Tous les articles

Tous les articles en lien avec Ousmane Sembène ou l’art de se jouer du destin

  • [VIDEO] La littérature sur le génocide des Tutsi au Rwanda
    Une quantité considérable de textes ont été produit après ce génocide. Certains cherchent à l’expliquer bien sûr, c’est le cas d’essais plus théoriques comme des livres d’histoire ou de sciences politiques. D’autre, …
  • La censure au cinéma, de Hollywood à Dakar
    Régenter l’expression de la pensée n’est pas né avec le celluloïd. « Il existait à la cour des empereurs byzantins des silenciaires officiels. Ils avaient pour fonction de faire taire les perturbateurs de tous ordres, afi…
  • « La littérature ne fait plus peur »
    Romancier et essayiste, Boubacar Boris Diop a longtemps exercé le métier de journaliste. Engagé dans la valorisation des langues africaines, il a publié plusieurs romans en wolof et dirige actuellement une collection aux…
  • « Cette dynamique tricontinentale peut être une révolution »
    En ce mois de mars, l’écrivain sénégalais Boubacar Boris Diop lance, en compagnie de la maison d’édition française Zulma et celle installée au Canada, Mémoire d’encrier, une collection de livres en langues wolof. Cette i…
  • Céytu, une collection de livres en wolof
    Début mars, l’écrivain sénégalais Boubacar Boris Diop lance en compagnie de la maison d’édition française Zulma et celle installée au Canada, Mémoire d’encrier, une collection de livres en langue wolof : Céytu. »Cette dyn…
  • Sembene ! à Cannes
    Restauré par The Film Foundation pour le World Cinema Project en collaboration avec le Sembène Estate, l’Institut national de l’audiovisuel, INA, les laboratoires Eclair et le Centre national du cinéma et de l’image anim…
  • « Le mariage de l’Afrique avec Molière a été un échec total »
    Alors que s’ouvrira dans quelques semaines le sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie à Dakar, Boubacar Boris Diop pose la question de la survie de la langue française dans les pays francophones d’Afri…
  • Le cinéma au Burkina Faso (5)
    Idrissa Ouedraogo est l’un des principaux réalisateurs burkinabés. Formé à l’Inafec, puis à l’Idhec, il a réalisé une dizaine de longs métrages dont plusieurs ont été récompensés dans des festivals internationaux. Un hom…
  • « Les fantasmes meurtriers de l’ethnologie coloniale »
    À l’heure où nous écrivons ces quelques lignes, Scholastique Mukasonga est lauréate du Prix Renaudot 2012 depuis un peu plus d’une journée pour son quatrième ouvrage Notre-Dame du Nil, publié aux éditions Gallimard. Aprè…
  • Quand l’Afrique est un marché… littéraire !
    Alors même que les éditeurs africains se regroupent pour mieux diffuser leurs livres au niveau panafricain et international, les francophones à travers Afrilivres et les anglophones avec African Books Collective, la sort…
  • « Que le temps de la photographie soit le temps des gens photographiés… »
    André Lejarre est photographe, membre du collectif le bar Floréal qu’il fonda en 1985 avec une poignée d’autres photographes avec lesquels il partageait l’idée de questionner notre société actuelle, ses problématiques et…
  • Langues africaines et création littéraire
    La question des langues africaines comme langues d’écriture littéraire est un défi à relever, car « le champ littéraire africain se singularise par une fascinante anomalie », produire de la littérature dans les langues col…
  • Mundial  » Africain  » : Le grand malentendu
    Actuellement en résidence en Afrique du Sud, l’écrivain sénégalais Boubacar Boris Diop analyse, dans le cadre du Mundial 2010, les contradictions de la relation de l’Afrique du Sud au reste du continent.Madiba magic. Ce …
  • La présence noire dans le cinéma en France
    Pour la première fois depuis sa réouverture, le Forum des Images de Paris, temple du cinéma de la capitale française, accueillait du 21 au 23 mai 2010 un festival dédié aux cultures noires et de la diaspora : le Festival…
  • La critique occidentale des cinémas africains entre cinéphilie et universalisme
    La critique cinéphilique a longtemps fait passer les cinémas africains et maghrébins par le filtre de l’esthétique et de l’exotisme, voire de l’orientalisme. Elle les ignore encore davantage que les cinémas asiatiques. L…
  • Afrique. Paroles d’écrivains
    Il n’est pas toujours évident de faire parler les écrivains, notamment lorsque ceux-ci sont parfois enfermés dans des carcans d’appartenances géographiques qui tendent à faire passer au second plan leur travail littérair…
  • Ousmane Sembène, tout à la fois
