Tous les articles

Tous les articles en lien avec Quand on refuse on dit non, d’Ahmadou Kourouma

  • Quand Haïti, l’Afrique et la littérature se fait soupe à Niamey
    Reportage avec le poète haïtien Beonard Kervens Monteau, au cœur de la semaine littéraire organisée à Niamey à la fin du mois de mars dernier. Labellisé Printemps des poètes, cet événement avait pour thématique Afrique(s…
  • Editorial : Africultures, plus que jamais !
    100 numéros ! C’est bien sûr à la fois pour l’équipe d’Africultures une fierté et une fête, mais aussi un défi. D’une part parce qu’il est de plus en plus difficile aujourd’hui de maintenir une revue imprimée. D’autre pa…
  • Lire en été 5 – Tchicaya U Tam’si a violé la lune et Boniface Mongo était là !
    L’été est souvent l’occasion de prendre davantage le temps de lire. Africultures, jusqu’en août, vous conseille quelques œuvres parues ces derniers mois et de grands entretiens. Cette semaine, c’est l’écrivain Sami Tchak…
  • Tchicaya U Tam’si, le viol de la lune. Vie et œuvre d’un maudit
    Après avoir dirigé aux éditions Gallimard l’édition des œuvres poétiques complètes de Tchicaya U Tam’si, J’étais nu pour le premier baiser de ma mère(2013), Boniface Mongo Mboussa vient de publier Tchicaya U Tam’si, le v…
  • Homosexualité et écriture en Afrique francophone
    Dans La Rive noire (1) essai dans lequel Michel Fabre analyse l’émigration des écrivains et artistes noirs américains en France, sont évoquées, entre autres, les relations complexes du grand écrivain Richard Wright à l’é…
  • Homosexualités en Afrique : état des lieux
    Cette carte des législations sur les homosexualités, régulièrement mise à jour en fonction de leurs évolutions, récapitule la situation en matière d’unions homosexuelles et de pénalisation des homosexualités. Les législa…
  • Tchicaya U Tam’si, poète tout cru et tout nu
    Vient de paraître dans la collection Continents noirs, chez Gallimard, sous la direction de Boniface Mongo-Mboussa et avec l’aide des Services culturels de l’ambassade du Congo, la première série des œuvres complètes de …
  • Vers une normalisation de l’accueil fait aux littératures africaines
    À l’occasion d’une nouvelle traduction de Tout s’effondre chez Actes Sud, Boniface Mongo-Mboussa s’est entretenu avec Bernard Magnier, critique littéraire et directeur de la Collection « Afriques » aux éditions Actes SudBo…
  • Tout s’effondre de Chinua Achebe
    Chinua Achebe ! Ses collègues anglophones le plaçaient haut dans le panthéon des écrivains. De Ngugi Wa Thiongo en passant par Nadine Gordimer, V.S Naipaul jusqu’à Chimamanda Ngozi Adichie. Tous ont salué son talent. Il …
  • Como é que África chegou a este ponto?
    ‘Comment l’Afrique en est arrivée là (Como é que África chegou a este ponto?) o novo livro de Axelle Kabou, ilumina com luz forte a problemática do lugar de África no mundo, colocada já há vinte anos no célebre ‘Et si l’…
  • Le regard à rebours : Théo Ananissoh
    Fondées il y a une dizaine d’années à Tunis, les éditions Elyzad, lauréates du prix Alioune Diop 2011 pour la promotion de l’édition en Afrique de la FIlDAK, en partenariat avec l’Organisation internationale de la Franco…
  • Édouard Glissant entre Derrida et Khatibi*
    Du 23 au 25 avril 1992, Édouard Glissant et David Wills organisent un colloque à l’université d’État de Louisiane aux États-Unis. Jacques Derrida est présent. Il prononce une communication, qui deviendra l’un de ses text…
  • Le (néo)colonialisme littéraire de Vivan Steemers
    Dans Le (néo)colonialisme littéraire, Vivan Steemers étudie les trajectoires remarquables de quatre romans à travers leur édition et leur réception : L’Enfant noir du Guinéen Camara Laye (Plon, 1953), Le Pauvre Christ de…
  • Quand l’Afrique est un marché… littéraire !
