Tous les articles

Tous les articles en lien avec Paroles engagées, Paroles engageantes

  • De la quête métaphysique du bonheur au plaisir éphémère des mots…
    Durban, son festival littéraire, ses habitants  » arc-en-ciel « , son marché et ses taxis… Visite guidée avec Tanella Boni.La dernière fois que je suis passée par ce pays, en septembre, l’air du Cap m’a laissé un goût amer…
  • Double flamme africaine*-3809
    ///Article : 3809…
  • Des romans sans amour-3811
    ///Article : 3811…
  • Lyriques amoureuses-3812
    ///Article : 3812…
  •  » Le mythe est sorti trop tôt de sa cachette « 
    Dans son quatrième roman, Véronique Tadjo revient sur la situation en Côte d’Ivoire à travers le questionnement d’une légende, celle de la reine Pokou, fondatrice du royaume baoulé. Selon le mythe, elle aurait sacrifié s…
  • du Climat de peur de Wole Soyinka à Rue Félix-Faure de Ken Bugul
    Presque uniformément la peur sortait d’une chaîne de fabrication d’État… Wole Soyinka Cette énergie, c’était ce qu’il fallait pour que l’être humain survive à la vie. Ken BugulLes écrivains sont des météorologues. D’a…
  • Les photos de Pierre Fatumbi Verger et la tasse de Goethe
    Première étape d’une traversée de l’Europe : l’Allemagne, ses chauffeurs de taxi, ses philosophes et son ciel bleu.Il y a des villes où l’on aime revenir même si elles sont éloignées, par la culture et la distance, du ch…
  • « Le code noir »
    Jamais mon train n’aura ressemblé à celui d’un touriste. Paris… Chaque bâtisse me paraît étrangère, et pour peu qu’un automobiliste klaxonne devant mon égarement, je retrouve enfin mes marques dans cette ville. Je n’ose…
  • Raharimanana, quel qu’en soit le prix…
    Cher Jean-Luc, L’article de Nimrod  » Le fol amour de soi « , publié sous la rubrique  » Rebonds  » d’Africultures, a fait référence à ma contribution intitulée  » Ce soir vous lirez Quignard ou Raharimanana  » parue sur ce s…
  • Le garçon qui voulait devenir blanc
    En 2003, Happy Sindane, un jeune garçon métis, se présente à la police de Pretoria, en Afrique du Sud, avec une histoire rocambolesque : il serait l’enfant d’un couple blanc, enlevé par leur domestique noire. L’affaire f…
  • Tissages et métissages au théâtre
    Les personnages noirs ont longtemps été absents des scènes françaises et européennes. Il faut attendre le Romantisme pour voir apparaître la figure du métis, personnage tragique conforme aux goûts de l’époque, toujours j…
  • Corps emprisonné, parole libérée
    De tout temps, l’enfermement a servi de prétexte à raconter des histoires. Quand les corps sont emprisonnés, la parole et la narration apparaissent comme une fenêtre vers l’extérieur, vers la vie, vers la liberté. C’est …
  •  » La poésie est le lieu où je me sens moi-même « 
    La ville de Trois-Rivières au Québec, est la seule ville au monde où la poésie laisse des traces écrites, visibles dans les rues à longueur d’année et qui a consacré un monument à la gloire du poète inconnu. Chaque autom…
  • Divagations pendant un hiver au Michigan
    Musique congolaise : des titres d’album et des chansons en  » franlingala  » Il y a donc la neige. On aurait dit des montagnes tombées du ciel par une opération du Saint-Esprit. Si tant est que le Saint-Esprit daigne enco…
  • Comment faire passer un roman pour une « suite » d’un autre ?
