Tous les articles

Tous les articles en lien avec Vers un système de savoir indigène au Nigeria

  • Lire en été 7 : L’ombre d’une différence
    L’été est souvent l’occasion de prendre davantage le temps de lire. Africultures, jusqu’en août, vous conseille chaque semaine quelques œuvres parues ces derniers mois et de grands entretiens. Découvrez L’ombre de la di…
  • « Je n’ai pas de définition du féminisme, c’est pourquoi j’écris des romans »
    Sefi Atta s’attache dans ses nouvelles à décrire les relations de pouvoir au sein des structures familiales. Son premier roman, Le meilleur reste à venir, lui a valu en 2006 de recevoir le prix Wole Soyinka. Son prochain…
  • Le meilleur reste à venir
    1971, Lagos, Nigeria : Enitan, grandit dans un quartier résidentiel, au bord de la lagune, entre un père « féministe » (jusqu’à un certain point) qui veut une éducation pour sa fille et une mère lointaine, qui a un jour pe…
  • Vers un système de savoir indigène au Nigeria
    Le meilleur reste à venir, de Sefi Atta propose un nouveau paradigme de féminité africaine. L’auteure nigériane y forge une nouvelle image de la femme, libre de toute contrainte patriarcale et occidentale. Elle montre co…



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications