Tous les articles

Tous les articles en lien avec Les Murs

  • Mémoire des esclaves : tous les jours de mai 2008
    L’Institut du Tout-monde vous propose de célébrer, pour cette année 2008, et en marge des autres cérémonies et hommages, les mémoires des esclavages des Amériques et de l’océan Indien et de leurs abolitions, en commentan…
  • Aimé Césaire : la passion du poète
    Ce texte est paru sur le site mediapart.fr le 17 avril 2008, jour de la mort d’Aimé Césaire. Nous remercions vivement Edouard Glissant et Edwy Plenel pour leur autorisation de le publier.La route de Balata monte à traver…
  • « Le guerrier de l’imaginaire »
    Vous êtes une figure incontournable de la littérature francophone contemporaine, une personnalité très connue qui s’investit dans diverses activités médiatiques. Vous êtes notamment présent dans le cadre de manifestation…
  • « Je crois à la cartographie de l’imaginaire »
    Quelle a été votre expérience avec l’Île Maurice, cette île sœur ? Elle a été très brève. J’ai rencontré dans cette île de créolisation, le même phénomène qu’en Martinique avec des densités de groupes. Les groupes y son…
  • « La création contemporaine est un processus expérimental »
    Dans presque tous vos romans il y a un personnage narrateur ou ethnographe ou conteur ou marqueur de paroles ou « amarreur » qui apparaît. Ce personnage est souvent incertain de son écriture bien qu’il ait une certaine obs…
  • « dans toutes les cultures, il y a de l’ombre et de la lumière »
    Dans Éloge de la Créolité, les théoriciens célèbrent la notion de la Diversalité qui glorifie le Divers à l’opposé de l’Un, l’Universel (qui relève d’une idéologie colonialiste). Ce phénomène de Diversalité est-il locali…
  • « Une identité, c’est une histoire que l’on se raconte »
    La Martinique est une mosaïque de cultures. D’après vous, comment se passe la cohabitation des différentes communautés au quotidien ? Oh… il n’y a pas de communautés. Moi, je ne crois pas à ces histoires de communauté. …
  • « Je fais un travail d’exploration existentielle »
    Auteur phare de la littérature antillaise, Patrick Chamoiseau, un des chefs de file du mouvement de la Créolité, s’est livré à un long entretien, où il évoque son univers romanesque, l’écriture, la créolité mais aussi la…
  • Les Murs
    Une des richesses les plus fragiles de l’identité, personnelle ou collective, et les plus précieuses aussi, est que d’évidence elle se développe et se renforce de manière continue, nulle part on ne rencontre de fixité id…
  • La question noire aujourd’hui dans le monde
    Organisée par l’Institut du Tout-Monde, une semaine du Tout-Monde s’est tenue au TOMA (Théâtres d’Outre-Mer en Avignon) à la Chapelle du Verbe incarné durant le festival, du 14 au 17 juillet. Après la première rencontre …
  • Mémoires des esclavages
    Organisée par l’Institut du Tout-Monde, une semaine du Tout-Monde s’est tenue au TOMA (Théâtres d’Outre-Mer en Avignon) à la Chapelle du Verbe incarné durant le festival, du 14 au 17 juillet 2007. Essentiellement constit…
  • Une nouvelle région du monde. Esthétique I
    L’an dernier, Edouard Glissant avait publié un essai au titre énigmatique: La cohée du lamentin. C’était une sorte de  » retour au pays natal « , puisqu’il est natif du Lamentin,. Ce livre lui servait en tout cas de prétex…
  • « L’épreuve du bateau négrier : négativité totale et positivité absolue »
    Il y a quelques années, Édouard Glissant, philosophe, poète et romancier, lançait, avec Wole Soyinka et Patrick Chamoiseau un appel pour la reconnaissance de l’esclavage comme crime contre l’humanité. Cette revendication…
  • Lettre ouverte au Ministre de l’Intérieur de la République Française, à l’occasion de sa visite en Martinique.
    Malgré le report de la visite du ministre de l’Intérieur en Martinique, ce texte reste d’une remarquable pertinence.De Loin M. le Ministre de l’Intérieur, La Martinique est une vieille terre d’esclavage, de colonisatio…
  • La cohée du lamentin. Poétique V
     » Agis dans ton lieu, pense avec ton monde « . Cette maxime de l’auteur ressassée dans plusieurs essais convient au cinquième volume de sa poétique : La cohée du lamentin. Ce titre, inintelligible au non Martiniquais, ren…
  • A bout d’enfance
    Quinze ans après  » Une enfance créole  » (écrit en 1989, publié en 1993), Patrick Chamoiseau revient sur l’enfance du  » négrillon  » qu’il fut à Fort-de-France. Entre la grande sœur dite Baronne, la mère Man Ninotte et le …
  • Droits de l’homme, droit des peuples
    Dans le cadre des rencontres du matin du TOMA en Avignon à la Chapelle du verbe incarné, Edwy Plenel, qui fut directeur de la rédaction du Monde jusqu’en novembre 2004, et le philosophe poète et romancier martiniquais Ed…
  • Écrire le métissage
    Les personnages métis apparaissent dans la littérature africaine dès les années 1930. Aperçu historique, de Nini la mulâtresse d’Abdoulaye Sadji à Lagon, lagunes de Sylvie Kandé.Première colonie française en Afrique noir…
  • Genèse du monde et de l’écriture chez Aimé Césaire et Edouard Glissant de Michel Moukouri Edeme, Yaoundé, CLE, 2004, 462 pages.
    L’approche originale d’une sociologie goldmannienne de la littérature s’appuyant sur les techniques de sémiotiques mises au point par Argildas Julien Greimas dans les années soixante manquait au panthéon de la critique d…
  • Migrations et Mondialité
    Poète, romancier et philosophe martiniquais, Édouard Glissant propose une compréhension vivifiante des enjeux de la mondialisation culturelle. A travers cette réflexion sur la migration, l’exil, l’errance – comme préalab…
  • Relation et littérature
    En écho à Goethe et à Edouard Glissant, la notion de relation ne permet-elle pas d’éviter une relation culturelle et littéraire verticale entre un centre et ses périphéries ? « Seule l’imagination peut faire aujourd’hui q…
  • Un peuple invisible pour sauver le monde réel
    A propos de son livre Sartorius et du concept de créolisation face à la créolité.Quelle relation y a t-il entre le titre de votre livre, Sartorius, et son sous-titre Le Roman des Batoutos ? Il y a plusieurs explications…
  • La Martinique de Dédé St Prix et les sources du chouval-bwa
    La musique martiniquaise vibre des percussions africaines, comme le montrent les rythmes des ti-bwa » Un pays où la dérive de l’habitant, ce par quoi il tient à la terre, comme une poussière têtue dans l’air, c’est cet al…
1
2