Tous les articles

Tous les articles en lien avec Sembène Ousmane et l’extraversion de l’Afrique

  • La cohée du lamentin. Poétique V
     » Agis dans ton lieu, pense avec ton monde « . Cette maxime de l’auteur ressassée dans plusieurs essais convient au cinquième volume de sa poétique : La cohée du lamentin. Ce titre, inintelligible au non Martiniquais, ren…
  • La place de la littérature dans l’interculturel
    Dans la préface qu’il consacre à votre essai, J.M.G. Le Clezio écrit : « Issa Asgarally n’est pas le produit de la culture française. On peut même affirmer qu’il n’est pas le produit d’une culture purement occidentale. I…
  • Nègre je suis, nègre je resterai. Entretiens avec F. Vergès.
    Les années 90 ont été des années grises quant à la réception d’Aimé Césaire. Il y a d’abord eu le manifeste de la créolité (1989) cosigné par P. Chamoiseau, R. Confiant et J. Bernabé, qui reprochait à Césaire son amour i…
  • Double flamme africaine*-3809
    ///Article : 3809…
  • Lyriques amoureuses-3812
    ///Article : 3812…
  • Le royaume du python
    1. Avant toute chose, je vais tenter de préciser les notions autour desquelles j’articule cette réflexion. Il y a d’abord l’expression  » royaume du python  » qui peut sembler renvoyer à un certain exotisme, voire à une c…
  • La leçon de cinéma d’Ousmane Sembène au festival de Cannes 2005
    Après les cinéastes les plus connus au monde, l’aîné des anciens a été sollicité par le festival de Cannes pour donner la traditionnelle leçon de cinéma, événement du festival. Devant la salle Buñuel au Palais du festiva…
  • Écrire le métissage
    Les personnages métis apparaissent dans la littérature africaine dès les années 1930. Aperçu historique, de Nini la mulâtresse d’Abdoulaye Sadji à Lagon, lagunes de Sylvie Kandé.Première colonie française en Afrique noir…
  •  » Le métissage en Afrique est un sujet sensible « 
    Métis d’origine congolaise, Henri Lopès est l’une des figures majeures de la littérature africaine contemporaine. Poète, romancier, essayiste, mais aussi homme politique, il est l’un des premiers à avoir mis en scène dan…
  • Ecoutons les chansonniers !
    Révélé au grand public en 2001 par son roman Les Jambes d’Alice (Actes Sud, 2001), Nimrod est avant tout un poète. Il est également un critique littéraire, auteur d’un remarquable Tombeau de Léopold Sédar Senghor (Le tem…
  • Introduction
    Les études sur le barde et l’épopée en Afrique noire ont été considérablement entravées par les nombreux a priori des chercheurs occidentaux. Il nous faut reconnaître d’emblée que le genre épique a été défini à partir de…
  • Le griot-totem
    De la littérature au cinéma, la figure du griot est utilisée par les artistes comme un symbole malléable à tous les goûts. Tantôt métaphore de l’écrivain ou du cinéaste, tantôt voix de la tradition ou voix prophétique, l…
  • Quand on refuse on dit non, d’Ahmadou Kourouma
    Disons-le tout de suite, ce roman inachevé de Kourouma est de trop. Quand on sait comment Kourouma travaillait énormément ses textes avant de les soumettre à l’éditeur, on se demande pourquoi les éditions du Seuil ont ju…
  • Les âmes du peuple noir
    Pour la plupart des Africains, le nom de William Edward Burghardt Du Bois (1868-1963) renvoie au panafricanisme ; pour les Afro-Américains, Dubois est d’abord l’auteur d’un livre mythique : The Souls of Black Folk. Publ…
  • La représentation de la femme dans les cinémas d’Afrique noire
    Intervention lors de la table-ronde « Femmes et cinéma – femmes au cinéma » organisée par le Festival international du film de Salé le 11 septembre 2004.Voici que des femmes cinéastes ont parlé et ce sont maintenant des cr…
  • « Nous sommes orphelins de nations »
    Sami Tchak s’est révélé au public en 2001 avec son roman Place des fêtes (Gallimard), dans lequel, il explore avec insolence la question de la marginalité à travers le regard d’un adolescent issu de l’immigration. Deux a…
  • Cannes 2004 : du social au regard
    Social et politique : le festival de Cannes 2004 l’aura été jusque dans sa palme d’or, attribuée à malgré sa faible valeur cinématographique à Michael Moore pour son brûlot anti-Bush. Des manifestations des intermittent…
  • « Le renouvellement de l’Afrique se fera par la culture »
    Son film Moolade ayant été présenté en son absence pour cause de retard d’avion lors de la séance de clôture du festival Ecrans noirs, Ousmane Sembène a accepté de rencontrer la presse et les spectateurs le lendemain mat…
  • Ecrans noirs : le Nigeria à la porte
