Tous les articles

Tous les articles en lien avec Mahamat-Saleh Haroun : « Dans l’exil, on emporte son histoire avec soi »

  • Une biennale essentielle mais menacée
    Du 5 mai au 5 juin 2006, Dakar a accueilli la septième édition de la biennale de l’art africain contemporain. Malgré les ratés, un souffle nouveau s’y est fait sentir, confirmant la place de Dak’art comme rendez-vous inc…
  • Renaître à soi pour exister à l’Autre
    Avec Les arts de la coexistence ? (1) présentant des artistes émergents de la scène artistique sud africaine, Bruce Clarke, commissaire et Olivier Sultan, directeur du Musée des arts derniers, proposent une exposition fo…
  • Notes critiques
    Notes critiques sur les œuvres des cinq artistes sélectionnées pour le prix de la Fondation Jean-Paul Blachère Dak’art 2006. Ces cinq œuvres que rien ne relie si ce n’est l’aura et la force qui s’en dégagent, témoignen…
  • Les plasticiens africains sur le pont des arts
    L’implication des bailleurs internationaux et notamment francophones dans les manifestations culturelles a favorisé l’émergence des plasticiens africains sur le marché de l’art. S’ils n’ont pas attendu d’être repérés par…
  •  » Les arts plastiques restent les plus mal compris en Afrique « 
    Critique d’art et commissaire d’exposition, Joëlle Busca est coordinatrice pour les arts visuels à Africalia, organisme soutenu par la coopération belge, dont la vocation et de  » promouvoir, stimuler et diffuser la cultu…
  • « Du blanc des mots et du noir des signes »*
    Réunir  » artistes, entrepreneurs, écrivains, scientifiques, intellectuels, venus de tous les horizons « , mettre en valeur  » les réalités de la francophonie, la richesse et la vitalité des peuples qui la composent, illust…
  • Edito 64
    « Pour avoir trop bien incarné l’avenir, il ne pouvait plus être identifié, même lointainement au présent » Luc NemethTout le problème est là : l’histoire occidentale a tellement bien travaillé à occulter les grandes figu…
  •  » Mon travail ne peut se situer que dans la revendication et la critique « 
    Artiste majeur de la scène contemporaine africaine, exposé dans des lieux prestigieux comme la Palais de Tokyo à Paris, Barthélemy Toguo, né en 1967, est l’un des artistes phares de l’exposition Africa Remix. Travaillant…
  • Africa Remix : un pari nécessaire
    Elle a fait couler beaucoup d’encre, déplacé de nombreux visiteurs au cours de sa tournée à Düsseldorf, Londres, Paris avant de s’envoler pour Tokyo (1) et peut-être pour Johannesburg : l’exposition d’art contemporain Af…
  • Kalala
    Les nuages passeront dans le ciel. Et nous ne cesserons de les regarder. C’est par cette simple référence au temps que Kalala débute, du surnom d’un ami d’Haroun, emporté par le sida. Le cinéaste perd son meilleur ami, s…
  • De l’indicible au romantique : les masques de l’amour au cinéma
    Rares sont les histoires d’amour dans les cinémas d’Afrique noire, mais les films populaires plongent volontiers dans le romantisme.Nous avions déjà évoqué dans  » Femmes et hommes dans les cinémas d’Afrique noire  » (Afri…
  • Les risibles amours de Chéri Samba
    Chroniqueur, voyeur,  » observateur du monde « , comme il aime à le revendiquer, l’artiste congolais Chéri Samba célèbre avec impertinence les comportements amoureux de ses contemporains, sur le mode de la crudité et de la…
  •  » L’amour arabe est un amour silencieux « 
    Anthropologue, psychanalyste, universitaire, Malek Chebel est avant tout un grand érudit qui travaille depuis vingt ans sur l’étude des mentalités dans le monde arabe, et notamment sur le rapport au corps et aux comporte…
  • Plaire et se plaire
    Dans Séduire, cinq leçons sénégalaises (1), illustré par d’éloquentes photos de Fabien de Cugnac, la Franco-Sénégalaise Sokhna Fall dévoile les dessous de l’intimité des femmes : boubous, parfums, encens, bijoux, petits …
  • Colloque international « L’Expérience métisse »
     » Bousculer les sciences sociales, éveiller curiosité et questionnements, préfigurer les fonctions du musée du Quai Branly à réfléchir sur les cultures du monde (…) ». Tels étaient les objectifs du colloque international …
