, on n’a longtemps connu que sa plume trempée au vitriol, sa langue foudroyante, curieux mélange d’humour et de désespoir. A travers ses polars publiés chez La Baleine, puis ses deux romans (Les Agneaux …
  • Les Hirondelles de Kaboul
    Dès les premières pages, on reconnaît l’écriture de Yasmina Khadra : précise, cinglante, oscillant entre cruauté et poésie. Nous sommes à Kaboul, ville des femmes-hirondelles sans visage, le tchadri bleu flottant au vent…
  • Cette grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit ?
    Le titre du livre en résume le propos. Ça sonne comme une référence à la tristement célèbre « affaire Amadou Diallo » (cf Africultures 29 et 44), que Laferrière évoque d’ailleurs dans son roman : un jeune Guinéen criblé de…
  • Deux bébés et l’addition
    Trompe de Fallope, dilatation du col, épisiotomie, péridurale, césarienne… Non, vous ne lisez pas « J’attends un enfant » de Laurence Pernoud, mais le dernier roman de Bessora. Au cœur de cette saga obstétrico-familiale, …
  • « L’exil disloque la langue »
    Romancier et essayiste zimbabwéen, grand admirateur de l’art du conte, Chenjerai Hove est réfugié depuis novembre 2001 en France.Vous avez écrit dans votre recueil d’essais Palaver Finish qu’un roman dit plus sur un pays…
  • « Et si on parlait de ceux qui ne peuvent pas se déplacer ? »
    Lyonel Trouillot rejette l’étiquette de « littérature de l’exil » collée à la littérature haïtienne et déplore le manque de curiosité des spécialistes qui ignorent la production en créole. Vos écrivez des « romans à voix ». …
  • Les Enfants des héros
    « Il devait être midi quand nous avons commencé à courir. » Cette phrase débute et clôt le roman, traçant une boucle où déferle la parole de Colin, un enfant des bidonvilles. Avec sa sœur Mariéla, ils ont tué leur père, un…
  • Le Crépuscule de l’Homme
    Rancunes ancestrales entre « Tsatus » et « Sutus », guerres civiles, règne de milices sauvages – Flore Hazoumé s’inspire ici d’une réalité africaine plutôt pessimiste Mais avant que tout ne bascule, il y a une société divisé…
  • Nkosi et Saro-Wiwa : en attendant la mort
    Deux condamnés à mort racontent leur vie dans les romans du Nigerian Ken Saro-Wiwa et su Sud-africain Lewis Nkosi.Raconter une dernière fois sa vie en attendant la mort – le thème a été maintes fois exploité dans la litt…
  • Une réécriture de l’Histoire
    L’Etat mahdiste (1880-1899), période charnière de l’histoire soudanaise, a inspiré Jamal Mahjoub pour l’écriture de son troisième roman traduit en français, Le Train des sables. Le peuple était alors uni autour d’un préd…
  • Le Train des sables
    Jamal Mahjoub est un écrivain nomade. Né de père soudanais et de mère anglaise, il a passé son enfance à Khartoum qu’il quitta pour l’Angleterre, puis le Danemark, pour atterrir finalement à Barcelone. Ce cosmopolitisme …
  • Au fond de la rivière, suivi de Petite île
    « La nuit, vers le plein milieu de la nuit, quand la nuit n’est pas divisée comme une boisson douce en petites gorgées, quand il n’y a pas de juste avant minuit, de minuit, ou de juste après minuit, quand la nuit est rond…
  • Le double joug
    « Le double joug », titre du sixième ouvrage de Buchi Emecheta traduit en français, résume à lui seul la thématique constante des romans de cette auteure nigériane. Elle remet sur le tapis la difficile cohabitation des val…
  • Continuer tant que les écrivains ne disent pas d’arrêter
    Fest’Africa 2001 a lieu dans une librairie, après le chapiteau de la place Général de Gaulle en 2000. Pourquoi ce changement ? Avant 2000, nous étions au café du Théâtre du Nord. L’année dernière était exceptionnelle, p…
  • Les mots de l’âme