    Les documents sur le doyen des cinémas d’Afrique, l’aîné des anciens, ne manquent pas, mais rares sont ceux où il parle ainsi de son travail, en 1992, à une période où il a le recul de l’âge et avant qu’il n’ait décidé d…
  • L’écrivain africain aujourd’hui 
    En vérité la question de l’identité nationale n’est pas si hors de propos qu’il y paraisse. Elle est même au centre de la problématique des écrivains africains d’aujourd’hui. Cela fait quelques années déjà que l’on se p…
  • Les Petits de la guenon
    Dans son roman, Les phalènes consacré aux effets de la loi-cadre en Afrique Centrale, Tchicaya U Tam Si fait dire à l’un de ses personnages :  » Hier est dans les pas de demain « . Cette phrase aurait pu servir d’exergue a…
  • Cheikh Sow : « La diversité n’est pas synonyme d’égalité »
    Anthropologue de formation, animateur social mais aussi musicien, Cheikh Sow, né à Saint Louis du Sénégal en 1960, installé en France depuis 1987, est un acteur de la société civile girondine et une figure charismatique …
  • Ousmane Sembène, théoricien et praticien du genre romanesque et de la cinématographie en Afrique
    Huit décennies comptent dans une vie d’homme. Ousmane Sembène a marqué les arts africains de manière indélébile. Il est un monument incontournable du monde des créateurs africains. Il appartient au Sénégal, mais aussi à …
  • Les techniques de transposition dans les plus grands thèmes de l’œuvre écrite et filmée d’Ousmane Sembène
    Lorsque Sembène développe son idéologie, il ressent un profond désir d’améliorer la situation du peuple sénégalais, alors sous domination coloniale. Il décide cependant de ne pas militer pour la transformation de sa soci…
  • L’histoire chez Sembène Ousmane
    « […] l’imaginaire est autant l’Histoire que l’histoire ; et […] la mémoire même fourvoyée constitue à la fois un élément et un agent de l’Histoire. » Marc Ferro, Histoire des colonisationsL’enfant est le père de l’homme …
  • « Une nouvelle Afrique est en train de naître. Avec les femmes. Elles sont épatantes. »
    Harlem, avril 2001. « Pourquoi se compliquer la vie ? On peut faire l’entretien ici, par terre ». J’écoute Ousmane Sembène, interloquée. Quand même… une interview du « père du cinéma africain » assis par terre ? Même si la m…
  • À la rencontre de Sembène
    Ma première rencontre avec les films de Sembène eut lieu au milieu des années 80, alors que j’étais en tournée de conférences aux Etats-Unis. J’avais trouvé quelques articles sur Sembène dans Jump Cut, une revue de ciném…
  • Kiné, la Nouvelle Femme africaine
    Faat Kiné (2000) est l’anti-Xala (1974), comme si, dans ce film tardif, Sembène avait pris le contre-pied des schémas et de la réflexion qui sous-tendaient son travail antérieur. À tel point qu’on s’interroge sur la rais…
  • Les femmes africaines dans les films de Sembène
    Dès le début de sa carrière cinématographique, Ousmane Sembène nous propose des femmes pragmatiques, pleines de ressources et d’abnégation, dont les initiatives remédient aux carences des hommes auxquels elles sont assoc…
  • Ousmane Sembène : une vie
    De temps à autre surgit un cinéaste ou écrivain dont le message porte par-delà les générations, par-delà les nations, les races, les clivages raciaux, ethniques et politiques. Ousmane Sembène est de la trempe de ceux-là….
  • Celui qui aura résisté
    Je n’ai pas connu Sembène. Ceci fait de lui une figure toute en paradoxe pour le cinéphile que je suis et pour qui ce cinéaste aura été le grand présent-absent dans l’image que je me fais de la cinéphilie. Je ne peux m’e…
  • Chorégraphie de la langue
    La caméra glisse sur un tas de radios brûlantes et fumantes devant la mosquée au milieu du village. Dans la bande-son, la voix d’Oumou Sangaré couvre peu à peu les bruits de fond. Elle chante une complainte contre l’exci…
  • « Nous sommes identiques à tous les peuples de la terre »
    La première édition du Festival International des Films de Quartier de Dakar a eu lieu en 1999. Le 17 décembre 2004, Sembène accepte d’y donner une leçon de cinéma, à l’invitation du cinéaste Samba Félix Ndiaye, alors di…
  • Sembène écrivain : l’opposition homéopathique
    Dès Le Docker noir (1956), Sembène s’est vu reprocher son style « négligé », et jusqu’au Dernier de l’empire (1981), même ses lecteurs enthousiastes ont formulé des réserves du genre, « un effort supplémentaire de sa part s…
  • La bonne distance : les mots et les images
    Et l’homme les fait exister en les soustrayant à leur état abstrait, en les rendant toujours concrets, nécessaires au bien-être des personnes, en les utilisant comme des corps vivants à travers et avec lesquels communiqu…