  • Du cinéma métis au cinéma nomade : défense du cinéma
    Une question plombe la discussion sur les cinémas d’Afrique comme un lancinant leitmotiv : le  » cinéma africain  » ne s’adresserait pas à son public. Des cinéastes la posent aujourd’hui d’une nouvelle façon.Il plane derri…
  •  » Les gens projettent sur le métissage leur propre complexité « 
    Plasticienne, pétrie de sa double culture franco-sénégalaise, Diagne Chanel construit, depuis une vingtaine d’années, une œuvre monumentale, qui évolue avec ses voyages – l’Italie et le Sénégal où elle a vécu – et de ses…
  • Les corps mots-dits
    Longtemps honnis par les sociétés occidentales où ils reviennent désormais en force, les marquages corporels, existent depuis la nuit des temps, comme le montre l’exposition Signes du corps au musée Dapper. Traditionnell…
  • Le cinéma africain, ce cinéma nomade
    Mahamat Saleh Haroun est l’une des figures incontournables du cinéma africain actuel. Révélé il y a quelques années par son premier long métrage Bye bye Africa, le premier dans l’histoire de son pays le Tchad, il a confi…
  • Pour un cinéma pensé
    A l’occasion du festival d’Apt, une rencontre amicale où l’on explore les tendances actuelles des cinémas d’Afrique et les enjeux. Tu aimes parler pour les cinémas d’Afrique de « cinéma de la schizophrénie ». Pourquoi ? J…
  • « On ne ressort pas indemne du Shrine »
    A l’occasion de l’enregistrement à Lagos du dernier disque de Femi Kuti, « Africa Shrine », le réalisateur français Raphaël Frydman* a filmé l’héritier de Fela sur le vif dans son antre de l’Africa New Shrine. Inauguré en …
  • Cinq plasticiens burkinabés au singulier
     » Entre tradition et modernité  » : l’expression peut agacer, tant elle paraît galvaudée, qui plus est, lorsqu’elle est accolée à des artistes africains. C’est pourtant le thème choisi cette année par le centre Wallonie-B…
  • « Un, personne et cent mille »
    Loin des centres artistiques où se font et se défont les cotes, émergent des projets porteurs donnant lieu à de pertinentes expositions et invitant à de belles rencontres artistiques. C’est le cas de l’exposition L’Homme…
  • Apt 2004 : festival, mode d’emploi.
    Un festival important est en train de naître. Le deuxième Festival des cinémas d’Afrique du pays d’Apt représente un modèle de convivialité et d’implication régionale. Quelle potion magique ?Apt est une petite ville de P…
  • Passeurs d’Afrique dans le Lubéron
    Sous l’impulsion de la Fondation Jean-Paul Blachère dont l’objectif est de favoriser et de promouvoir les artistes contemporains du continent africain, le village de Joucas – niché près d’Apt au cœur de la vallée provenç…
  • Dak’art 2004 : effet de mise en abîme
    La 6ème édition de la biennale de Dakar – Dak’art – s’est déroulée dans la capitale sénégalaise du 7 mai au 7 juin 2004. Confrontée à ses propres questionnements et limites, elle n’en reste pas moins un événement nécessa…
  • Le prix de l’engagement
    Née à Kinshasa en 1977, Michèle Magema vit en France depuis l’âge de 7 ans où sa famille s’est exilée. Diplômée de l’Ecole des Beaux-arts de Cergy en 2002, pétrie de sa double culture, elle propose une œuvre engagée et l…
  • « Je suis un observateur du monde »
    Depuis le succès du sculpteur sénégalais Ousmane Sow sur le Pont des Arts en 1999, aucun artiste originaire d’Afrique n’avait connu en France pareille audience médiatique ! Toute proportion gardée, l’exposition  » J’aime …
  • Au fil des tresses
    Le Musée Dapper présente une centaine d’œuvres, essentiellement masques, coiffes et statuettes issues de ses propres collections, complétées par celles de prestigieux musées européens et de collections particulières, aya…
  • « L’art peut-être subversif tout en étant ludique »
    4 artistes contemporains. Le titre de l’exposition du Centre Wallonie-Bruxelles (du 16 octobre au 23 novembre 2003) n’indiquait rien de plus. Peu importe que Soly Cissé soit sénégalais, Sokey Edorh togolais, Freddy Tsimb…
  • Transferts : et si l’on écoutait les artistes ?