    J’avais toujours cru que lorsqu’un écrivain achevait un roman, il disait adieu à ses personnages – même si par la suite ceux-ci composeraient cette globalité de l’œuvre que d’aucuns appellent univers. Seules les sagas, l…
  • De l’intégration ou « Français venus de loin » : les Apaches à l’Assemblée nationale
    Le 11 décembre 2004, citoyen ordinaire et sans histoires, je me suis retrouvé, par-devers moi, dans une grande cérémonie, organisée par le Haut conseil à l’intégration dans le saint des saints de notre République : l’Ass…
  • Le vol de la Tempête
    Cher Alem, Ton article (L’idéal dans une bibliothèque ?, publié sur le site d’Africultures) me fait énormément de bien. Tu n’es pas sans savoir qu’en 2002, exactement le 16 juin 2002, les militaires et autres milices on…
  • Ce soir vous lirez Quignard ou Raharimanana
    Dès lors qu’une oeuvre est réputée difficile d’accès, on a vite fait de parler de la vie de l’auteur, de ce qu’il aime, de ce qu’il déteste, de ses coups de gueule, de ses coups de cœur, de ses combats etc. On lui accord…
  • Laâbi ou le don permanent
    Abdellatif Laâbi est de ces êtres que la nature a dotés de sept vies. Poète, dramaturge, essayiste, traducteur. Romancier, plus rarement il est vrai. Né en 1942, dans la vieille médina de Fès, d’un père sellier et artisa…
  • Vilnius, palette douce
    Dimanche 24 octobre 2004. Aéroport Schiphol d’Amsterdam, 18 h 30. Transit. Dans quelque vingt minutes je m’envole pour Vilnius. Une première pour moi qui suis pourtant férocement nomade. A quoi ressemble un Balte ? Un Li…
  • Le griot-totem
    De la littérature au cinéma, la figure du griot est utilisée par les artistes comme un symbole malléable à tous les goûts. Tantôt métaphore de l’écrivain ou du cinéaste, tantôt voix de la tradition ou voix prophétique, l…
  • Quand on refuse on dit non, d’Ahmadou Kourouma
    Disons-le tout de suite, ce roman inachevé de Kourouma est de trop. Quand on sait comment Kourouma travaillait énormément ses textes avant de les soumettre à l’éditeur, on se demande pourquoi les éditions du Seuil ont ju…
  • Verre cassé
    que l’heure était désormais à l’écrit parce que c’est ce qui reste, la parole c’est de la fumée noire, du pipi de chat sauvage A. M. » La conversation de la mémoire  » De fait, les écrivains devraient aborder les questio…
  • Kourouma avait raison : la politique est une affaire de bêtes sauvages
    Le barbu le plus célèbre du monde L’Amérique a redonné un mandat de quatre ans au Républicain George W. Bush. Le monde peut respirer. La chaîne CNN l’a écrit « America has spoken ». Voilà déjà une chose de faite. Et puis,…
  • Cette traversée qui n’en finit pas de durer
    L’écrivaine ivoirienne Tanella Boni que nos lecteurs connaissent bien pour la qualité de ses collaborations et qui a notamment coordonné le numéro 56 « Côte d’Ivoire : le pari de la diversité » nous livre ici un touchant p…
  • et moi aussi je ne sais rien de cette île
    et moi aussi je ne sais rien de cette île, mais c’est pas grave, je vous demande pardon, et moi aussi je ne sais rien de ce peuple, c’est impardonnable, mais on ne peut pas tout savoir, veuillez accepter mes excuses, et …
  • Les étoiles du ghetto se cachent sans mourir
    Un matin d’avril 2002, sur le quai n°3 de la gare de Lyon à Paris, un homme. Grand, fort, presque géant, Noir et droit. Au milieu de la foule bigarrée, il attendait un train ou un voyageur. Je n’eus aucun mal à reconnaît…
  • Ahmadou Kourouma (1927-2003) ou l’Innovateur
    Kourouma appartient à la génération de Mongo Beti, Sembène Ousmane, Camara Laye, C. H. Kane, mais il est apparu sensiblement plus tard que ces derniers dans le champ des lettres africaines.C’est en 1968 qu’il publie au C…
  • Ahmadou Kourouma : Noblesse oblige
    I Vaillant chasseur il était, une sorte de Nimrod en pays malinké. Tel qu’en lui-même fondu dans un bronze tout à la fois inaccessible et proche, ainsi l’habille la photo d’Ulf Andersen. Jusque-là il s’était manifesté à…
  • L’inutile utilité de la littérature
    La question de l’engagement hante la littérature africaine depuis la négritude. Aperçu historique des débats qui ont secoué la scène littéraire africaine francophone. (1) » Chez (les écrivains de la négritude), le rêve es…
  • Sortir des bois
    Raharimanana réagit à la « Correspondance » d’Alain Mabanckou, « L’Amérique noire à N’Djaména », parue dans le n°57 d’Africultures.Bien cher Alain, Je n’irai pas par quatre chemins – on se connaît trop pour prendre des déto…
  • « Faire le choix de l’inconscience »
     » L’engagement doit faire en sorte que l’écriture reprenne sa place capitale, sa place centrale : le plaisir des mots, des idées, de la langue « , affirme Jean-Luc Raharimanana. Pour cet auteur malgache, l’engagement s’es…
  • Paroles engagées, Paroles engageantes
    Ecrire aujourd’hui est-ce différent d’écrire hier ou d’écrire demain ? Ecrire aujourd’hui est-ce plus une passion, une nécessité ou un devoir ? Et pour qui écrire ? Et quoi écrire ? Et pourquoi écrire ? Et comment…
  • Engagement, quand tu nous tiens…
    Je me pose la question de savoir s’il faut encore débattre de l’engagement dans un monde où les écrivains, les artistes, les poètes et tous les travailleurs de l’esprit, pourvu qu’ils soient quelque peu sincères, sont me…
  • Ecrivain engagé, artiste impliqué ?