  • Sembène Ousmane affiche son cinéma
    Accrocheuse, mystérieuse, parfois racoleuse, l’affiche de cinéma est avant tout destinée à promouvoir un film et à attirer l’attention du spectateur. Celles des films de Sembène Ousmane en disent déjà long sur l’univers …
  • Sembène le mécréant
    L’Eléphant a eu une rage de dents, comme on dit en Côte d’Ivoire : le doyen des cinémas d’Afrique nous a quittés dans la nuit du samedi 9 juin 2007 à l’âge de 84 ans, des suites d’une longue maladie qui l’avait empêché d…
  • Entre film et littérature, l’art des alternatives
    Pendant la cinquantaine d’années qu’a duré sa carrière, Sembène a toujours été un marxiste et un panafricaniste engagé. Il s’est servi de son travail pour explorer le désir de justice et de liberté des Africains en parta…
  • Une vie jalonnée de combats
    Le compagnonnage a débuté au milieu des années 70, entre un jeune thésard fougueux et un cinéaste-écrivain à la notoriété déjà établie. Une sensibilité communiste, un idéal panafricain et un béguin pour la pipe ont vite …
  • Sembène Ousmane : une conscience africaine, un destin hors du commun
    « L’artiste que nous honorons, mais aussi l’homme de conviction, l’artiste engagé, au service d’un devoir de mémoire et d’un humanisme exigeant et l’autodidacte, formé à l’école de la vie, a tracé son sillon avec un regar…
  • Sembène Ousmane (1923-2007), une biographie
    Le 9 juin 2007, est décédé à Dakar le cinéaste africain le plus important jusqu’à nos jours et un romancier de renommée mondiale. Sembène Ousmane est officiellement né le 8 janvier 1923 à Ziguinchor, dans la région de Ca…
  • Ousmane Sembène, artiste postcolonial ?
    L’œuvre de Ousmane Sembène est didactique et « engagée », inséparable d’une élaboration idéologique et politique : les problèmes de la société sont toujours bien présents en premier plan. Il semble qu’il y ait une relation…
  • Lettre à Ousmane Sembène
    Ousmane, Je ne peux plus entrer dans ton bureau, sans frapper, et te parler directement comme je l’ai fait pendant si longtemps ; mais je sais que pour moi, l’assistant, l’ami, le fils, tu as toujours eu l’oreille atten…
  • La leçon de cinéma de Sembène Ousmane au festival de Cannes 2005
    Après les cinéastes les plus connus au monde, l’aîné des anciens a été sollicité par le festival de Cannes pour donner la traditionnelle leçon de cinéma, événement du festival. Devant la salle Buñuel au Palais du festiva…
  • Ousmane Sembène ou l’art de se jouer du destin
    Dans les années trente, un adolescent de Ziguinchor fait le désespoir de ses parents. Aux murs froids des salles de classe, il préfère la mangrove, les parties de pêche et les escapades sur les berges du fleuve Casamance…
  • Sembène Ousmane et l’extraversion de l’Afrique
    Dans l’un des chapitres de son essai L’homme précaire et la littérature, consacré à l’imaginaire de vérité, André Malraux trace un parallèle suggestif entre le XIIIe siècle et le nôtre. Les deux, nous dit-il, sont des si…
  • L’Aîné des Anciens
    Tout le destin de l’homme à qui nous rendons hommage est marqué par l’instruction. Il est souvent présenté comme analphabète (de sa propre part aussi), alors même qu’il a fait l’école primaire. Dans les années 20 et 30, …
  • Aux côtés de Sembène
    Il fait partie de ceux qui étaient les plus proches de Sembène. Son assistant sur tous ses films depuis 20 ans. Il était aussi vu comme le fils adoptif du doyen des cinéastes africains décédé le 9 juin 2007. Clarence Tho…
  • Boubacar Boris Diop
    Écrivain majeur de la littérature africaine contemporaine, Boubacar Boris Diop a, au cours d’une récente résidence de trois semaines à Bordeaux (1) initiée par MC2a, rencontré de jeunes Sénégalais dans le cadre d’un proj…
  • Sembène écrivain : pour chaque cible, un nouveau style d’opposition
    Dès la sortie de son premier roman, Le Docker noir (1956), Sembène s’est vu reprocher son style  » négligé « , et jusqu’à son dernier grand roman, Le Dernier de l’empire (1981), même ses lecteurs enthousiastes ont formulé …
  • Interview with Ousmane Sembène, by Olivier Barlet
    Guelwaar, your last feature, was shown practically all over France: were you able to present it in Africa? I’m showing it in Senegal and in all of Francophone Africa. It’s being shown exclusively and in cinemas on the o…
  • Moolade
    A hawker walks into the village. At once, the camera reveals its desire to show the social geography: a high angle shot on the entire village focuses progressively on the women at work – it is they who assure the village…
1
2