    La salle est immense, quadrillée par 54 drapeaux des pays de l’Union Africaine ondulant sous le souffle régulier de ventilateurs. Sous les drapeaux, portés par une grande structure métallique, quelques sièges de bois com…
  • « Il faut banaliser la présence des artistes africains sur la scène internationale »
    Plasticien installé à Bruxelles, Toma Mutubue Lutumba, originaire du Congo (RDC), est le commissaire d’exposition de  » Transferts  » présentée comme l’exposition phare de la  » Saison africaine  » d’Africalia.Transferts, le…
  • Abouna
    On attendait avec impatience le nouveau long métrage de Mahamat Saleh Haroun. Ses courts métrages révélaient l’acuité d’un regard teinté d’humour et d’un sens aigu du suspens. Il avait récemment développé avec son premie…
  • Abouna, éloge du respect
    Qu’est-ce qui t’a poussé à aborder un tel sujet ? Le phénomène se développe de plus en plus au Tchad : tous les matins, des communiqués de recherche sont passés à la radio nationale par des femmes dont les maris sont pa…
  • Les plasticiens africains redessinent la carte du monde
    Les créations plastiques contemporaines sont parmi les plus soumises aux règles du marché international édictées par le Nord. L’Afrique réagit par ses propres biennales et des recherches artistiques tentant de dépasser l…
  • Kouas transcende l’héritage des anciens 
    « Peintik » (mélange de batik et de peinture), « ugbo-chrome » (recherche picturale née de la matière), sculptures sur fer ou bois, le peintre et sculpteur, Dominique Gnonnou dit « Kouas », est un inclassable touche à tout. Lo…
  • « La voix du corps s’entend »
    Le musée Dapper de Paris présente la statuaire kôngo : éléments de compréhension pour une importante exposition.Les mauvais esprits n’ont qu’à bien se tenir ! Ils ne résisteraient pas à l’extraordinaire puissance de comb…
  • « Le premier espace de souveraineté à gagner est celui de la culture »
    « Au commencement était le geste et non le verbe », affirme-t-il. Ce n’est bien sûr pas un hasard si le travail de Serge Hélénon est présenté parallèlement à l’exposition Le Geste kôngo au Musée Dapper. Au-delà de l’Histoi…
  • « Sans rien à défendre, pas besoin d’être un artiste-peintre de plus »
    Profession : décorateur de théâtre et de cinéma, directeur de centre culturel, plasticien engagé. Papa Kouyaté, installé à Bobo Dioulasso au Burkina Faso, épouse tous ces métiers avec la même passion tranquille. Fils du …
  • Cannes 2002 au jour le jour
    Jeudi 16 et vendredi 17 mai Aller au cinéma dans ce festival est comme entrer en religion : on laisse le soleil et le bleu de la mer pour écouter dans des salles obscures le visage tourmenté du monde et l’interrogation …
  • Fespaco 97 : les courts valent le détour
    Les courts métrages présentés au Fespaco sont souvent comme un bain de jouvence : c’est là que de jeunes (ou moins jeunes) réalisateurs proposent leur rénovation de l’écriture et de la thématique. La cuvée 97 ne déçoit p…
  • Cannes 2002 : vers un cinéma africain contemporain
    Principal rendez-vous mondial, le Festival de Cannes fait œuvre de baromètre pour une cinématographie. Voilà que l’Afrique noire est de retour dans les sélections cannoises : que cache le phénomène ?Cannes 2001 avait été…
  • Les 100 familles de Niko
    D’abord cuisinier, puis président d’une association culturelle, peintre tourmenté à ses heures, Niko a commencé à sculpter en cachette il y a une dizaine d’années. C’est avec les traverses de chemin de fer récupérées sur…
  • « Ne confondons pas art populaire et art d’aéroport ! »
    Au fil des années, l’ADEIAO (Association pour le Développement des Echanges Interculturels avec l’Afrique et l’Océanie) a su tisser des liens particuliers avec les arts de l’Afrique contemporaine. Avant tout attachée à l…
  • « Tout est prétexte à la création »
    On le retrouve dans les lieux d’expositions réputés (Musée Dapper, Paris) et dans les biennales d’art internationales (La Havane, Dakar). Mais il met un point d’honneur à soutenir les jeunes artistes sénégalais comme lui…
  • « L’art africain contemporain ne se résume pas à l’art des villes ou de la diaspora »
    Africultures a rencontré Nicole Guez autour de la notion de « contemporanéité » des plasticiens africains. Que ce soit en tant que commissaire d’exposition (Art pour l’Afrique, MNAAO, Paris, 1988), ou en tant qu’initiatric…
  • Mémoire de rites, figures d’ancêtres
    Sans pour autant se dévoiler, « l’Afrique secrète » se découvre un peu au Musée Dapper, où sont présentées une centaine d’œuvres provenant de ses collections. L’exposition est construite autour de deux thèmes : les rites f…
  • Cap-Vert : un retour au pays inspiré
    « Dans un pays comme le nôtre, si jeune, ni l’écrivain ni l’artiste n’ont le temps de s’endormir : le Cap-Vert est une invention culturelle qui se définit dans l’action concrète de l’art d’aimer, pas dans la couleur ni da…
  • Une relation d’amour avec le spectateur
    Nous avons publié une critique de Bye Bye Africa dans Africultures 19 de juin 1999. La sortie française du film, maintenant annoncée pour le printemps 2002, est sans cesse repoussée. Pourtant, ce film est important : il …
1
2
3
4