    Alors même que les éditeurs africains se regroupent pour mieux diffuser leurs livres au niveau panafricain et international, les francophones à travers Afrilivres et les anglophones avec African Books Collective, la sort…
  • « La pensée de Glissant demande à être lue avec patience »
    Ce qui frappe lorsque l’on vous lit, c’est la structure du livre. L’approche est davantage dialogique qu’hagiographique comme dans certains textes sur Glissant. Et on se dit quel dommage, ce livre aurait dû paraître du v…
  • La noble gloire posthume de Benjamin
    « Sans être poète, Benjamin pensait poétiquement. »D’Hannah Arendt, je ne connaissais que les écrits sur le totalitarisme et son Eichman à Jérusalem ; j’ignorais ses textes de critique littéraire. Certes, j’avais parcouru …
  • Serge Amisi ou la résilience perpétuelle
    Sur la première de couverture se dresse une kalachnikov avec une languette en forme de phallus. Cette arme, qui illustre les carnets de guerre de Serge Amisi est aussi une sculpture de l’écrivain. Plus que le récit propr…
  • Moravia à la recherche de Ngugi et de Conrad
    « On devrait écrire pour plaire non pas à ses contemporains mais à ses prédécesseurs » Ce viatique littéraire de Brodsky, évoqué par Susan Sontang pourrait être aussi celui de tous ces écrivains, qui ont essayé de réécrire…
  • Fespaco 2011: a festival under threat
    The awards attributed during the 22nd edition of the Fespaco (26 February-5 March 2011) reflect the festival selection. To varying degrees, this combined auteur and popular cinema, two categories that are subject to nume…
  • Lire l’Afrique, une anthologie de la littérature
    Amina Bekkat, professeur de littérature comparée à l’Université de Blida, en Algérie, est passionnée de littératures d’Afrique. Elle a entrepris avec des collègues tout aussi animés par ses textes, de composer une anthol…
  • Fespaco 2011 : un festival menacé
    Le palmarès de la 22ème édition du Fespaco (26 février – 5 mars 2011) est à l’image de sa sélection, combinant à divers degrés cinéma d’auteur et cinéma populaire, deux catégories sujettes à de nombreux malentendus et qu…
  • Fespaco 2011: Un festival a rischio
    l palmarès della 22° edizione del Fespaco (26 febbraio-5 marzo 2011) è ad immagine della sua selezione, combinando a vari livelli cinema d’autore e cinema popolare, due categorie soggette a numerosi malintesi e che spess…
  • Sylvie Kandé entre deux rives
    Révélée au public en 2000, avec l’étonnant Lagon lagunes (postface de Glissant), Sylvie Kanderevient onze ans après, avec une épopée en trois chants : La quête infinie de l’autre rive, qui est une médiation poignante sur…
  • A propos de Bergson postcolonial : l’élan vital dans la pensée de Léopold Sédar Senghor et Mohamed Igbal
    Normalien, agrégé de Philosophie, Souleymane Bachir Diagne est Professeur dans les départements de français et de philosophie de Columbia University à New York. Il vient de publier aux éditions du CNRS, « Bergson postcolo…
  • Édouard Glissant (1928-2011), un héritage magnifique
    Édouard Glissant est mort, mais il nous laisse ses mots : un héritage magnifique, protéiforme et fertile. Quand il publie en 1956, son premier essai-poème, Soleil de la conscience – un texte à redécouvrir – Édouard Gliss…
  • Comment l’Afrique en est arrivée là
    Comment l’Afrique en est arrivée là le nouvel ouvrage d’Axelle Kabou, apporte un éclairage incisif à la problématique de la place de l’Afrique dans le monde, posée il y a vingt ans déjà dans son célèbre Et si l’Afrique r…