    Dans une Afrique qui a si peu l’occasion de voir ses propres images, Ecrans noirs (29 mai – 6 juin 2004) est une rafraîchissante oasis : un festival bien organisé, itinérant dans la sous-région et qui, tout en présentant…
  • L’inutile utilité de la littérature
    La question de l’engagement hante la littérature africaine depuis la négritude. Aperçu historique des débats qui ont secoué la scène littéraire africaine francophone. (1) » Chez (les écrivains de la négritude), le rêve es…
  • Là d’où je viens
    Né à Londres en 1960, Jamal Mahjoub est un romancier soudanais. Il est l’auteur de La navigation du faiseur de pluie (1998), Le télescope de Rachid (2000), Le train de sable (2001) et de Là d’où je viens (2004). Tous ses…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Fatoumata Coulibaly
    Comment avez-vous vécu ce rôle ? Je l’ai bien vécu. D’abord en tant que femme, mère et épouse, et aussi parce que je suis excisée. C’est pourquoi j’ai pu donner le meilleur de moi-même pour ce rôle. Ensuite à travers me…
  • Moolaade
    Un marchand ambulant arrive dans le village et d’emblée, la caméra dévoile sa volonté de géographie sociale : une plongée sur l’ensemble du village se resserre peu à peu sur les femmes au travail – ce sont elles qui le f…
  • « Le problème est plus mental qu’économique »
    Après plus de trois années de travail, Ousmane Sembène vient de mettre la dernière main à son long métrage Moolade. Ce film est sélectionné pour le festival de Cannes (Un certain regard), présenté à la presse le 14 mai, …
  • Nouvelle Afrique sur Seine : les romans de la nouvelle génération d’écrivains africains en France
    En 1996, Odile Cazenave publiait aux éditions l’Harmattan, un essai, Femmes rebelles dans lequel elle signalait l’émergence, à partir des années 80, d’une nouvelle génération subversive d’écrivains femmes stigmatisant ce…
  • « Une poésie nécessaire, celle de l’inspiration vive »
    Gabriel Okoundji occupe dans la poésie congolaise une place particulière. Il n’est pas un poète baroque, charnel comme Tchicaya U Tam’si ; il n’écrit pas la poésie engagée, digne d’un Maïakovski de Maxime N’Debeka (du mo…
  • Désormais annuel, l’African Film Festival de New York a déroulé sa nouvelle scène en plein cœur de Harlem
    Depuis 1993, tous les deux ans au mois d’avril, le cinéma africain est sous les projecteurs de New York, une dizaine de jours durant dans le cadre de l’African Film Festival . Jusqu’à présent biennal, ce festival vient d…
  • Une édifiante biographie de Félix Houphouët-Boigny
    Les biographes africains sont rares alors qu’il s’agit d’un authentique genre littéraire. Frédéric Grah Mel vient de publier une quatrième biographie, celle d’un homme politique, Félix Houphouët-Boigny, après celle d’un …
  • Pour le dialogue des cultures
    Né en 1952 à Buenos Aires, Constantin Von Barloewen a grandi en Amérique Latine et en Europe. Il a été professeur à Harvard, Princeton puis à l’Ecole des Hautes études en sciences sociales, à Paris. Il a occupé de 1993 à…
  • Errances
    Une actualité littéraire africaine sous le signe de l’errance : errance spatiale chez le romancier djiboutien Abdourahman A. Waberi,  » vagabondage marin  » chez Ananda Devi, errance sentimentale pour la romancière sénégal…
  • Le français, langue africaine
    Jean-Louis Joubert est un spécialiste de l’Océan Indien, professeur de littérature à l’université Paris 13 et directeur de publication de la revue Notre Librairie. Réagissant aux notions de génération, de postcolonialism…
  • Yambo Ouologuem et la littérature mondiale : plagiat, réécriture, collage, dérision et manifeste littéraire
    La récente réédition du Devoir de violence, roman-manifeste essentiel, resté jusque là scandaleusement inaccessible et dénié, est l’occasion d’une réflexion sur les malentendus et les a priori dans l’appréhension des œuv…
  • Le roman, un exercice fascinant
    En répondant aux questions de Boniface Mongo-Mboussa sur son dernier roman, Cola cola jazz, l’écrivain togolais Kangni Alem livre les clefs de son écriture romanesque.Au festival littéraire de Lille Fest’Africa, tu as lu…
  • Johnny chien méchant
    Dongala savait que Kourouma écrivait comme lui sur les enfants soldats, mais, comme il le signale dans l’entretien, craignant d’être influencé, il s’est refusé de lire « Allah n’est pas obligé » avant de terminer son propr…
  • Faat Kine : Sembène s’explique
    Sembène Ousmane, doyen et figure historique de la cinématographie subsaharienne, répond aux questions posées lors de la conférence de presse au Fespaco sur le premier volet de sa trilogie Héroïsme au quotidien, Faat Kine…
  • entretien de Boniface Mongo-Mboussa avec Alain Mabanckou.
    Les petits-fils nègres de Vercingétorix, dernier roman d’Alain Mabanckou évoque, dans une langue lyrique un amour fort entre une femme du Nord et un homme du Sud dans un contexte de guerre civile déchirant un pays africa…
  • Les Petits-fils nègres de Vercingétorix
    Alain Mabanckou entre en littérature en 1993, avec le recueil de poèmes Au jour le jour. Suit deux ans plus tard un autre recueil qui confirme son talent poétique, L’Usure des lendemains, couronné par le prix Jean-Christ…
  • L’Aîné des orphelins
    Comme Le Livre des ossements de Boris Boubacar Diop, L’Aîné des orphelins s’inscrit dans le cadre de l’opération Ecrire par devoir de mémoire parrainée par l’Association Fest’Africa et la Fondation de France. D’entrée de…
  • entretien d’Olivier Barlet avec Ousmane Sembène
    Guelwaar, votre dernier long métrage, est très peu passé en France : arrivez-vous à le présenter en Afrique ? Je l’exploite au Sénégal et dans toute l’Afrique francophone. Il passe dans des salles d’exclusivité et dans …
  • à propos de la rétrospective Sembène Ousmane au cinéma des Cinéastes
    Quelle retentissement attends-tu de cet événement ? Les films africains n’intéressent plus les exploitants de salles, ce qui rend très difficile leur accès au public. Je travaille depuis six ans à cet hommage car il me …
  • La beauté du Congo multiethnique
    Les petits-fils nègres de Vercingétorix, dernier roman d’Alain Mabanckou évoque, dans une langue lyrique un amour fort entre une femme du Nord et un homme du Sud dans un contexte de guerre civile déchirant un pays africa…
  • Conférence de presse de Sembène Ousmane à propos de Faat Kine
    Je suis vieux et déteste la gérontocratie : je ne détiens pas la vérité ! Dans les capitales africaines, on voit des femmes qui vendent des cacahuètes, des oranges etc : qui sont-elles ? que font-elles ? J’étais en Guiné…
  • « Je ne pense pas que les autres religions nous aient apporté quelque chose »
    « Le film pose le problème du pouvoir spirituel et du pouvoir temporel. Quand on connaît le Sénégal, on sait que personne ne peut assumer le pouvoir sans l’accord des chefs religieux. Pour être ministre ou député, on s’ap…
  • Ceddo
    Nous sommes en Afrique de l’Ouest, à une époque non-précisée puisque Sembène a contracté en une seule histoire plusieurs époques historiques situées entre le XVIème et le XVIIème siècle. Il invite à travers cet épisode r…
  • Ecrire le Congo à partir de l’ailleurs : Tchicaya U Tam’Si
    « Vous habitez le Congo, le Congo m’habite ». C’est ainsi que le poète Tchicaya U Tam’si répondait à ceux de ses compatriotes qui l’incitaient à rentrer au pays. A l’époque, cette jolie formule, nous paraissait comme une p…
  • Lille capitale littéraire africaine
    Mongo Beti est entré en littérature en 1954, avec un roman , Ville cruelle dénonçant la violence en situation coloniale. Il meurt en laissant à Fest’Africa un texte ironique (est-ce un testament littéraire ?) : Yaoundé, …
  • « On croyait pouvoir changer l’Afrique… »
    En 1987, Tchicaya U Tam’si publiait aux Editions Seghers un roman, Ces fruits si doux de l’arbre à pain. Son thème : la justice et les morts sans sépulture en Afrique post coloniale et particulièrement au Congo-Brazzavil…
  • Le Temps de l’histoire
    Disons le tout de suite, l’Afrique contemporaine est fille de la colonisation. Redisons-le nous : c’est la colonisation qui, tout en dépeçant l’Afrique en 1885 à Berlin, nous a fait prendre conscience de cette espace gé…
1
2
3
4
5