    « Doux Bleu Musique Chuchotements Rêve Aquatique Pluie Rouillé Larmes »Mariah se nourrit de mots, griffonnés sur des bouts de papier rose par sa mère. Chaque matin, elle lui en glisse un dans la main, et il devient leur…
  • Disgrâce
    Huitième roman de J. M. Coetzee, primé par le Booker Prize en 1999, Disgrâce révèle une Afrique du Sud incapable de se libérer de ses vieux démons. »Pour un homme de son âge, cinquante-deux ans, divorcé, il a, lui semble-…
  • Ballet noir à Château-Rouge et Big Balé
    L’Afrique parisienne, quelque part entre Château-Rouge et Clignancourt, est la scène du « Ballet noir » d’Achille Ngoye. A l’origine, un trafic de cartes de séjour qui tourne mal pour un sans-papiers, et un « Groupe panafri…
  • Le sorcier mène l’enquête
    Achille Ngoye rêve d’écrire un polar où le sorcier remplacerait le détective.Agence Black Bafoussa a été, en 1996, le premier polar d’un auteur africain publié dans la Série Noire de Gallimard. Quelle est l’histoire de c…
  • L’Odeur du café
    Le livre est né d’une image : « un petit garçon assis aux pieds de sa grand-mère sur la galerie ensoleillée d’une petite ville de province ». C’est l’été 63, un été où « il ne s’est rien passé, sinon que j’ai eu dix ans. » L…
  • La Folie et la mort
    En lisant La Folie et la mort, on ne peut s’empêcher d’entendre la voix joviale et décomplexée de Ken Bugul. Elle écrit comme elle parle : par interjections, par anecdotes, faisant un détour pour rattraper le cours de l’…
  • Masques et apparitions
    « Je suis un montreur de marionnettes. » Kossi Efoui conçoit le territoire du roman comme une scène de théâtre.Dans tes deux livres, tu évoques une Afrique faite de phantasmes. Ces pays sont de gigantesques fictions. Quan…
  • Regarde, regarde les lions et Passages
    « C’est à partir des lieux qu’on traverse qu’on crée », indiquait Emile Ollivier dans Africultures (n°16, p.50). Regarde, regarde les lions et Passages errent entre Haïti et Québec.Construit comme une variation sur le thèm…
  • L’écrivain à l’école de la rue
    Jeune auteur camerounais, Patrice Nganang revient dans son deuxième roman sur l’oralité des « sous-quartiers ».On retrouve dans vos deux romans un thème constant : l’oralité des villes. Oui, l’oralité des bars, des maqui…
  • Nouveautés du livre
    Temps de chien, de Patrice Nganang, Le Serpent à plumes, 2001, 300 p., 105 FF. Tout comme La Promesse des fleurs, le deuxième roman de Patrice Nganang fait la part belle au langage de la rue. Le narrateur Mboudjak, tant…
  • Deux villes
    Le dernier roman de l’Afro-américain John Edgar Wideman revient sur la violence fratricide entre jeunes Noirs.Les romans de John Edgar Wideman suscitent l’admiration par leur écriture puisant dans le parler afro-américai…
  • Les copines des chauves-souris
    Dans le documentaire »Woubi chéri » de Laurent Bocahut et de Philip Brooks, la travestie ivoirienne Barbara nous initie au vocabulaire des »woubis » (« celui qui fait la femme ») et des »yossis » (« celui qui reste un garçon ») qu…
  • L’homosexualité – une exception occidentale ?
    L’homosexualité en Afrique ? »Ça n’existe pas », a-t-on répondu à Laurent Bocahut et à Philip Brooks quand ils se sont mis à penser à un documentaire sur le sujet. Et pourtant, deux ans plus tard, »Woubi chéri » est diffusé …
  • Métissages
    Dans son dernier recueil de nouvelles, Monique Agénor voyage sur les îles de l’Océan Indien comme les cocos-de-mer, ces étranges noix mâle-femelle qui ont donné leur nom à l’ouvrage. La légende raconte que leur odyssée l…
  • J’écris comme je vis et La Chair du maître
    Après sa vaste Autobiographie américaine, Dany Laferrière se livre au jeu de la confession dans un livre-entretien réalisé en 1999, au cours d’une résidence d’écriture en France.Pour qui connaît l’œuvre de Dany Laferrièr…
1
2
3
4