  • Ahmadou Kourouma ou la confusion de deux ordres
    Le rire est son idiolecte. Il pouffe en guise de réponse, glousse quand on l’interroge, s’esclaffe dès qu’on se prépare à le contredire. C’est l’adulte qui, une fois encore, se révèle être la parfaite incarnation bergson…
  • De la francophonie à la littérature-monde
    Que penser du manifeste pour une littérature-monde qui remettait en cause la francophonie littéraire ? Le critique littéraire Boniface Mongo-Mboussa répond en replaçant ici le débat dans l’Histoire. »Impossibilité de la f…
  • A propos de Noël X. Ebony et la collection « L’Afrique au cœur des lettres »
    Collaborateur de maisons d’édition, Jean-Pierre Orban dirige actuellement « L’Afrique au cœur des lettres », une collection littéraire sur l’Afrique de L’Harmattan. Chercheur de manuscrits inédits et de mémoires enfouies, …
  • Le labyrinthe de la mélancolie
    Lors du dernier salon du livre de Paris, j’ai participé à certains débats autour des cinquante ans des indépendances africaines. J’ai pris part à des discussions. Mais sans aucun élan. Le Cœur n’y était pas. Quand je reg…
  • L’autre cinquantenaire : l’oubli de Maran (1887-1960)
    Le cinquantenaire de la mort de l’écrivain René Maran, ce « précurseur de la négritude » pour certains, s’est vu célébré de manière plus que discrète. Retour sur le contexte historique au sein duquel s’est façonnée l’œuvre…
  • La complainte de Tahar Bekri
    Pour chacun d’entre nous, Le proche Orient est un espace sacré. C’est notre lieu de mémoire par excellence. Voila pourquoi, il a toujours fasciné les poètes. Salam Gaza, Les carnets (2010) du poète tunisien Tahar Bekri, …
  • L’esprit libre de Bolya Baenga
    Désiré Bolya Baenga est décédé le 10 août 2010 à Paris, à l’âge de 53 ans. Né en 1957 à Kinshasa, romancier et essayiste, ancien élève de Sciences-Po, Bolya Baenga vivait à Paris. Il a reçu en 1986, le Grand Prix de l’A…
  • Natacha Andriamirado :  » L’écriture me permet de trouver ce qui me semble essentiel chez certains êtres « 
    Née à Madagascar en 1969, Natacha Andriamirado explore dans son premier livre, J’écris pour mon chien,les méandres de la solitude à travers dix nouvelles où la présence supposée ou réelle du chien, ici compagnon d’infort…
  • Koffi Kwahulé :  » J’ai voulu Monsieur Ki aussi tyrannique qu’un alexandrin « 
    Dramaturge reconnu, dont l’œuvre est jouée à un peu partout dans le monde, particulièrement sur les scènes européennes et américaines, Koffi Kwahulé est aussi romancier. Son admirable Babyface (1), distingué par le prix …
  • Daniel Payot :  » L’art se laisse convoquer et inquiéter par l’histoire « 
    Professeur d’esthétique et des théories des arts à l’Université de Strasbourg, Daniel Payot a vécu au Burkina Faso entre 2003 et 2007. De cette expérience est né un essai intitulé L’art africain entre silence et promesse…
  • Pierre Bouvier :  » Les illusions assimilationnistes dénoncées par Césaire et Fanon laissent place, faute d’alternatives, à un pragmatisme raisonné « 
    Rencontre avec le socioanthropologue Pierre Bouvier, auteur de Aimé Césaire et Frantz Fanon, Portraits de décolonisés.Les points de convergences entre l’œuvre de Fanon et de Césaire sont manifestes à la lecture de votre …
  • Les soleils des indépendances, un roman fondateur
    À l’occasion du cinquantenaire des indépendances, le salon du livre invite quatorze écrivains des quatorze pays de l’ancien empire colonial français (1). Les Soleils des indépendances, premier roman de l’Ivoirien Ahmadou…