    Que pensez-vous de l’engagement ? Le débat ressurgit aujourd’hui dans un monde ravagé par les guerres, les famines, les maladies et toutes les horreurs que nous vivons en ce début de siècle. Dès 1946, au cours d’une conf…
  • La critique des écrivains
    La nature des lunettes n’est-elle pas d’être personnelle, subjective ? (1) Léopold Sédar SenghorAndré Breton, le pape des surréalistes, a pratiqué tout le long de sa vie – et ce au bénéfice de la cause qui lui importait…
  • « Le poète n’est pas appelé à être militant propagandiste »
    Poète et essayiste né en Tunisie, Tahar Bekri vit à Paris depuis 1976. Maître de conférences à l’université de Paris X – Nanterre, il est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages parmi lesquels douze livres de poésie. Il écri…
  • La chanson de Salimata, le chant des « non retournées, non pleurées »
    Parfois, la rencontre avec un personnage de roman marque autant qu’une rencontre de la « vraie vie ». Hommage d’une lectrice. »Une veillée ne se dit pas sans qu’en sourdine au récit ronronne un thème » (1) et dans tout roman…
  • Dernières parutions en livre de poche
    Une sélection de quelques « poches » pour des lectures de qualité à des prix abordables.Le train des sables, de Jamal Mahjoub. Traduit de l’anglais (Soudan) par Madeleine et Jean Sévry. Ed. Actes Sud, collection  » Babel « ,…
  • Espèces d’Africains !
    Sami Tchak, écrivain togolais dont j’enseignais un des romans, Place des fêtes, vint rencontrer mes étudiants à Ann Arbor, dans l’Etat du Michigan. Au-delà de cette rencontre académique, nous vécûmes, lui et moi, une exp…
  • Ecran prophylactique et violence politique en Gambie : l’opération « Clean the Nation » à Banjul
    Les autoritarismes africains (Achille Mbembe aurait préféré le terme de  » commandement « ) ont l’habitude de faire diversion dès qu’ils sentent l’ombre d’un frémissement populaire. Il faut croire que leur pouvoir reste fr…
  • Ecrivains-voyageurs, écrivains engagés
    Après le projet  » Ecrire par devoir de mémoire  » de Fest’Africa et le nouveau Congrès des écrivains d’Afrique et de sa diaspora de N’Djamena, le thème de l’engagement, indissociable de l’histoire de la littérature africa…
  • Fenêtre sur l’Amérique (5)
    Voilà que j’avais décidé de passer les fêtes de fin d’année 2003 à Douala, au Cameroun, un pays que j’avais déjà visité six mois plus tôt à l’occasion de l’opération Portes d’Afrique initiée par le quotidien Le Figaro… …
  • Nouvelle Afrique sur Seine : les romans de la nouvelle génération d’écrivains africains en France
    En 1996, Odile Cazenave publiait aux éditions l’Harmattan, un essai, Femmes rebelles dans lequel elle signalait l’émergence, à partir des années 80, d’une nouvelle génération subversive d’écrivains femmes stigmatisant ce…
  • La dernière image
    J’ai rencontré pour la première fois Ahmadou Kourouma il y a une dizaine d’années. A l’époque je venais de publier mon deuxième recueil de poèmes, L’Usure des lendemains. Kourouma était de passage à Paris pour un salon d…
  • Réponse d’Alain Mabanckou à Jean-Luc Raharimanana
    Cher Jean-Luc, C’est avec un grand intérêt que je prends connaissance de ta réaction quant à la chronique que j’ai publiée récemment dans Africultures concernant le Congrès des écrivains d’Afrique et de sa diaspora, con…
  • Jean-Luc Raharimanana
    Bien cher Alain, Je n’irai pas par quatre chemins –on se connaît trop pour prendre des détours –, pour te dire que j’ai été très surpris par ta dernière chronique à Africultures. Je n’ai pas l’intention de contester ta…
  • Extinction des soleils des Indépendances
    Faire d’Ahmadou Kourouma un témoin, à la mode romanesque, de l’Afrique contemporaine est à la fois vrai et simpliste. Car il est aussi le témoin de la surdité européenne devant des évidences pas toujours bonnes à rappele…
  • Le temps d’un livre
    Souvenez-vous en ! Fin des années 80. Grand discours de la Baule. L’amiral écouta religieusement, enleva costume militaire et costar cravate sera. Il se leva à la suite, reprit son pays. Grand discours également. Plus lo…