  • Joseph Mwantuali :  » Il est temps de transmettre notre savoir « 
    Le romancier congolais (RDC), Joseph Mwantuali, publie aux éditions Cle un roman orphique, L’impair de la nation, qui pose l’enracinement de l’Africain comme la condition de sa participation au fameux « rendez-vous du don…
  • Théo Ananissoh : « Il ne faut pas craindre de nous voir vivre »
    Rencontre avec l’écrivain togolais Théo Ananissoh à l’occasion de la sortie de son dernier roman « Ténèbres à Midi » chez Gallimard.Lisahohé, votre premier roman paru en 2005 et Ténèbres à Midi sont dans une certaine mesur…
  • Théo Ananissoh et « le nihilisme africain »
    Le titre renvoie au célèbre roman de Conrad : Au cœur des Ténèbres. Je ne sais pas si Théo Ananissoh l’a lu. Je ne sais même pas s’il est un admirateur de Conrad. Ce que je sais en revanche, c’est que les deux récits uti…
  • Les Petits de la guenon
    Dans son roman, Les phalènes consacré aux effets de la loi-cadre en Afrique Centrale, Tchicaya U Tam Si fait dire à l’un de ses personnages :  » Hier est dans les pas de demain « . Cette phrase aurait pu servir d’exergue a…
  • Retour à Tanger
    Dans le cadre du Salon international de Tanger des Livres et des Arts (1), Boniface Mongo M’Boussa a arpenté la ville qui a inspiré bon nombre d’auteurs.Me voici à nouveau à Tanger. Je dis : à nouveau. Invité par le Salo…
  • Koffi Kwahulé et les soleils polyphoniques de Kourouma
    Après un détour quasi initiatique par l’oeuvre romanesque d’Ahmadou Kourouma dont il a adapté deux romans pour une pièce intitulée Fama, Kwahulé s’est engagé dans une écriture romanesque où l’on retrouve la choralité de …
  • Tati-Loutard, « l’élégance dans la modestie »
    À la mort du poète Congolais Tchicaya U Tam’si en 1988, Jean-Pierre Rémy écrivait : « La mort d’un poète est une infime blessure, et je ne suis pas ému par les catafalques dressées dans la cathédrale ; le poète meurt, il …
  • Sembène Ousmane et l’extraversion de l’Afrique
    Dans l’un des chapitres de son essai L’homme précaire et la littérature, consacré à l’imaginaire de vérité, André Malraux trace un parallèle suggestif entre le XIIIe siècle et le nôtre. Les deux, nous dit-il, sont des si…
  • Le sacre de Tierno Monénembo
    Tierno Monénembo a reçu le lundi 10 novembre le Prix Renaudot 2008 pour son roman Le roi de Kahel. Sacre mérité pour ce romancier révélé en 1979 par Les Crapauds-brousse publié au Seuil. S’il est reconnu par ses pairs et…
  • Diaspora et littérature négro-africaine sous bénéfice d’inventaire
    Dans, Le premier homme, roman posthume d’Albert Camus, il y a une scène émouvante : le héros, Jacques Cormery se rend au Cimetière de Saint-Brieuc pour repérer la tombe de son père, mort pendant la première guerre mondia…
  • « Le stéréotype appartient à celui qui le forme, pas à celui qui en est la cible »
    Publié en mai dernier, le rapport global 2007 du Bureau International du Travail (BIT) sur l’égalité au travail, souligne qu’en dépit des avancées majeures, les discriminations au travail persistent et prennent de nouvel…
  • Le labyrinthe de la solitude congolaise : Indépendance Cha cha
    Dans son dernier roman, la romancière française Anne Vallaeys accomplit un retour au pays natal : le Congo qui l’a vu naître et qu’elle a quitté à neuf ans, au lendemain des indépendances.Dans son remarquable essai : Le …
1
2
3
4
5